Photo : Peter and May

Ils sont où, ils font quoi ?

17/10/2021

Si les 5 ultimes ( Actual Ultim' 3, Sodebo Ultim' 3, Banque Populaire XI, Gitana 17 et SVR Lazertigue), qui vont participer à la Transat Jacques Vabre sont dans leurs ports d'attaches respectifs, pour finaliser leur préparation. D'autres sont actuellement en mer pour rejoindre Malte. A l'image d'Ultim' Emotion 2 qui navigue au Sud de la Sardaigne ce dimanche soir. Sud de la Sardaigne où  s'entraine encore aujourd'hui Mana, qui rejoindra dans les prochains jours Malte, tout comme Maserati, toujours à La Spézia.

Un autre MOD70 fait route vers Malte pour le départ de la Rolex Middle Sea Race : Argo. Mais sur un cargo. L'arrivée est prévue pour le 19 octobre.

IDEC Sport est à Cadix en Espagne en attente d'une bonne fenêtre météo pour une tentative sur la Route de la Découverte. 

Photo : Spindrift racing

L'Equipage de Sails of Change

17/10/2021

Le Spindrift racing a annoncé son équipage pour sa prochaine tentative sur le record du Trophée Jules Verne.

A noter le retour à bord, de Dona Bertarelli, qui sera la Médiawoman du bord pour ce tour du Monde.

Le stand-by débutera, à partir du 1er novembre prochain.

L'équipage de Sails of Change :

Yann Guichard  
Dona Bertarelli 
Benjamin Schwartz 
Jacques Guichard  
Xavier Revil  
Jackson Bouttell  
Duncan Späth  
Thierry Chabagny  
Gregory Gendron  
Julien Villion  
Yann Jauvin 
 
Jean-Yves Bernot, sera une nouvelle fois aux commandes du routage à terre.

SVR Lazartigue et le Maxi Edmond de Rothschild au départ du stage

Stage au Pôle de Port La Forêt

30/09/2021

Depuis hier matin, les cinq ultimes engagés sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, sont en stage dans les mains expertes du Pôle de Port La Forêt. Un parours au large a été concocté, pour que les équipages en faux double (des mambres des équipes sont à bord pour la sécurité et faire des images), rencontrent différentes conditions de navigation tout en étant confrontés à leurs futurs adversaires de la Transat Jacques Vabre.

Un départ sur foils, spectaculaire, hier au large de la baie de Concarneau, direction les Glénan, puis le grand large. SVR Lazartigue était à la lutte avec le Maxi Edmond de Rothschild.

Franck Camas et Charles Caudrelier qui ont été les premiers ce matin à annoncer leur retour à Lorient suite à un choc avec un OFNI sur l'un de leur foils. Peu de temps après, c'était au tour d'Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier, d'indiquer qu'ils faisait route sur Lorient sur à une casse sur leur dérive.

IDEC Sport 2ème départ du Jules Verne

IDEC Sport à Cadix

30/09/2021

Francis Joyon et son équipage ont mis le cap au Sud vendredi dernier en quittant leur port d'attache de La Trinité sur Mer. Quatre jours plus tard, le trimaran passait Gibraltar et a fait une première escale pour des RP à Algésiras. Francis Joyon a reçu des mains du maire de la ville, le drapeau de cette dernière. Un drapeau qui sera à bord d'IDEC Sport pour la tentative sur le record de la Route de la Découverte.

IDEC Sport à mis le cap à l'Est et vient d'arriver à Cadix pour de nouvelles RP.

Photo : Défi Azimut Ultim'

Une première victoire pour Banque Populaire XI

26/09/2021

le Défi Azimut Ultim aura eu le mérite d'exister, malheureusement, rien, pas une vidéo en direct du départ, pas un live, rien. 

C'est Yves Le Blévec et Anthony Marchand sur Actual Ultim' 3 qui vont être les plus rapide sur la ligne de départ devant la pointe du Talus. Au passage, au Nord de Groix, Actual Ultim' 3, se fait reprendre à l'intérieur par Sodebo Ultim' 3 qui prend la tête du Défi Azimut Ultim', suivi par SRV Lazartigue, finalement présent. Banque Populaires XI ferme la marche. Au large de Quiberon, Sodebo Ultim' 3 semble effectuer un virement de bord, avant de revenir plein Sud. Banque Populaire XI prend la tête de la flotte suivi par SVR Lazartigue. La flotte se tient en 1.7 milles. 

Au large de Noirmoutier, après trois heures de course Banque Populaire XI et SVR Lazartigue, sont toujours au contact, avec Sodebo Ultim' 3 et Actua Ultim' 3 à leur poursuite à 3 milles. C'est alors que François Gabart et Tom Laperche font demi-tour vers Concarneau suite à un problème avec le vérin du foil tribord. Banque Populaire XI d'Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier à la main sur la course et va petit à peti augmenter son avance sur Sodebo Ultim' 3. Il passe la marque devant les Sables d'Olonne avec 23 milles d'avance et 25 sur Actual Leader, après 7 heures de course...

Durant la nuit et la remontée vers le deuxième point de passage, à  100 milles au large de Lorient, Sodebo Ultim' 3, de Thomas Coville et Thomas Rouxel, va revenir sur Banque Populaire XI et passer la deuxième marque avec 2 milles de retard. Actual Ultim' 3 est à 22 milles. Le retour vers Lorient va s'éffectuer à plus de 30 noeuds jusqu'à Penmar'h. Sodebo Ultim' 3 perd un peu de terrain à 7 milles, Actual Ultim' 3 est à 30 milles.

Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier, sur Banque Populaire XI s'imposent pour leur première course en un peu plus de 21 heures 7 min et 8 secondes, devant Sodebo Ultim' 3 en 21 h 20 min et 6 sec. Actual Ultim' 3 prend la troisième place en 22 h 9 min et 30 sec.

Le format est bien entendu à conserver. Le départ de Lorient peut facilement être mis en image, le passage au Nord de Groix, peux imposer un passage au plus près de la côte, tout comme le premier way point devant les Sables, pour rendre tout ça accessible au public et pour une diffusion en live. Sans oublier qu'avec des accompagnateurs à bord, des images en live du bord seraient les bienvenues.

Armel Le Cléac'h, skipper de Banque Populaire XI : "Je suis très heureux que cette course ait pu avoir lieu car il a été un peu complexe de réunir tous les éléments pour la faire exister aussi rapidement. Je remercie vraiment l'organisation pour cela. Maintenant, pour revenir à la course, c'était un super parcours avec du vent variable et beaucoup de manœuvres, ce qui est assez épuisant en double. C'était un très bon test pour Kévin (Escoffier) et moi, notre première course en binôme et notre première victoire ! C'était un très bon test pour le bateau également après notre chantier d'été. Nous n'avons pas eu de soucis particuliers".

Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim' 3 : "C'était une course vraiment physique, avec beaucoup de manœuvres, ce qui est épuisant sur des bateaux aussi grands, surtout à deux. Nous avons eu un départ un peu perturbé à cause d'un objet flottant qui s'est enroulé autour d'un de nos foils et que nous avons mis un peu de temps à enlever. Je pense que cela a joué un peu sur le déroulement ensuite de la régate car cela a créé un décalage qui a permis aux leaders de s'échapper. Nous avons réussi plusieurs fois à remonter, notamment grâce à une très bonne vitesse pure, ce qui est vraiment satisfaisant considérant que nous essayons tout juste de nouveaux safrans relevables. Cela représente une grosse évolution du bateau".

Anthony Marchand, co-skipper d'Actual Ultim' 3 : "C'était un parcours super technique avec plein de manœuvres. C'est exactement ce qu'il nous fallait pour continuer à découvrir notre bateau. C'était très instructif. Les conditions légères du début de course ont avantagé les nouveaux bateaux qui volent plus tôt que nous. C'était beau et frustrant à voir (rires) ! Je retiendrais de cette course que nous avons réussi toutes nos manœuvres, peut-être raté quelques coups tactiques en cherchant à attaquer mais c'était vraiment top !".

Classement :

1 Banque Populaire XI

2 Sodebo Ultim' 3

3 Actual Ultim' 3

Abandon SVR Lazartigue

 
158279505_272786190880778_5940378035784015138_o.jpg

Maserati à bon port

26/09/2021

Giovanni Soldini et son équipage ont rallié Puerto Lotti, leur port d'attache, depuis Hambourg.

Giovanni Soldini et son équipe vont maintenant préparer la Rolex Middle Sea Race.

Ultim Emotion 2 est lui aux Voiles de St Tropez

Les duos de la classe Ultime

La transat Jacques Vabre lancée

23/09/2021

Ils étaient nombreux les marins dans le TGV qui les amenait ce matin à Paris pour la conférence de presse de lancement de la  15ème édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Le rendez-vous était à la Maison de la Radio, dans le fameux studio 101.

Présentation de cette nouvelle édition, présentation des trois nouveaux parcours (7500 milles pour les ultimes), présentation des concurrents des quatre classes (Class40, IMOCA60, Ocean Fifty et Ultime), qui prendront le départ le 7 novembre prochain, devant le Havre. Un départ qui sera donné par le grand Boris Diaw, que l'on voit beaucoup sur les compétition de voile actuellement et qui possède un magnifique catamaran de croisière. Mais avant le grand départ en direction de la Martinique, pandémie oblige, il y aura 15 jours de fête le long du bassin Paul Vatine. Une fête ouverte au public, les indicateurs étant au vert actuellement. 

Tom Laperche, co-skipper du SVR Lazartigue : ": "C’est extraordinaire d’être là et de partir sur ces bateaux qui me font rêver depuis des années ! C’est hyper enrichissante.

Armel Le Cleac'h, skipper du Banque Populaire XI : "L’objectif c’est d’arriver au bout ! C’est un beau challenge et on est très heureux avec Kévin d’aller en Martinique montrer tous ces beaux bateaux".

Thomas Coville, skipper du Sodebo Ultim' 3 : "On revient sur la Transat Jacques Vabre, c’est une course importante pour moi car c’est ma première victoire avec Sodebo".

 

Le Trophée Azimut Ultim' relancé dès ce week-end ?

22/09/2021

L'idée était  dans les tuyaux et les discussions ces derniers temps, de relancer le Trophée Azimut pour les Ultimes. Un Trophée qui existait dans les années 2015 - 2017 pour les multicoques. Avec la flotte des MOD70, mais aussi l'ultime Banque Populaire VII (ex Groupama 3, puis Lending Club 2 et maintenant IDEC Sport).

Sébastien Josse sur le Gitana XV y a inscrit par deux fois son nom au palmarès.

C'est par Armel Le Cléac'h de passage au Figaro pour la Transat Jacques Vabre, que l'info a été lâchée. Une nouvelle édition du Trophée Azimut Ultim', aurait lieu ce week-end au départ de Lorient, avec une boucle de 400 milles au large, qui passerait devant les Sables d'Olonne pour saluer les concurrents de la Mini Transat sur le départ.

Trois ultim' seront au départ Banque Populaire XI d'Armel Le Cléac'h, qui aurait insisté pour que l'épreuve soit relancée dès cette année, Sodebo Ultim' 3 de Thomas Coville et Actual Ultim' 3 d'Yves Le Blévec.

Une course en double, en configuration Transat Jacques Vabre. Une course qui marquera la fin de l'entraînement en commun à Port La Forêt de cette fin de semaine, avec les trois équipages cités ci-dessus et normalement le Maxi Edmond de Rothschild et SVR Lazartigue. Malheureusement le Team Gitana et François Gabart auraient décliné l'invitation pour le Trophée Azimut Ultim'.

Photo _ Lloyd images

Trois MOD70 sur la RORC Transatlantic

21/09/2021

La course transatlantique annuelle organisé par le RORC depuis Lanzarote s'élancera le 8 janvier 2022 et rejoindra les Caraïbes pour la saison des courses de l'autre côté de l'océan. 

Parmi les 20 équipages déjà, on compte trois MOD70, avec Maserati de Giovanni Soldini, Argo avec Brian Thompson à la barre et PowerPlay avec Ned Collier Wakerfield. Un très beau plateau, qui rendra la course très intéressante à suivre, à peine deux mois après l'arrivée de la Jacques Vabre. Il n'est pas impossible que le trimaran Ultim' Emotion 2 soit lui aussi de la partie.

Le record du multicoque de la RORC Transatlantic Race a été établi en 2015 par le MOD70 Phaedo 3 de Lloyd Thornburg. Skippé par le Britannique Brian Thompson, Phaedo 3 a bouclé la course en 5 jours 22 h 46 min 03 s.

Brian Thompson, skipper d'Argo : "L'Atlantique, c'est le Graal des multicoques, mais vous savez que ça va toujours être délicat au départ d'échapper aux Canaries. La première nuit peut être vraiment intense ; il faut gérer le départ comme une course à part entière pour entrer dans les alizés le plus rapidement possible. Quelqu'un pourrait avoir une avance de 10 milles à ce stade et stratégiquement, il existe des options. Souvent, aller au nord semble bien sur le routage, mais vous pouvez obtenir des conditions de mer casse bateau. S'il y a une bonne brise au sud, c'est la route plus traditionnelle au portant, bien plus agréable pour mener à fond le bateau. Le bateau qui est derrière tentera toujours de se détacher des leaders et le bateau de devant devra décider qui couvrir. Le tracker de course entrera également en jeu, les équipes choisissant de faire un pas juste après une mise à jour. Si les données ne sont mises à jour que toutes les quatre heures, il pourrait y avoir 240 milles de séparation entre les bateaux, et ce mouvement serait très difficile à couvrir. L'autre dynamique à prendre en considération est que tous les bateaux se sont développés de manières différentes, notamment avec leur capacité à foiler".

Giovanni Soldini, skipper de Maserati : "Cette course sera fantastique. Ce sera une course très intéressante. Notre bateau a été optimisée pour des conditions plus polyvalentes. L'objectif pour Maserati a toujours été de faire voler le bateau dans l'océan. Les meilleures conditions pour Maserati sont un bon vent, avec une mer pas trop formée. Nos foils ont beaucoup de surface mouillée et ils sont assez lourds, mais quand nous survolons les vagues, nous sommes très heureux car Maserati est très rapide ! Ce sera fantastique de courir contre PowerPlay et Argo. Lorsque nous avons couru contre PowerPlay (2018), la plupart du temps, nous étions à moins de 500 mètres l'un de l'autre !".

Peter Cuningham, propriétaire de PowerPlay : "Cela va être tout un défi et nous avons tous des configurations légèrement différentes maintenant, donc ce devrait être une course vraiment compétitive. Il y a une grande rivalité entre les trois équipes. C'est toujours excitant d'aller à 35-40 nœuds dans l'Atlantique et quand vous courez contre de très bonnes équipes, c'est très amusant. La RORC Transatlantic Race est le début d'une saison de courses caribéennes entre nous, car nous prévoyons tous de faire la RORC Caribbean 600 et d'autres régates".

 
158279505_272786190880778_5940378035784015138_o.jpg

Maserati en convoyage 

21/09/2021

Giovanni Soldini et son équipage ont quitté Hambourg le week-end dernier, direction la Méditerranée pour préparer la prochaine échéance, la Rolex Middle Sea Race. 

Maserati devrait passer Gibraltar cette nuit.

Photo : Team SVR Lazartigue

SVR Lazartigue baptisé

20/09/2021

Le maxi trimaran SVR Lazartigue de François Gabart , dernier né des ultimes et de la Classse Ultim' 32/23, a été baptisé à Concarneau ce samedi, devant un parterre d'invité.

Une cérémonie qui a permis de revenir sur les premiers tests du trimaran SVR Lazartigue au large de la Bretagne. Un potentiel incroyable pour son skipper, qui demande qu'à être exploité. Et la première course va arriver très très rapidement pour le duo François Gabart et Tom Laperche, puis que la Transat Jacques Vabre s'élancera le 7 novembre du Havre. Il reste un peu plus d'un mois pour se rapprocher le plus possible d'une exploitation optimale de l'engin. Avec 9 sorties depuis sa mises à l'eau en Juillet, des pointes à 47 noeuds, une vitesse moyenne de 42 noeuds pendant 1 heure, la machine semble déjà capable d'aller chercher la concurrence. 

François Gabart, skipper de SVR Lazartigue : "D’un point de vue sportif, l’ambition est d’aller le plus vite possible autour du globe et de battre des records. Depuis la mise à l’eau du trimaran le 22 juillet dernier, nous avons fait 9 navigations, parcouru environ 3000 miles et franchi la vitesse des 47,7 nœuds (près de 90km/heure). Le bateau est performant, nous sommes très satisfaits, il y a du potentiel mais il nous reste beaucoup de travail afin d’être prêts pour les prochaines courses. J’ai hâte de relever tous les nouveaux challenges qui nous attendent". 

 

Didier Tabary, Président de Kresk développement : "Ce bateau, c’est beaucoup de fierté pour mes collaborateurs et moi-même. J’espère qu’il portera haut les valeurs de nos marques aux quatre coins du globe et qu’il nous permettra d’aller plus loin dans nos engagements environnementaux, car c’est le sens de ce projet. Ce trimaran fait maintenant partie de notre famille et je lui souhaite bon vent".

Le programme des prochaines années du trimaran SVR Lazartigue :

Novembre 2021 : Transat Jacques Vabre

Novembre 2022 : Route du Rhum

Novembre 2023 : Tour du Monde en Solitaire en course

2023 : Campagne de records

2024/2025 : Trophée Jules Verne

 
Francis Joyon au point presse IDEC Sport

Francis Joyon dévoile son agenda 

14/09/2021

Francis Joyon a dévoilé ce mardi l'agenda pour sa prochaine tentative sur le record de la Route de la Découverte. (Record détenu par le Spindrift racing à bord de Spindrift 2 en 2013)

Le trimaran est prêt, il a encore été simplifié dans ses manœuvres par de petites améliorations et les appendices qui avaient pas mal souffert sur l'Asian Tour, ont été remis en état.

Le trimaran quittera son ponton de la Trinité sur Mer, le 21 septembre prochain, pour rejoindre dans un premier temps Algésiras puis Malaga pour des RP. Le trimaran gagnera ensuite Cadix et Puerto Sherry pour débuter le stand-by pour un départ espéré début octobre.

Francis Joyon, skipper d'IDEC Sport : "Le bateau est prêt, Nous avons travaillé sur les appendices, qui avaient beaucoup souffert lors de nos navigations en Asie, heurtant un nombre important d’OFNIS. On est très attentif à son vieillissement. On réagit à toute apparition de fissures. Il est certain que l’utilisation du « petit » mât, sans nuire à la performance, a considérablement réduit les efforts sur la plateforme. On cherche toujours à aller vers plus de simplicité dans les manœuvres et on continue de trouver ici et là quelques astuces. Nous profitons de la fin d’été pour sortir régulièrement. Mon fils Corentin, permanent du bateau depuis la saison 2018, ne sera pas des nôtres. Avec Antoine, Christophe, Bernard et Bertrand, j’aurai pour m’accompagner un joyeux équipage qui connait parfaitement le bateau. Il faudra une excellente fenêtre météo pour espérer l’améliorer. Et un peu de chance aussi car on sait les Bahamas souvent très déventées. Cette Route de la Découverte est un parcours fabuleux, magique, chargé d’histoire. C’est le trajet suivi par Christophe Colomb. Les îles y sont fascinantes. J’y ai débarqué une fois à l’issue de l’un de mes records en solitaire. La population était adorable. Ce parcours est plein de promesses de belles glisses, d’horizons fabuleux. Nous travaillons les moindres détails des scénarii météos avec Christian Dumard, car le réchauffement climatique est un phénomène bien réel que l’on mesure à l’augmentation statistique de la fréquence des ouragans sur cette zone des Antilles. Les océans se réchauffent, et fournissent le carburant aux cyclones". 

L'équipage sera composé d'équipiers déjà présents sur les dernières tentatives de records : Francis Joyon, Bertrand Delesne, Bernard Stamm, Antoine Blouet et Christophe Houdet.

Le temps du record : 6 jours 14 heures, 29 minutes et 53 secondes pour couvrir 4 481 milles, soit une moyenne de plus de 25 nœuds.

 
Photo : Team Sodebo

Sodebo Ultim' 3 remis à l'eau

14/09/2021

Le maxi trimaran de Thomas Coville a été remis à l'eau ce mardi à Lorient. Rentré en chantier peu après la Fastnet Race, Sodebo Ultim' 3 a été optimisé. La partie la plus voyante est l'ajout des nouveaux safrans et leurs systèmes de relevages. 

La reprise des entraînements devrait débuter dès la semaine prochaine à partir de Lorient pour préparer la Transat Jacques Vabre.

 
123091765_4082682521748984_3886560543279076824_o.jpg

Convoyage en cours

13/09/2021

Vers le Sud pour Ultim' Emotion 2 qui rejoint, actuellement au large du Portugal en provenance du Havre et à destination de sa base hivernale de Sète.

Vers le Nord pour Maserati en provenance de Cherbourg, pour des RP du côté de Hambourg

Remise à l'eau après 2 mois de chantier

Banque Populaire XI remis à l'eau

13/09/2021

Après deux mois de chantier (optimisations, vérifications, modifications du systèmes des cales des foils, le maxi trimaran Banque Populaire XI, a été remis à l'eau à Lorient.

Les entraînements pour Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier reprendront dès la fin de semaine, afin de préparer la transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.

 
Alex Pella aux côtés de Romain Pilliard pour la tentative sur le record du tour du Monde à

Alex Pella embarque à bord de Use it Again

08/09/2021

Romain Pilliard a révélé le nom de son co-skipper pour la tentative sur le record du tour du Monde à l'envers. Et c'est le très expérimenté Alex Pella, qu'on ne présente plus, qui monte à bord du trimaran pour ce périple compliqué contre les vents et les courants.

Un renfort de poids pour Romain Pilliard pour cette tentative. Le marin est à son aise sur tout types d'embarcations à travers le Monde. Et plus particulièrement, sur tout ce qui à plusieurs coques. 

En cas de succès, Alex Pella pourrait être le premier marin à posséder le record sur le Trophée Jules Verne et sur le Tour du Monde à l'envers...

Alex Pella, co-skipper de Use it Again : "Je suis très heureux de repartir sur un nouveau Tour du Monde, à l’envers cette fois-ci ! Si nous réussissons, je deviendrai ainsi détenteur des deux records, un palmarès que je n’aurais jamais imaginé, même les plus grands marins ne l’ont jamais tenté. Aujourd’hui, me lancer dans ce nouveau défi a une saveur particulière puisque je suis papa de deux jeunes enfants. Partir en mer, près de quatre mois, sur un tel parcours n’est pas anodin. Le challenge sportif et le projet Use It Again! de Romain me motivent énormément, d’autant que ce trimaran robuste et fiable est idéal pour se lancer dans ce tour du monde à l’envers".

Romain Pilliard, co-skipper de Use it Again : "Je connais Alex depuis plusieurs années, il était venu découvrir mon bateau après la Route du Rhum, nous avions déjà évoqué la perspective de ce tour du monde. Alex a une incroyable faculté à s’adapter aux autres, je l’ai bien senti dès nos premiers entraînements. On s’entend très bien, et quand il s’agit de passer une centaine de jours en double dans des conditions difficiles, il ne faut pas se tromper. Aujourd’hui, j’ai confiance en mon bateau, j’ai confiance en mon co-skipper, je ne peux pas rêver mieux pour partir à l’assaut de ce nouveau défi".

L'équipe, désormais encadré par, ici aussi le très expérimenté  Thierry Duprey du Vorsant, se prépare activement, tant sur un plan matériel, que sur l'entraînement au large depuis le port de la Trinité sur Mer. Le stand-by devrait débuter fin novembre. 

 
SVR Lazartigue

Ils sont où ? Ils font quoi ?

28/08/2021

En cette fin août, les équipes sont soient, en chantier pour les équipes techniques, ou encore en vacances pour les équipiers navigants. 

Sont actuellement en chantier à flots, à Concarneau chez Mer Concept SVR Lazartigue de François Gabart. Foils démontés, voiles débarquées. L'équipe technique, après un mois de tests, vérifies tout et quelques améliorations sont apportées suite aux six sorties et 1900 milles parcourus au large de la Bretagne. le trimaran semble bien né. capable de tenir facilement des moyennes à plus de 40 noeuds. Retour à l'entraînement et pour effectuer la qualification pour la Transat Jacques Vabre à partir de début septembre.

Toujours à flots, mais cette fois à Lorient La Base, le Gitana 17 à lui aussi perdu ses voiles et une partie de ces appendices. La grand voile avec le logo de la Transat Jacques Vabre a été remise en place jeudi. Le trimaran a été entièrement vérifié après

sa victoire sur la Rolex Fastnet Race.

Dans leurs bases, cette fois et toujours à Lorient, Banque Populaire XI poursuit son gros chantier d'été, avec la mise en place des différentes améliorations et une vérification complète. Sans oublier la réparation du système de cales des foils. Remise à l'eau fin septembre. Armel Le Cléac'h son skipper, étant lui en croisière en famille. Juste en face Sodebo Ultim' 3, reçoit en ce moment ses nouveaux safrans à plans porteurs et leurs systèmes de relevage. Sans oublier une vérification complète du trimaran avant la Jacques Vabre.

Un  peu plus au Sud, à La Trinité sur Mer, Actual Ultim' 3 est à son ponton. Le trimaran repartira en entraînements d'ici quelques jours avec ses deux co-skippers pour préparer au mieux la transat. Use It Again, a repris en fin de semaine, ses sorties après une période de vacances. IDEC Sport, reste au ponton. Sails of Change, après plusieurs sorties au large mi août, est de retour à terre, chez Multiplast à Vannes, pour une vérifications complète, le retrait du moteur et l'installation de panneaux solaires supplémentaires sur les bras avants pour pouvoir effectuer un tour du Monde sans énergie fossile. Remise à l'eau mi septembre.

A Lorient Ultim' Sailing, est prêt pour un nouveau projet, une nouvelle équipe. Pour le programme en Classe Ultim'  32X23, programme de records, mais aussi Route du Rhum...

Au Nord, Ultim' Emotion 2 effectue des sorties depuis le port du Havre. L'équipe qui va bientôt rejoindre la Méditerranée, est à la recherche d'un nouveau Boat Captain équipier.

Encore plus Nord, à Cowes, Argo est en attente, lui aussi de rejoindre la Méditerranée pour la prochaine Rolex Middle Sea Race. Powerplay est à son ponton et aucun programme de communiqué pour la suite de la saison. De l'autre côté de la Manche à Cherbourg, Maserati est toujours à quai, le chantier ne semble pas encore complètement terminé. Une fois le trimaran prêt, direction la Méditerrané pour la Middle Sea Race. l'ex Race for Water est toujours suspendu au plafond du chantier Ocean Developpement à Lorient. Beau Geste est toujours en Nouvelle Zélande à Tauranga et Orion en baie de San Francisco. Enfin au Sud de la Sardaigne Mana se prépare lui aussi pour la Rolex Middle Sea Race.

Un équipage au sec dans la nouvelle cellule de manoeuvres

Nouvelle séance pour Sails of Change

15/08/2021

Yann Guichard a réuni l'équipage de Sails of Change pour une longue séance d'entraînement, afin de préparer une nouvelle tentative sur le Trophée Jules Verne,  au large (golfe de Gascogne, Portugal, le large des Açores, le Sud de l'Irlande et retour en Bretagne.

Le team Spindrift se montre satisfait des modifications apportées à son maxi trimaran, et l'équipage apprécie le confort de la nouvelle cellule de manœuvres.

Photo _ Team Actual

Les co-skippers d'Actual Ultim' 3 qualifiés

15/08/2021

Ap peine la ligne d'arrivée franchie à Cherbourg pour la très belle deuxième place sur la Rolex Fastnet Race, Yves Le Blévec a débarqué son équipage. Est resté à bord, son co-skipper pour la prochaine Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, Anthony Marchand.

Direction le Fastnet de nouveau pour un parcours de qualification pour la Transat Jacques Vabre. L'équipage à pu se comparer dans les premier milles avec le Maxi Edmond de Rothschild, qui lui aussi naviguait dans les parages, en rentrant sur Lorient.

Yves Le Blévec et Anthony Marchand sont qualifiés pour la transat.

Photo _ Team Sodebo

Sodebo Ultim' 3 en chantier

15/08/2021

La déception n'est pas encore passée dans le camp du Team Sodebo, avec la troisième place loin du vainqueur. Thomas Coville reconnaît les milles parcourus en trop dans les grandes largeurs.

Mais il faut penser au prochain objectif, à savoir la transat Jacques Vabre. Sodebo Ultim' 3 a regagné son port d'attache de Lorient et a été sorti de l''eau afin de regagner sa base. Avec pour modification principale, la mise en place de nouveaux safrans à plans porteurs plus grands, permettant de décoller plus vite, de voler plus vite et d'être plus stable. remise à l'eau dans un mois.

Photo  : Gaudin Pascal

Maserati en chantier à Cherbourg

15/08/2021

Maserati est, toujours suite à son abandon sur la Rolex Fastnet Race, au port de Cherbourg et les problèmes techniques ne semblent pas concerner simplement le winch qui a provoqué l'abandon. Contactée, l'équipe de Giovanni Soldini, n'a pas donné de réponse, mais il semble que les problèmes concernent aussi la dérive centrale à aile de raie.

Une fois Maserati de nouveau en capacité d'être convoyé en Méditerranée, il rejoindra son port d'attache.

 

Prochain objectif pour l'équipe de Giovanni Soldini, la Rolex Middle Sea Race fin octobre avec la revanche, face à Argo. Mais aussi le retour à la compétition, normalement , de Mana.