Parcours de la Rolex Fastnet Race 2021

Six ultimes sur la Rolex Fastnet Race

05/08/2021

Ils seront près de 500 concurrents à s’élancer à l'assaut du célèbre phare, sur la Rolex Fastnet Race ce 8 août 2021, en début d'après-midi, pour la mythique épreuve créée en 1925. Sur un parcours de 925 milles qui débutera par la traditionnel descente du Solent toujours aussi spectaculaire avec autant de monde sur l’eau, sans oublier que le trafic habituel est maintenu. Puis les concurrents longeront les côtes Sud de l’Angleterre en direction du cap Lizard, avant de passer les Scilly et d’attaquer la traverser vers le Fastnet. Une fois contourné le célèbre phare, ils devront redescendre vers l’entrée de la Manche et c’est à partir de ce moment, que le parcours évolue. Il n’est plus question d’aller à Plymouth, mais de couper la ligne d’arrivée à Cherbourg. Et si la distance est quasi identique, il y aura très certainement, en fonction des conditions météorologiques, plus d’options possibles que sur le parcours d’origine.

Le port de Cherbourg devait avoir l’avantage de pouvoir accueillir tous les concurrents une fois la ligne d’arrivée franchie. Ce qui n’était plus le cas de l’autre côté de la Manche. Mais malheureusement, vu le contexte sanitaire, la fête à Cherbourg risque d’être un peu gâchée !

Parmi les 500 concurrents nous allons retrouver pas moins de 6 ultimes répartis dans deux classes (MOCRA et OPEN). Si la course sera intense et donc intéressante à suivre, il est quand même dommage que PowerPlay, MANA et Banque Populaire XI en chantier de révision et avec un problème sur le système des cales de foils, ne soient pas présents.

 

Sur la ligne de départ en MOCRA : Maserati de Giovanni Soldini, Argo de Jason Carroll. Dans la classe Open, le vainqueur en titre le Maxi Edmond de Rothschild de Franck Cammas et Charles Caudrelier, Actual Ultim’ 3 d’Yves Le Blévec et Sodebo Ultim’ 3 de Thomas Covilles. Et il va être intéressant de voir ces trois-là naviguer au contact. Car il y a deux ans Sodebo Ultim’ 3 venait d’être mis à l’eau. Il faudra bien entendu regarder du côté des conditions de vent et de mer, car en cas de tout petit temps, les MDO70 auront sans doute leur mots à dire. Surtout que Maserati et Argo seront eux aussi en version volante, des versions encore améliorées.

En dehors des ultimes, à noter la présence sur cette édition de Loïck Peyron, à bord du catamaran de Yann Marilley No Limit.

L'équipage du Maxi Edmond de Rothschild : Franck Cammas, Charles Caudrelier, David Boileau, Morgan Lagravière, Yann Riou et Erwan Israël.

L'équipage d'Actual Ultim' 3 : Yves Le Blevec, Amélie Grassi, Anthony Marchand, Jean Baptiste Le Vaillant, Hugo Kerhascoet et  Yoann Richomme 

 
Photo : Team Actual

Actual dévoile son équipge pour la Fastnet Race

03/08/2021

Le Team Actual d'Yves Le Blévec a dévoilé ce mardi l'équipage qui sera à bord d'Actual Ultim' 3 pour la Rolex Fastnet Race dont le départ sera donné ce dimanche à Cowes.

Outre le retour d'Yves Le Blévec de retour à bord, après sa jambe cassée, on note l'arrivée de Yoann Richomme, annoncé pour Round The Island, mais finalement non partant. Le skipper devrait intégrer la nouvelle équipe Akéa-Paprec avec un IMOCA60 neuf d'ici quelques semaines.

L'équipage d'Actual Ultim' 3 : Yves Le Blevec, Amélie Grassi, d'Anthony Marchand, Jean Baptiste Le Vaillant, Hugo Kerhascoet et de Yoann Richomme 

Argo remis à l'eau

Argo à l'eau

02/08/2021

Argo, après un mois et demi de chantier à Cowes à été remis à l'eau et a effectué une première sortie de contrôle ce lundi sur le Solent.

Il reste six jours pour peaufiner les réglages, avant le départ de la Rolex Fastnet Race.

Photo : Guillaume Gatefait - Team SVR Lazartigue

SVR Lazartigue première sortie

31/07/2021

Il aura fallu attendre 8 jours pour que François Gabart et son équipage prennent la barre de leur nouveau trimaran au large de Concarneau, pour la première sortie, depuis sa mise à l'eau.

SVR Lazartigue a effectué une boucle au large, une première sortie pour vérifier que tout est à sa place. Ce qui n'a pas empêcher le vol dès les premières heures de navigation du maxi trimaran, qui semble voler très haut au dessus des flots.

François Gabart se montre très satisfait, tout en soulignant qu'il reste énormément de travail pour exploiter tout le potentiel de cette fabuleuse machine volante.

Photo : Team Actual

Yves Le Blévec embarque Anthony Marchand

27/07/2021

Le dernier duo manquant pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre est maintenant connu, puisque le Team Actual a révélé qui sera aux côtés d'Yves Le Blévec à bord d'Actual Ultim' 3, sur la ligne de départ au Havre dans un peu plus de 3 mois.

L'heureux élu est le figariste Anthony Marchand, déjà présent à bord du maxi trimaran depuis le début de saison et qui a participé aux deux courses de mise en jambe (Round The Island Race et la Cowes / Dinard).

Yves Le Blevec, skipper d'Actual Ultim' 3 : "Au-delà de nos exigences de performance, le critère de la jeunesse était primordial pour nous. Notre équipe fonctionne bien, mais

on prend chaque année un an de plus et c’est important d’injecter du sang neuf pour renforcer la cellule sportive du Team Actual. Anthony a une expérience pluridisciplinaire dans sa génération, il n’y en a pas beaucoup qui ont ce profil-là. Et pour avoir navigué avec lui je sais que même si c’est un compétiteur, il saura performer tout en respectant le matériel, le bateau et le projet. C’est primordial pour moi parce que la Transat Jacques Vabre est une étape de notre programme de courses ambitieux. Et c’est aussi quelqu’un d’agréable et de sympa ! Anthony n’est pas un marin connu du grand public, mais c’est quelque chose que nous allons construire collectivement.  Un programme d’entrainement a été planifié avec Anthony et des observateurs à bord pour les deux semaines à venir. Et, à l’issue de la Rolex Fastnet Race, nous débarquerons l’équipage pour une navigation de plusieurs jours en double. L’enjeu étant de passer du temps ensemble sur des navigations un peu longues. Bref, dans les semaines à venir, c’est priorité à la navigation !".

Anthony Marchand, co-skipper d'Actual Ultim' 3 :"Je suis hyper heureux ! La Classe Ultim, c’est le Graal de la course au large, les bateaux sont formidables. J’ai commencé à naviguer avec l’équipe Actual avant de partir sur la Transat en double Concarneau Saint Barthélemy en Figaro 3 et, depuis mon retour, j’essaie d’être là à chaque navigation. La team est top, l’ambiance est géniale. Ils sont tous très compétents dans leurs domaines. C’est un plaisir de travailler avec eux et j’apprends beaucoup".

 
47-SAM_2404.JPG

Gitana 17 remis à l'eau

26/07/2021

Une très bonne nouvelle du côté de Lorient avec la remise à l'eau du Maxi Edmond de Rothschild ce matin, après une petit 15ène de jour de chantier après sa mauvaise rencontre en entraînement dans le golfe de Gascogne.

Le temps pour l'équipe de remettre en route et de tout checker avant la Fastnet Race.

Maserati en Belgique

Maserati à bon port en Belgique

26/07/2021

On attendait Maserati du côté de Cherbourg, suite à son convoyage depuis La Spézia en Italie, et bien Giovanni Soldini et son équipage ont poussé le plaisir jusqu'en Belgique et le port de Zeebrugge sans doute pour des RP.

Et dès ce matin, un de nos contributeurs que l'on remercie grandement, nous faisait parvenir une photo du MOD70 amarré dans le port Belge.

images.jpg

La Route du Rhum 2022 partira le 6 novembre

25/07/2021

L'organisateur de la Route du Rhum Destination Guadeloupe, a publié l'avis de course et confirmer que le départ serait donné de St Malo le 6 novembre 2022 à 13 h 02.

Parmi les 120 bateaux possibles sur la ligne de départ. Et sur ces 120 bateaux seulement 28 multicoques, répartis de la façon suivante :

8 Ultim 32X23, 8 Ocean Fifty et 12 Rhum Multi. Le plus gros de la flotte sera composé par la Class40, avec pas moins de 55 bateaux à St Malo.

Huit Ultim 32X23, ce qui exclu, même si ce n'est pas à son programme, Sails of Change de Yann Guichard. Tous les autres peuvent participer : IDEC Sport, vainqueur des deux dernières éditions aux mains de Loïck Peyron et Francis Joyon, Actual Ultim' 3, Ultim' Sailing (sans skipper actuellement), Gitana 17, Sodebo Ultim' 3, Banque Populaire XI, SVR Lazertigue et Use it Again.

Les inscriptions sont ouvertes. (Avis de course)

HD6__c__B_Philippe_CDK_Technologies.jpg
222495439_3627112297390320_8023599252292295175_n.jpg
221822939_3627112480723635_7004870431466445370_n.jpg
222193819_3627563380678545_8824497698964878980_n.jpg

SVR Lazertigue à l'eau

22/07/2021

C'est fait, le maxi trimaran SVR Lazertigue qui sera dans les mains de François Gabart, a été mis à l'eau ce jeudi à Concarneau chez Mer Concept. Le chantier de François Gabart a assuré l'assemblage de la coque centrale construite chez Multiplast, avec les bras, flotteurs et foils venant eux de chez CDK Technologie. Le mât étant signé lui Lorima. Un trimaran signé Mer Concept et VPLP.

Plus de trois ans de réflexions, conception, construction, d'assemblage, de finition et de recherches de partenaires pour aboutir sans aucun doute sur un maxi trimaran qui novateur qui passe sans aucun doute un nouveau cap, comme l'avait fait il y a quatre ans le Gitana 17.

Conçu pour voler très rapidement dans des conditions de vents légères, avec une hydrodynamique très poussée par la forme des flotteurs, de la coque centrale, du carénage de l'arbre d'hélice... et un aérodynamique tout aussi pointu, avec l'absence de cockpit sur le pont, des bras entièrement profilés et carénés, des bâches le long de la coque centrale de part et d'autre depuis le carénage des bras avants. Les antennes de communications, également profilées. Une bôme au ras du pont pour un effet de placage. 

Mais aussi, grâce à la cellule de vie et de manœuvres à l'intérieur de la coque, un centre de gravité abaissé, ce qui a permis aussi d'abaisser le positionnement du mât et donc de gagner du poids dans les hauteurs.

Dépassent du pont, entre les deux bras de liaison en "H", pour faciliter le carénage des bras, deux verrières, types avion de chasse, coulissantes qui permettront de mettre le nez dehors depuis le cockpit de la coque centrale. Un cockpit bardé d'écrans, sur lesquels des caméras extérieurs permettront de projeter les images du pont, du réglage des voiles, mais aussi de pouvoir veiller à l'environnement de navigation du trimaran SVR Lazertigue.

 

Un trimaran qui se barrera depuis un joystick de console de jeu adapté à l'engin. Pas de barre à roue à l'intérieur de la coque. Il était de toute façon compliquer d'amener au centre de la coque centrale le système permettant de barrer via une barre à roue classique. Même si pour le moment, une barre à roue restera en place à l'arrière du bras arrière en cas de problème sur ce nouveau système, mais aussi pour les manœuvres de ports et le passage dans des endroits un peu compliqués.

Un très gros travail de développement a été mené sur les appendices, foils, safrans et dérive centrale à plans porteurs. Les pièces maitresse du vol. Un vol qui doit être le plus tôt possible et le plus longtemps possible à hautes vitesses.

Et il y a tout ce qu'on n'a pas vu, tout ce que ne se voit pas et dont les géniteurs de ce fabuleux engins, ne sont pas pressés de nous livrer.

D'ici quelques jours, les navigations de tests dans un premier temps vont se dérouler au large de Concarneau. A la fin août le trimaran passera vraiment dans les mains de l'équipe SVR Lazertigue. Cet à ce moment que les entraînements pourront commencer, en équipage dans un premier temps et très rapidement en double. Car le départ de la Transat Jacques Vabre, premier objectif de l'équipe, arrivera à grand pas. Avec une qualification a effectuer, sans doute avec une dérogation.

François Gabart, concepteur, constructeur, skipper du SVR Lazertigue : "Je commence à avoir de l'expérience mais c'est toujours un moment humainement très fort et qui te dépasse de mettre un nouveau bateau à l'eau. Le résultat est spectaculaire. Nous gardons beaucoup d'humilité, le bateau est grand et complexe, il y a une étape de tests et de prise en main nécessaire qui prendra un peu de temps. La grosse différence par rapport à M100 et aux bateaux d'avant est que la hauteur du pont central est alignée sur la partie supérieure du bras de liaison. Il est un peu plus lourd, car on a plus de fibre de carbone dans les bras et crosses, des endroits structurellement sollicités. Grace aux jauges de contraintes et à la fibre optique, on est informé en temps réel des efforts subis en navigation avec des alarmes et des seuils à ne pas dépasser".

Yann Dollo, directeur adjoint de CDK Technologie : "Avec l’arrivée des foils et des plans porteurs sur les safrans, qui sont des systèmes très complexes, les charges énormes qui sont transmises aux structures des bateaux imposent de s’adapter. Elles induisent une manière complètement nouvelle de dimensionner les flotteurs d’une part, puis des bras, d’autre part. Le fait de bénéficier de la qualité de cuisson autoclave pour réaliser ces grandes pièces constitue incontestablement un « plus ». Cela participe pleinement à la particularité de ce bateau".

 
Nouvelle sortie pour Use it Again

A l'envers, à l'endroit

22/07/2021

A partir de leur port d'attache de La Trinité sur Mer, les entraînements se poursuivent pour le Spindrift racing, avec une nouvelle sortie au large des côtes Française, un triangle entre La Trinité, le golfe de Gascogne et la pointe de la Bretagne, à bord de Sails of Change. Avec en point de mire la préparation pour une nouvelle tentative sur le Trophée Jules Verne. Test de voiles d'avant et du pilote.

Dans sa préparation de tour du Monde à l'envers, Romain Pilliard et son équipe, à bord de Use it Again, ont eux aussi effectué une sortie au large de 24 h, pour effectuer les différentes mises au point, pour la tentative de tour du Monde en double et à l'envers.

Thomas Coville et Thomas Rouxel

Thomas et Thomas qualifiés

16/07/2021

Sodebo Ultim' 3 est de retour à Lorient, la qualification pour la Transat Jacques Vabre sans doute en poche ? 

Aucune communication de ce retoure à la base après trois jours de navigation dans le Golf de Gascogne et le long du Portugal.

Photo : Team Banque Populaire

Banque Populaire XI en chantier

16/07/2021

Trois mois après sa première mise à l'eau, quelques navigations au large de la Bretagne, une tournée RP, qui l'a emmené dans le SO, puis en Méditerranée, pour enfin se terminer par une grande boucle vers les Açores en guise de qualification pour la Transat Jacques Vabre. Soit environ l'équivalent d'une quinzaine de jour de navigation, le maxi trimaran est mis au sec et rentré dans sa base pour une vérification globale et quelques optimisations.

Il avait été un temps question que Banque Populaire XI puisse participer à la Rolex Fastnet Race, mais à une peu moins de 3 semaines du départ de la classique Anglaise, le maxi trimaran ne fait plus partie de la liste des engagés.

Thomas Coville et Thomas Rouxel

Thomas et Thomas en qualification

13/07/2021

Thomas Coville et son co-skipper Thomas Rouxel se sont élancés ce soir à bord du Sodebo Ultim' 3 pour leur qualification pour la Transat Jacques Vabre. 1000 milles à parcourir pour obtenir leur sésame et être sur la ligne de départ début novembre au Havre.

Avant de s'élancer et depuis ce matin Sodebo Ultim' 3 a effectué des allers/Retours au Sud de Groix avec des pointes à plus de 38 noeuds.

Le duo est qualifié

Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier qualifiés

13/07/2021

Banque Populaire XI à pointé ses étraves à l'entrée de la rade de Lorient, tôt ce matin. Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier, en terminent avec leur qualification pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Repartis de Cadix il y a trois jours, et après une grande boucle jusqu'au Açores, soit plus de 2000 milles, pour revenir à Lorient et avoir en poche leur qualification pour la transatlantique dont le départ sera donné début novembre.

Armel Le Cléac'h, skipper de Banque Populaire XI : "On est partis de Cadix il y a trois jour, avec le programme prévu, avec du près, du portant, du vent de travers, du vent variable".

Kévin Escoffier, co-skipper de Banque Populaire XI : "Tout c'est bien passé, super nav, un peu de mer, mais des conditions qui permettent de tirer sur le bateau, sans avoir peur de casser quelque chose. La structure est validé, très heureux de cette navigation, on a même pu mettre quelques lignes sur la joblist, même le team va être content".

217426718_3600970440004506_1363930747959045307_n.jpg

Francis Joyon, dans la pierre à St Malo

12/07/2021

Francis Joyon, actuellement en escale à St Malo, suite à sa victoire sur la Cowes / Dinard, a été honoré aujourd'hui à St Malo, lors de l'inauguration de l'exposition sur la Route du Rhum.

La plaque du vainqueur de la dernière Route du Rhum, avec ses mains, a été dévoilée.

216908246_3600178203417063_7314058690927107209_n.jpg

Gitana 17 en chantier

12/07/2021

Le Maxi Edmond de Rothschild a été mis au sec à Lorient et rentré dans son chantier pour y être réparé après la rencontre, dans le golfe de Gascogne, avec un OFNI.

Retour espéré sur l'eau, avant début août, pour être au départ de la Rolex Fastnet Race

Banque Populaire XI

Banque Populaire XI en qualification

10/07/2021

Le convoyage entre la Ciotat et Cadix aura été rapide, puisque l'escale, visant à débarquer l'équipage à eu lieu cette nuit.

Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier, sont normalement en mode qualification pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Le duo à bord de leur maxi trimaran, progresse en fin d'après-midi à plus de 27 noeuds au NO en direction des Açores.

Photo _ Bernard Stamm Sailing

IDEC Sport s'impose sur Cowes / Dinard

10/07/2021

Il aura fallu plus de 15 heures pour parcourir les 150 milles de la Cowes / Dinard 2021 aux deux ultimes en liste. Le vent a été léger sur tout le parcours, voir quasi absent à l'approche des îles Anglo Normandes.

Actual Ultim' 3 a pris le meilleur départ devant Cowes, mais IDEC Sport va sortir vainqueur du Solent descendu en tirant des bords. Francis Joyon et son équipage ont environ 1 m 30 d'avance lors du virement de bord pour passer les Needles sur Actual Ultim' 3. Durant la traversée de la Manche, Actual Ultim' 3 va petit à petit refaire son retard et passer IDEC Sport. Les deux trimarans vont naviguer à vu, dans cet ordre jusqu'à Guernesey. 

Le vent tombe, les géants se traînent à 6/8 noeuds, parcourant 24 milles en 3 heures vers l'Ouest à la recherche du vent. Et dans les calmes IDEC Sport est plus à son aise.

Petit à petit, IDEC Sport va creuser l'écart, un demi milles, puis 1 milles, puis 3 milles. Avant de toucher en premier le vent d'Ouest et ainsi s'envoler vers la ligne d'arrivée devant Saint Malo.

Francis Joyon et son équipage à bord d'IDEC Sport s'imposent en 15 heures 40 min 38 secondes. Actual Ultim' 3 en termine après 16 heures 30 min et 3 secondes. IDEC Sport s'impose aussi en classe MOCRA.

Ronan Deshayes, skipper d'Actual Ultim' 3 pour Cowes / Dinard : "Nous avons franchi la ligne il y a une petite demi-heure, vers 4 h 20 du matin, on finit deuxième, on est un peu déçu, on a été au contact une partie de la course avec IDEC, vraiment du bord à bord, on a essayé des choses pour essayer de comprendre le bateau, c'était bien. Puis il y a eu une phase où nous étions un peu enfermé sous eux, on a essayé un petit décalage, mais ça n'a pas été bon, mais pas du tout, nous avons fait que perdre à partir de là. Bravo à eux, ils ont une très bonne maîtrise de leur bateau, ils ont une très bonne vitesse. Nous nous l'avons parfois cherchée. Il faut qu'on travail les réglages".

Yves Le Blévec, skipper d'Actual Ultim'3 (blessé) : "Dans la molle, l'équipage de Team Actual s'est battu toute la traversée et n'a rien lâché mais le bateau n'est clairement pas optimisé pour ces conditions. Bravo à Francis Joyon et son équipage sur IDEC Sport, qui franchi la ligne d'arrivée 30 min avant Actual Ultim' 3. C'est le jeu de la régate, mais nous remplissons tous nos objectifs d'entrainement et de performance. Même si le résultat n'est pas au rendez-vous, toutes les heures de navigations en course sont des acquis que rien d'autre ne peut remplacer".

Equipage IDEC Sport : Francis Joyon (skipper), Christophe Houdet, Corentin Joyon, Antoine Blouet, Bertrand Delesne 

Equipage  Actual Ultim' 3 : Ronan Deshayes (skipper), Maxime Sorel, Amélie Grassi, Anthony Marchand, Hugo Kerhascoet,  Christophe.

Si Actual Ultim' 3 à mis le cap sur son port d'attache de La Trinité sur Mer, Francis Joyon et son équipage restent quelques jours à St Malo.

 
Banque Populaire XI

Banque Populaire XI en convoyage

08/07/2021

Banque Populaire Xi à quitté, La Ciotat, cet après-midi, après une dernière sortie au large ce matin.

Direction Cadix pour l'équipage d'Armel Le Cléac'h. A Cadix, l'équipage laissera sa place au duo formé par Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier. Les deux hommes partiront vers Lorient, via les Açores sur un parcours de 2000 à 2500 milles, pour effectuer leur qualification pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.

Armel Le Cléac'h, skipper du Banque Populaire XI : "Après cette longue période singulière, cela faisait du bien de renouer le contact et de partager notre passion. Avec ces navigations et la vie à bord, nous avons désormais une meilleure connaissance du bateau. On sait tout de suite comment le mener, comment gérer certains réglages, comment s’adapter à des conditions différentes. Je suis à bord depuis le premier mille du bateau et c’est important de peaufiner nos automatismes avec Kevin".

L'équipage de la Fastnet Race et du Trophée Jules Verne 2021-2022

L'équipage de la Fastnet dévoilé

08/07/2021

Le Maxi Edmond de Rothschild va rentré en chantier pour que les réparations suite à la collision avec un OFNI lors de la séance d'entraînement du week-end dernier soit effectuées pour être au départ de la Rolex Fastnet Race.

Le Gitana Team dévoile l'équipage qui sera aux commandes pour défendre son titre : Franck Cammas, Charles Caudrelier, David Boileau, Morgan Lagravière, Yann Riou et Erwan Israël. Equipage qui sera aussi celui de la tentative, l'hiver prochain, sur le Trophée Jules Verne. 

l'alliance

Il devait y avoir un doute !?

07/07/2021

Le communiqué de presse tombé en milieu d'après-midi (cf ci-dessous), annonçant que le tour du Monde en solitaire en ultim aura bien lieu en 2023 peut étonner et laisse plus de questions qu'il n'apporte de réponse !

D'une part, la confirmation que cette course déjà repoussée à plusieurs reprises se tiendra bien. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour la classe Ultim' 32X23 en manque d'évènement. Mais qui veut dire confirmation, veut dire aussi, que rien n'était acté malgré les annonces faites jusqu'ici...

L'entête du Communiqué de presse, ou cohabitent les logos de la Classe Ultim' 32X23, de l'organisateur et du Gitana Team ! Gitana Team qui ne devait plus participer à ce tour du Monde ! Des raisons de sécurité étaient évoquées, avec l'obligation de renoncer à l'asservissement des plans porteurs... Le Gitana Team deviendrait-il un partenaire de l'organisation ? Serait-il une "Classe" à lui tout seul ?

L'organisateur change, exite Brest Ultim' Sailing d'Emmanuel Bachellerie et arrivée d'OC Sport Pen Duick. Exite Brest comme port de départ, même si la porte n'est pas fermée ! Brest qui a été de tous les développements du Collectif Ultim', puis de la Classe Ultim' 32X23.

François Gabart et le Team SVR Lazartigue, tout juste cité, sous prétexte que le team vient d'être lancé ! Et jusque l'ordre de diffusion des verbatims des différents acteurs sur le communiqué de presse.

Dans le même communiqué est annoncé la nomination à la tête de la Classe Ultm' 32X23 de Jean Bernard Le Boucher, ex responsable des opération mer à la Macif et depuis peu président de la Classe Figaro Bénéteau. Va-t-il cumuler les deux postes ?

Et l'on peut même se poser la question du timing de cette annonce ?

Les personnes sollicités n'ont pas encore souhaité s'exprimer. La route risque d'être encore longue d'ici le départ de l'ex Brest Ocean, qui a déjà disparu de la toile...

l'alliance

Le Tour du Monde en solitaire en ultim aura lieu

07/07/2021

Elle était espérée, attendue depuis 15 ans, elle va enfin voir le jour et très bientôt : LA course autour du monde, en solitaire et en multicoque sera organisée pour la première fois en 2023 par OC Sport Pen Duick en collaboration avec la “Classe Ultim 32/23" et l’ensemble des acteurs et armateurs des grands trimarans océaniques de 32 mètres.
 
C’est un vrai défi humain et technologique qui attend les participants à cette course qui va forger les plus grands héros de la course au large. La réunion de ces géants est la promesse d’exploit hors normes qui seront partagés avec le plus grand nombre, autour de valeurs fortes : le dépassement de soi, l’humilité, l’engagement, la persévérance, l’ambition, …

De l’aventure, du panache, du talent, des émotions …. Tous les éléments qui forment les événements sportifs majeurs seront réunis pour un rendez-vous, qui marquera l’histoire de la voile océanique.
 
Le sommet tant attendu
 
Voilà plus de 15 ans que sont nées les premières idées pour créer un Tour du Monde en solitaire des plus grands multicoques, ces machines de haute technologie aujourd’hui réunies en une flotte étoffée. L’espoir fou de voir ces merveilles d’innovation fendre le vent tout autour du globe n’avait malheureusement pas encore pu se concrétiser. Et pour cause, l’équation entre évolution technique, fiabilité́, temporalité́ et programme ambitieux était complexe. 
La première édition qui se tiendra fin 2023 est ainsi le fruit d’un long travail et d’ajustements qui s’avèrent indispensables à la mise en place d’un événement aussi révolutionnaire.
 
« Nous sommes particulièrement heureux de voir se concrétiser ce projet. Ensemble, nous allons pouvoir sereinement préparer ce tour du monde et donner à cette magnifique course, à la fois très humaine et hautement technologique, le souffle qu’elle mérite. Jean-Bernard Le Boucher, nouvellement nommé Directeur Général de la Classe Ultim 32/23 aura entre autres missions, celle d’accompagner ce grand et beau challenge. » Patricia Brochard, Présidente de la Classe Ultim 32/23
 
« C’est avec une grande joie que nous avons le plaisir de vous annoncer la confirmation de ce beau projet qu’est l’organisation du Tour du Monde en Solitaire en multicoque. Tout est réuni après de longues années de réflexion et de travail commun pour faire de cet événement un succès sportif, médiatique et populaire », disent Edouard Coudurier, Président du Groupe Télégramme et Roland Tresca, Président de Pen Duick et Directeur Général Adjoint du Groupe Télégramme, propriétaire d’OC Sport Pen Duick. 
 
 
Une aventure commune
 
C’est en unissant les forces des armateurs et leurs skippers, de la Classe et avec l’expertise d’OC sport Pen Duick en gestion d’événements qu’il est possible de créer, d'organiser et de développer dans les temps une course de cette ampleur, unique en son genre. 
 
« Plus de 40 ans après la première édition de la Route Du Rhum, la réalisation du Tour du monde Ultim en solitaire est symbolique du caractère de pionnier et de savoir-faire d’OC Sport Pen Duick. Nous nous réjouissons de pouvoir commencer dès maintenant à œuvrer avec les armateurs pour la mise en place de ce superbe projet qui sans nul doute fera date dans l’histoire de la Voile » précise Hervé Favre, Président d’OC Sport Pen Duick et organisateur de la Route du Rhum Destination Guadeloupe et de The Transat CIC. 
 
Si le choix de la ville-hôte « départ et arrivée » n’est pas encore arrêté, des discussions sont en cours avec la Ville de Brest qui a montré depuis l’origine du projet un vif intérêt pour accueillir cet événement. 
 
Une certitude : l'alliance des forces en présence promet un plateau qui s’annonce exceptionnel. Ont déjà formalisé leur engagement : 
Actual (skipper, Yves Le Blevec)
Banque Populaire (skipper, Armel Le Cléac’h)
Brest Ultim Sailing (skipper TBC) 
Maxi Edmond de Rothschild (skipper, Charles Caudrelier) 
Sodebo (skipper, Thomas Coville)
 
SVR-Lazartigue, nouveau venu dans le monde des grands trimarans (skipper, François Gabart) soutient largement ce nouveau projet portant une forte ambition fédératrice.
 
Cyril Dardashti, Directeur Général Gitana France : "Cette course s’inscrit dans les objectifs que nous nous sommes fixés dès 2017 en construisant puis en mettant à l’eau le Maxi Edmond de Rothschild, le pionnier de cette génération de géants volants. Il a fallu un peu de patience pour que la première édition voit le jour mais aujourd’hui le rendez-vous est pris ! L’arrivée des nouveaux maxi-trimarans s’est accompagnée d’une rupture technologique telle qu’il était important de s’accorder du temps pour que ce premier évènement soit à la hauteur de la magie de ces bateaux. Au-delà de la performance sportive incroyable que vont accomplir les marins de ce tour du monde inaugural ce sera un défi hors norme à relever. Nous sommes ravis de pouvoir nous appuyer sur le savoir-faire d’ OC Sport Pen Duick en tant qu’organisateur pour cette grande première."
 
Charles Caudrelier, Skipper du Maxi Edmond de Rothschild pour ce tour du Monde : "Ce tour du monde en solitaire en Ultime est un rêve que je n’osais même pas espérer dans ma carrière. J’ai toujours été très attiré par le Vendée Globe mais là, à la barre des bateaux les plus rapides de la planète et en mode volant, c’est tout simplement le challenge Ultime. Mener un tel bateau en solitaire sur un parcours planétaire si exigeant est une aventure hors norme que je suis vraiment fier de partager avec le Gitana Team et sur le Maxi Edmond de Rothschild. Ce tour du monde j’y pense depuis 2 ans, c’est cet objectif qui me motive et me fait avancer tous les jours."
 
Thomas Coville, Skipper Sodebo Ultim 3 : "C’est une fierté de faire partie de ce groupe de marins associés à des partenaires emblématiques. Avec Sodebo, nous pensons à cette course depuis 2007 quand nous avons lancé la construction du premier trimaran Sodebo Ultim. Il y a eu beaucoup de rebondissements dans la programmation de cette course autour du monde, il a fallu être patient, que les projets arrivent à maturité, cela montre que nous sommes tous interdépendants. Le jour du départ nous serons tous heureux d’avoir porté cette idée. Cette course justifie les 20 ans d’engagement et de navigation à haut niveau. Il fallait être dans ce timing sportif et technologique. C’est la course qui consacrera une vie d’athlète et de marin."
 
Armel Le Cléac’h, Skipper Banque Populaire : "Je suis ravi de voir le programme des Ultims se structurer autour de grands rendez-vous sportivement très motivants et qui seront aussi de superbes moments de sport pour tous les passionnés. Nos bateaux sont magiques et je suis heureux que nous puissions les partager avec le public autour de grandes aventures. J’ai hâte que cela commence !"
 
Emmanuel Bachellerie, Directeur général et armateur de Brest Ultim Sailing : "Ces trimarans exceptionnels méritaient cette course en solitaire, depuis longtemps. Ils ont été pensés, dessinés, financés, construits et développés pour elle. Désormais définitivement enclenchée, elle rendra son verdict après 40 à 50 jours de mer. Ou plus, ou moins… ainsi va la magie du large et puisse-t-elle continuer à le demeurer ; c’est-à-dire une exceptionnelle aventure à rebours d’une quelconque prévision." 
 
Samuel Tual, Président Actual Leader Group : "Cette course autour du monde est l'aboutissement de notre projet partagé avec la Classe Ultim. Ce sera par définition un événement exceptionnel ! Exceptionnel pour nos skippers qui vont devoir relever un défi sportif et technique sans égal à bord de bateaux aux performances de formule 1. Exceptionnel également pour tous les publics qui suivront cette course comme l'aventure hors norme de marins talentueux mais ordinaires capables de choses extraordinaires.  Je me réjouis que nous ayons réussi à donner le jour à cet événement qui je l'espère marquera l'histoire de la course au large."
 
Yves Le Blévec, Skipper Actual Ultim 3 : "L'officialisation de ce tour du monde en solitaire en ultim est une très belle nouvelle que nous attendions tous avec beaucoup d'impatience. Au-delà du défi sportif et de la préparation que cela va exiger, je suis fier de pouvoir faire partie avec Actual Ultim 3 de ce plateau qui s'annonce très relevé. C'est une aventure hors norme que nous allons vivre avec des marins d'exceptions, sur des bateaux d'exceptions et des partenaires qui ont su démontrer la force de leurs engagements."

RDV très prochainement pour plus de détails sur la course ! 

En voir plus
Equipage Actual Ultim' 3

Deux ultimes sur Cowes / Dinard

07/07/2021

Francis Joyon et son équipe avaient annoncé leur participation à la Cowes / Dinard, avec l'équipage de Round The Island Race du week-end derner. Ce mercredi, le Team Actual annonce qu'Actual Ultim' 3 sera aligné sur la ligne de départ de la classique Anglaise.

Ils devraient être plus de 130 bateaux à s'élancer sur le parcours de 151 milles en travers de la Manche ce vendredi. Malheureusement, les conditions annoncées pour cette traversée ne seront pas propice à la vitesse. Entre 4 et 12 noeuds de vents ! Les deux ultimes ne seront pas à leur avantage...

Si l'équipage d'IDEC Sport reste inchangé depuis Round The Island Race, du côté de chez Actual,  l'équipage est modifié avec les arrivées de Maxime Sorel, qui fait construire actuellement un IMOCA60 et Amélie Grassi qui attend elle la livraison de son nouveau Class40 La Boulangère Bio.

 

Equipage IDEC Sport : Francis Joyon (skipper), christophe Houdet, Corentin Joyon, Antoine Blouet, Bertrand Delesne et Bernard Stamm.

Equipage  Actual Ultim' 3 : Ronan Deshayes (skipper), Maxime Sorel, Amélie Grassi, Anthony Marchand, Hugo Kerhascoet,  Christophe.

Pour suivre la course, le tracker : ICI 

La liste des participants est disponible ICI

 
Le Maxi Edmond de Rothschild à son ponton

Gitana 17 touché, retour au chantier

05/07/2021

Le Maxi Edmond de Rothschild est rentré après une grande boucle de Lorient via le Fastnet au large du cap Finistère ce lundi matin. Une sortie au large de plus de 48 heures à hautes vitesses. Malheureusement, et même si on ne connaît pas encore l'étendu des dégâts, un OFNI est passé sous la coque centrale du maxi trimaran de Franck Cammas et Charles Caudreier. La coque centrale, la dérive et le safran de cette dernière sont touchés. Un safran dont la mèche a cédée sous le choc entraînant la perte de la pelle et obligeant l'équipage à colmater une petite voie d'eau. A regarder les vitesses sur le chemin du retour 28 / 33 noeuds, on peut espérer que les dégâts ne soient pas trop important.

Le Maxi Edmond de Rothschild va être sorti de l'eau rapidement pour être mis en chantier. Le but être au départ de la Rolex Fastnet Race dans un peu plus d'un mois.

Charles Caudrelier, co-skipper du Maxi Edmond de Rothschil : "Nous étions à 30 nœuds, ce qui est élevé quand un choc survient mais ce qui reste notre « vitesse de croisière » avec le Maxi Edmond de Rothschild. Nous avons senti un choc tout d’abord sur la dérive puis un deuxième assez brutal au niveau du safran de coque centrale. Tout se passe très vite et c’est toujours compliqué d’identifier les choses mais l’impact a été sec et c’était une matière dure. Ce n’est jamais agréable ce type de mésaventure mais malheureusement nous savons que les chocs font partie de l’équation quand nous naviguons. Nous l’avons en tête à chaque sortie.  Il y a des dégâts sur le bateau et notamment à l’arrière de la coque centrale à l’emplacement du safran. Nous allons devoir sortir le Maxi Edmond de Rothschild de l’eau dans les prochains jours. Nous avions prévu notre qualification pour la Jacques Vabre et pas mal de navigations… mais c’est comme ça ! Nous allons nous adapter au nouveau planning que nous impose cette avarie. Cela fait partie de la vie des projets de course au large et le point positif est que nous devrions être en capacité d’être de retour pour prendre le départ de la Rolex Fastnet Race début août".

Photo : Round The Island Race

La ROund The Island Race pour PowerPlay

03/07/2021

Les conditions étaient trop faibles pour d'avoir une change de battre le record de l'épreuve pour les trois ultimes engagés sur la 90ème édition de Round The Island Race ce samedi matin.

Plus de 1100 bateaux ont pris les différents départs de cette course de 50 milles autour de l'île de Wight. Le gros de la flotte était, quatre heures après le départ, au niveau de la sortie du Solent, alors qu'au même moment les ultimes en terminaient devant le yacht Club à Cowes. 

PowerPlay a été le plus rapide sur la ligne de départ, devançant Actual Ultim' 3, pendant que l'équipage d'IDEC Sport prenait un départ très prudent dans 7/8 noeuds de vent, une mer plate et un ciel gris.

Il faut près d'une heure pour que PowerPlay sorte du Solent en tête et en ayant repris toute la flotte. Actual Ultim' 3 passe avec 3 bonne minutes de retard et IDEC Sport, avec près de 15 min. Les trimarans progressent à 14/15 noeuds vers les Needles. Il faudra moins de 20 min à PowerPlay pour attaquer la côte Sud de l'île de Wight, avec déjà 8 min d'avance sur Actual Ultim' 3 et 16 bonnes minutes sur IDEC SPort . Les trois multicoques vont accélérer, jusqu'à 19/22 noeuds, avant de retomber dans une zone sans vent à l'extrémité Sud de l'île. 

PowerPlay sera le premier à s'en extraire, l'option plus près de la côte d'IDEC Sport ne changera pas la donne. PowerPlay s'envole vers la ligne d'arrivée, l'avance ne fait qu'augmenter à la faveur du leader. 

PowerPlay s'impose devant Cowes après 4 h 11 min et 1 sec de course, avec près de 20 min d'avance sur Actual Ultim' 3 et 40 sur IDEC Sport.

Equipage PowerPlay : Ned Collier Wakefield (Skipper), Peter Cunningham (Helm), Tom Dawson, Miles Seddon, Paul Larsen, Nick Hutton, Frank Gerber, Martin Watts, John Hamilton

Equipage : Actual Ultim' 3 : Ronan Deshayes (skipper),  Anthony Marchand, Hugo Kerhascoet, Jean Baptiste Le Vaillant, David.

Equipage IDEC Sport : Francis Joyon (skipper), christophe Houdet, Corentin Joyon, Antoine Blouet, Bertrand Delesne et Bernard Stamm.

 
Capture plein écran 12012021 211347.jpg

Gitana 17 au Fastnet

03/07/2021

Le Maxi Edmond de Rothschild a quitté son ponton de Lorient La Base hier en fin d'après-midi, cap au NO, direction le Fastnet qu'il a passé ce matin.

Séance d'entraînement au large et préparation pour la Rolex Fastnet Race.

IDEC Sport

Francis Joyon et IDEC Sport de retour

30/06/2021

La bonne nouvelle du jour, avec le retour en compétition de Francis Joyon et son équipe à bord d'IDEC Sport. Le team confirme sa participation à Roud The Island Race samedi et dévoile le programme de ce deuxième semestre 2021.

A savoir la course Cowes Dinard début juillet, et une tentative sur le record de la Route de la Découverte. Le tout en équipage donc, un équipage composé de l'équipe technique habituelle et avec les possibles renfort de Bernard Stamm et Christophe Houdet, des fidèles du bord.


Francis Joyon, skipper d'IDEC Sport : " La crise sanitaire nous a contraint à l’inaction depuis notre retour d’Asie (IDEC ASIAN TOUR) début 2020. Nous en avons profité pour

remette en forme le maxi trimaran IDEC SPORT qui avait beaucoup souffert de ses navigations océaniques et en mer de Chine. D’innombrables chocs avec toutes sortes d’OFNIS avaient laissé des traces profondes sur les appendices et la coque. Notre équipe, constituée de Bertrand Delesne, Corentin Joyon et Antoine Blouet n’a pas chômé. Le bateau est prêt et nous trépignons d’impatience à l’idée de repartir, en équipage réduit constitué de mon équipe technique, à laquelle pourraient s’adjoindre Christophe Houdet et Bernard Stamm. Le parcours de la Route de la Découverte  est magnifique ! Il est très proche de celui de la Route du Rhum et on y apprend toujours quelque chose. Le record établi par Spindrift est très pointu. C’est un énorme challenge ! J’ai toujours envie, de naviguer, de courir, de découvrir… "

Une fois la Round The Island Race terminée, IDEC Sport regagnera St Malo, en raison de la pandémie. Il y restera quelques jours avant de rejoindre le SOlent pour prendre le départ le 9 juillet de la course Cowes / Dinard. En septembre Le trimaran effectuera plusieurs étapes en Espagne, avant de se mettre en stand-by, à Cadix, pour la tentative sur la Route de la Découverte. Record détenu par Spindrift 2 en  6 jours, 14 heures, 29 minutes et 21 sec.

Photo : Team SVR Lazartigue

Tom Laperche co-skipper de François Gabart

30/06/2021

François Gabart et le Team SVR Lazartigue ont dévoilé le co-skipper pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Une surprise puisque l'heureux skipper est Tom Laperche. Certe un beau palmarès en voile légère et un peu de course au large sur Figaro 3, mais aucune expérience sur multicoque océanique.

D'autan que le bateau sera à peine sorti du chantier, que la période de prise en main sera extrêmement courte entre la mise à l'eau fin juillet, les tests nécessaires avant de véritables entraînements en équipage pour commencer, avant de pouvoir débuter le double. 

Tom Laperche, co skipper SVR Lazartigue : "C’est à la fois une fierté et une reconnaissance d’avoir été choisi par Francois Gabart et Didier Tabary. Savoir qu’ils me font confiance pour cette course au large est très fort pour moi. Le Trimaran SVR-LAZARTIGUE est un véritable défi technologique. On va devoir maintenant le prendre en mains et bien le connaitre. Je suis impatient de prendre la mer pour démarrer l’aventure."

 
Photo _ Lloyd images

Trois ultimes sur Round The Island race ?

28/06/2021

Ils sont trois ultimes à être inscrit sur Round The Island Race, dont le départ sera donné ce samedi devant le yacht Club de Cowes pour le traditionnel tour de l’île de Wight.  Cette grande classique Anglaise regroupant plusieurs centaines de concurrents répartis à travers une 50ène de classe. Parmi ces classes, un MOD70, PowerPlay et deux ultimes Actual Ultim’ 3 dont ce sera la première compétition, mais sans Yves Le Blévec à bord pour cause de jambe plâtrée et le retour en compétition d’IDEC Sport de Francis Joyon. Si pour PowerPlay, la chose semble entendue, pour le Team Actual, dont le bateau est actuellement en chantier à flot à La Trinité sur Mer, la décision définitve de participer, sera prise en milieu de semaine.

 

Le record de l’épreuve est détenu depuis 2017 par Ned Collier Wakerfield à bord de Concise 10, devenu depuis PowerPlay toujours dans les mains du même skipper, en 2 h 22 min et 23 sec sur les 50 milles théoriques du parcours. Tout dépendra bien entendu des conditions météorologiques. Mais la régates risque d’être très intéressante, toujours en fonction des conditions de vents, entre le MOD70, et les deux Ultimes, s'ils sont de la partie.

Peter Cunningham, propriétaire de PowerPlay : "Le MOD70 est le bateau le plus excitant sur lequel j'ai piloté et la chance de participer à la course Round the Island est un summum !  C'est un super parcours et l'un des moments les plus marquants est d'abattre aux Needles. Passer de plus de 20 nœuds au près à 35 nœuds et plus, vous pouvez sentir l'accélération ! La compétition sera rude, mais le bateau et l'équipage seront au rendez-vous en grande forme !".

Ned Collier Wakerfield, skipper de PowerPlay : "PowerPlay est certainement capable de battre le record que nous avons établi en 2017, mais comme d'habitude, les dieux du vent auront le dernier mot. Idéalement, nous aurions besoin d'un sud de plus de 18 nœuds pour un tour rapide. Nous sommes vraiment impatients de courir à nouveau dans la RTI, d'autant plus que certains des grands ultimes seront de la partie !"

 
Photo : Team Banque Populaire

Banque Populaire XI en Corse avec un seul foil

28/06/2021

Armel Le Cléac’h et son équipage à bord de Banque Populaire XI continent leur périple Méditerranéen, après Sète, direction la Corse et le port d’Ajaccio. Le trimaran est arrivé ce matin et devrait rester jusqu’au 30 pour des RP.

 

Un trimaran avec un seul foil, puisque celui abimé (sur tribord), lors du convoyage vers la Méditerranée est resté pour réparation sur le continent, sans doute du côté de La Ciotat. Un foil qui devrait être de retour sur son flotteur pour le convoyage retour vers Lorient, après l’escale Marseillaise.

Photo : Team Maserati

Nouveaux safrans pour Maserati

28/06/2021

Giovanni Soldini et son équipe continuent de faire évoluer leur trimaran. Des nouveaux safrans à plans porteurs ont ainsi été mis en place sur Maserati. Maserati qui est parti, il y a quelques jours un peu plus au Sud de son port d’attache pour effectuer des tests et entraînements avec ces nouveaux safrans. Maserati est de retour à La Spézia.

183453891_4223181251037017_4409338794671

Sails of Change aussitôt sur l'eau , aussitôt parti

22/06/2021

A peine remis à l'eau, en fin de semaine dernière à Vannes, Yann Guichard et son équipage ont effectué une sortie de mise en place en baie de Quiberon hier matin et se sont élancés cet après-midi pour un entraînement au large dans le golf de Gascogne, de 48 heures.

Photo : Team Voile Banque Populaire

Sodebo aux Sables Banque Pop à Port Vendres

21/06/2021

Il n'aura fallu que 4 jours, depuis Lorient, pour rejoindre Port Vendres, à l'équipage du Maxi Banque Populaire XI. Il est arrivé en fin d'après-midi ce dimanche dans le port Méditerranéen. Le maxi trimaran y restera quelques jours avant de poursuivre sa tournée de RP vers l'Est.

Du côté de Sodebo Ultim' 3, week-end aux Sables d'Olonne pour faire visiter le trimaran aux collaborateurs de l'entreprise Vendéenne.

Banque Populaire XI

Les entraînements et sorties RP s'enchaînent

17/06/2021

L'ensemble des équipes enchaîne les sorites de tests, d'entraînements plus ou moins au large des côtes ou de RP.

Le Maxi Edmond de Rothschild après sa première sortie de mise en place, effectue des sorties à la journée au large de Groix avec des pointes à plus de 35 noeuds.

De mêmes pour l'équipage de Sodebo Ultim' 3 dans les mêmes parages.

L'équipe d'Actual Ultim' 3 reste en baie de Quiberon, mais cela n'empêche pas d'être flashé à près de 30 noeuds. Toujours en baie de Quiberon, Use it Again prépare son tour du Monde à l'envers.

Armel Le Cléac'h, Kévin Escoffier et l'équipage de Banque Populaire XI ont pris le large hier en fin d'après-midi direction la Méditerranée pour des RP. Après, 24 heures de navigation dans 25 noeuds de vent, l'équipage qui se trouve en fin d'après-midi au large du Portugal est content du comportement du trimaran dans ces conditions.

Photo Team Argo chantier juin 2021 Cowes

Argo en chantier et record homologué

17/06/2021

Le MOD70 Argo est à peine arrivé à Cowes, après son magnifique record sur le parcours Les Bermudes Plymouth, qu'il est déjà au sec pour un chantier de révisions en vue des prochaines échéances.

Dns le même temps, le record a été homologué par le WSSRC en 4 jours 19 heures 29 min et 24 secondes.

Photo _ Team Argo
Carte arrivée

Argo s'empare du record Les Bermudes/Plymouth

09/06/2021

En fin d'après-midi, l'équipage du trimaran Argo a battu le record Les Bermudes  / Plymouth détenu depuis 2016 par Phaedo 3. Une magnifique performance, car le record est battu d'environ 1/2 journée ! Pas rien sur une telle distance.

Le temps qui reste à confirmer est de 4 jours 19 heures 23 min et 23 secondes à la moyenne de 24.7 noeuds ! 

Chad Corning, Program Manager du Team Argo : "Nous sommes très heureux d’avoir battu, de près de 17 heures le record établi par Phaedo3. Nous avions une configuration météo presque parfaite pour cette tentative avec une dépression au Nord et une dépression très allongée au Sud. Fondamentalement, nous recherchions le mélange parfait de pression et mer plate. Quand le vent faiblissait, nous empannions vers le Nord jusqu'à ce qu'il y ait trop de vent et une mer plus difficile. Puis de nouveau nous empannions vers le Sud vers une eau plus calme. Nous avons utilisé ce système jusqu'aux approches du plateau continental Européen. Nous avons ensuite navigué dans des conditions beaucoup plus légères  jusqu'à l'arrivée. Le bateau était incroyable avec les nouveaux foils et safrans de VPLP, un contrôle de tangage incroyable et des vitesses moyennes beaucoup plus élevées. Nous pouvions pousser le bateau beaucoup plus fort en toute confiance. Nous avons parcouru près de 3 500 milles, durant ce record (orthodromie 2800 milles), avec une vitesse moyenne d'environ 28 nœuds. Nous avons eu un bras du système de barre qui a explosé après un impact au milieu du voyage. Nous en avons fabriqué un nouveau à partir d'une latte de rechange et il a tenu le coup pour le reste du voyage. Nous n'avons pas pu pousser aussi fort après cela. Aucun autre dommage n’est à signaler, à part quelques impacts durant ce record. Et pourtant, ce n’est pas passé loin à de nombreuses reprises, avec des troncs d’arbres et du matériel de pêche abandonné. Brian Thompson a pris le pari de largement ignorer le routage informatique suggéré et a utilisé son expérience et ses sensations pour mettre le bateau sur la trajectoire parfaite, un peu au feeling. Il y avait une très belle équipe à bord d’Argo et nous sommes très fiers de ce record !".

Equipage : Brian Thompson, Chad Corning, Charlie Ogletree, Westy Barlow, Pete Cumming et Alister Richardson.

Pour suivre le record, le Tracker

Argo qu'on pourrait retrouver sur une prochaine tentative de record, avant la Fastnet race, si les conditions météorologiques sont favorables.

Mise à jour 12/06/2021

Record homologué par le WSSRC le 17/06/2021 en 4 jours 19 heurs 29 min et 24 sec à la moyenne de 24.85 noeuds.

 
Ultim' Sailing en attente d'un nouveau p

Alexia Barrier sur Ultim' Sailing !

09/06/2021

Dans une itw donnée à Voiles et Voiliers, Alexia Barrier qui vient de terminer le Vendée Globe, parle de son projet de repartir sur celui de 2024, tant convoité, mais aussi de son envie de tenter un Trophée Jules Verne avec un équipage complètement féminin. Elle révèle aussi, qu'en plus de la Transat Jacques Vabre avec Manu Cousin sur l'IMOCA60 Groupe Setin, qu'elle va naviguer cette saison sur Ultim' Sailing.

Ultim' Sailing qui est actuellement en cours de chantier à Lorient.

Le Maxi Edmond de Rothschild remis à l'e

Remise à l'eau du Maxi Edmond de Rothschild

08/06/2021

Le Maxi Edmond de Rothschild est sorti de sa base, après trois mois et demi de chantier à Lorient, où le maxi trimaran aura été entièrement contrôlé.

La routine habituelle, sorite, dépoussiérage  à la lance haute pression, pose sur un support pour rouler jusqu'à la station de levage pour la mise à l'eau, mise à l'eau et mâtage.

L'équipe va continuer à remettre le maxi trimaran en état de fonctionnement. Et pas de révolution ou d'optimisation, le Maxi Edmond de Rothschild est maintenant bien optimisé, pour ce qui est de sa plate-frome en tout cas.

Les nouveautés viendront cet été, avec le remplacement de tous les appendices. Nouveaux safrans, nouveaux foils plus grands, nouvelle aile de raie. Le système d'assistance aux réglages des incidences de foils a été déconnecté, car interdit sur la Transat Jacques Vabres. Enfin un soin tout particulier a été porté aux voiles.

Les sessions d'entraînements au large de Lorient vont s'enchaîner, en équipage ou en double, afin de préparer les objectifs sportifs de la saison à venir.

Une saison qui débutera le 8 août en compétition, avec la Rolex Fastnet Race, puis la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en novembre et enfin, après un retour rapide à Lorient, un chantier tout aussi rapide, l'équipage sera en stand-by pour une nouvelle tentative sur le Trophée Jules Verne.

Carte J4

Argo à 550 milles du record

08/06/2021

La cadence ne fléchie pas à bord d'Argo qui se trouve ce mardi soir en début de soirée à 550 milles sans le SO de Plymouth.

L'équipage de Jason Carroll et Brian Thompson ne lâche rien, sur une route un peu plus Sud que l'orthodromie. Les vitesses relevées se situes entre 27 et 32 noeuds depuis le départ. Les dernières journée sont à plus de 610 milles parcourus en 24 heures...

Le record est à porté d'étraves.

Equipage : Brian Thompson, Chad Corning, Charlie Ogletree, Westy Barlow, Pete Cumming & Alister Richardson.

Pour suivre le record, le Tracker

Capture plein écran 06062021 180346.jpg

Les sorties, les convoyages du jour

08/06/2021

Mana enchaîne les sorties à la journée devant Cagliari, mais pas d'information, malgré quelques demandes sur le programme.

Sodebo Ultim' 3 a effectué une sortie entre Groix et le continent , avec la présence à bord de Thomas Rouxel de retour de la Transat en double Concarneau en Figaro 3.

Actual Ultim' 3, malgré la blessure d'Yves Le Blévec poursuit sa préparation ou ses RP en baie de Quiberon.

Et pour finir, Maserati à rejoint depuis Palma de Majorque son port d'attache de La Spézia.

Mana amarré à Cagliari

Mana la reprise

06/06/2021

Arthur Le Vaillant, fils de Jean Baptiste Le Vaillant présent lui aussi à bord, et ex skipper Leyton a posté ce matin un photo du MOD70 Mana.

 

L'an dernier il était à la barre du Mutli50 Noir Désir, qu'il avait essayé de reprendre en début de saison et  qui vient d'être racheté par Armel Tripon et Benoît Marie pour intégrer le Pro Sailing Tour.

Visiblement le skipper monte d'un cran et a intégré l'équipe de navigant de Mana pour cette première sortie de la saison depuis Calgiari. 

Une sortie de reprise visiblement devant le port de Sardaigne.

Aujourd'hui, aucune info sur le projet et le trimaran n'est engagé ni sur la Rolex Fastnet Race, ni sur la Middle Sea Race.

Argo

Argo en avance sur le record 

06/06/2021

Argo ne sera pas resté longtemps aux Bermudes ! Dès vendredi soir le MOD70 s'élançait sur une tentative de record entre Les Bermudes et Plymouth. Le trimaran est équipé des safrans à plans porteurs et de ses foils en "L".

Très rapidement, dans un premier temps sur la trajectoire directe, Argo se cale à plus de 28 noeuds en permanence avec des pointes à plus de 30 noeuds. Ce qui lui permet de prendre une belle avance sur le temps du record.

Après 40 heures de tentative et deux "ailes de mouettes) pour rester en bordure de la dépression, Argo possède toujours une belle avance de 330 milles sur Phaedo 3 au même moment de son record et il progresse à 29 noeuds.

Equipage : Brian Thompson, Chad Corning, Charlie Ogletree, Westy Barlow, Pete Cumming & Alister Richardson.

Pour suivre le record, le Tracker

Argo en Stand-by aux Bermudes

Argo en stand-by aux Bermudes

04/06/2021

Argo à quitté le 1er juin son port d'attache de Newport (RI) et avait rejoint hier en fin d'après-midi les Bermudes.

Jason Carroll et son équipage son officiellement en stand-by pour tenter de battre le record de Phaedo 3, établi en 2016, entre les Bermudes et Plymouth. Un record qui ne sera sans doute pas facile à battre !

A bord, un équipage rompu à l'exercice, avec deux co-détenteur du record actuel, Mr Brian Thompson et Pete Cumming

Equipage : Brian Thompson, Chad Corning, Charlie Ogletree, Westy Barlow, Pete Cumming & Alister Richardson.

Pour suivre le record, le Tracker

La dune du Pilat

Banque Populaire XI à Arcachon

04/06/2021

Armel Le Cléac'h et son équipage sont arrivés, à bord de Banque Populaire XI à Arcachon hier en toute fin d'après-midi pour une présentation du maxi trimaran au public.

Première étape d'un long périple vers la Méditerranée.

Photot : Team Actual

Yves Le Blévec dans le plâtre !

04/06/2021

Une chute est si vite arrivée ! Et même aux meilleurs d'entre nous... Pour preuve la mésaventure qui vient d'arriver à Yves Le Blévec sur le pont de son Maxi trimaran Actual Ultim' 3.

Résultat, une jambe dans un mauvais état et un plâtre pour six semaine. Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

Photo : Team Sodebo

Première sortie pour Sodebo Ultim' 3

04/06/2021

Le Team Sodebo Voile n'aura pas tardé à remettre les voiles, deux jours après la remise à l'eau THomas Coville et son équipage ont largué les amarres pour une journée de tests de mise en place de tous les systèmes.

Cette sortie, devant Lorient, a été effectué avec les anciens safrans.

Des tests parfaitement menés : Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim' 3 : "Une très belle navigation de remise en route avec des conditions météo parfaites. Le bateau réagit bien. Sans forcer, on est déjà très, très rapide. Les gars ont fait un super job ! Hâte de poursuivre !".