top of page
  • Writer's pictureUltim Boat

11 TH Hours enfin, mais deux démâtages

A deux jours du départ de la 5ème étape de The Ocean Race, qui va ramener les cinq IMOCA60 des US en Europe, il est temps de revenir sur la 4ème étape, entre le Brésil et Newport.

Une étape remporté par le grand favoris de l'épreuve, spécialement construit pour cette course, qui il faut bien le dire n'a pas atteint ses objectifs depuis le départ de la course. Charlie Enright et son équipage à bord de 11 TH Hours s'impose à la maison, ce qui relance la course, puisque Malizia III termine deuxième, alors que le leader Hocim - PRB arrive sur un cargo suite à son démâtage au large du Brésil.


Démâtages


Gros coup dure pour Kévin Escoffier et son équipage, même s'ils reste en tête du classement pour 1 petit point d'avance sur ses deux poursuivants qui sont eux à égalité.

En démâtant en premier et peu de temps après le départ, le Team Holcim - PRB, aura eu de la "chance" dans son malheur. En effet, la Classe IMOCA60, avait en réserve un mât de rechange. Le bateau a été chargé sur un cargo au Brésil, le mât sur un autre à Lorient, le tout est arrivé la semaine dernière à Newport, où l'équipe technique à fait un travail formidable pour remettre à l'eau le monocoque avant hier !



Plus près de l'arrivée, c'était au tour de Guyot Environnement - Team Europe de démâter et là le problème n'a pas été réglé aussi simplement, si l'on peut dire. En plein milieu de l'Atlantique Nord, avec un petit gréement de fortune, de l'essence et grâce à un ravitaillement en essence par un cargo, l'équipage à pu rejoindre, par ses propres moyens, le port d'Halifax le 16 mai. Ici pas question de prendre part à la 5ème étape. Les moyens financiers sont réduits, il n'y a plus de mât de disponible sur le marché actuellement (la production de ces mât monotype, est en flux tendu depuis maintenant deux années, et vu la série de démâtage, cela n'est sans doute pas prêt de s'arrêter à l'approche du Vendée Globe 2024).

L'objectif est de mettre le bateau sur un cargo, de voir l'étendu des dégâts et si une autre équipe qui a un mât de spare, voulait le prêter, l'équipe de Benjamin Dutreux pourrait alors participer aux deux dernières étapes. L'objectif étant le Vendée Globe 2024 pour l'équipe, aucun risque ne sera pris.


La 5ème étape


Le classement étant ce qui l'est, trois bateaux en un point, la traversée de l'Atlantique Nord risque d'être un gros sprint. Les équipages vont de nouveau tirer fort sur leur machine. Charlie Enright embarque Charlie Dalin, les deux hommes se sont cotoyés chez Mer Concept de François Gabart ou les deux projets sont menés. Justin Mettraux revient à bord.


Chez Biotherm, Paul Meilhat, aura à son bord, entre autre Amélie Grassi.



Chez Malizia, Boris Herrmann, retrouve son bateau, Yann Eliès réembarque, Will Harris reste à bord.






Enfin chez Holcim - PRB, Sam Goodchild, à peine arrivée 3ème,


sur son For Planete, de la Guyadère Bermudes 1000 Race, embarquait pour Newport et réintégrer l'équipage de Kévin Escoffier, avec un "petit nouveau" à bord, avec le dernier vainqueur de l'ex Volvo Ocean Race, puisque Charles Caudrelier embarque.


Départ dimanche, pour suivre la course, le site internet ICI



Recent Posts

See All

Comentários


bottom of page