• Ultim Boat

Sam Goodchild 6ème au Fastnet

Il aura fallu un peu plus de 2 jours et 15 heures de course pour que les premiers concurrents de la Class40 passent ce matin au petit jour le célèbre Fastnet et entament leur descente vers le cap Lizard.




Auparavant, les Multi50, avec toujours en tête Réauté Chocolat en 2 jours et 4 heures avaient ouvert la voie, suivis de peu par le trio de tête en IMOCA60, avec dans l'ordre Samantha Davies sur Initiatives Coeur qui réalise un super parcours et qui reste au contact des Multi50, suivie d'Isabelle Joshke sur Monin et Yann Eliès sur UCAR/St Michel.


Le vent est rentré un peu pour la tête de la flotte qui progresse ce soir, après 3 jours et 5 heures de course, entre 9 et 11 noeuds en approche de la prochaine marque de parcours Wolf Rock. Exception faite des Multi50 est des trois IMOCA60 de tête qui eux sont déjà en Manche en approche de Plymouth.


Sam Goodchild mène la chasse au groupe de tête en Class40 à 7 milles des deux co-leaders Yoann Richomme et Aymeric Chappellier. Phil Sharp occupe la 3ème place, suivi par Luc Berry et Nicolas Roussel. Dans le groupe de tête on retrouve les 4 derniers Class40 mis à l'eau et Phil Sharp sur son toujours très fringuant Imerys Clean Energy. Rien n'est encore joué pour la victoire à plus de 200 milles de l'arrivée à Cherbourg en Cotentin, même si les options sont quasi impossibles sur la fin du parcours.


Jack Trigger, qui se dit "très frustré d'avoir mal négocié la zone de calme sur la montée vers le Fastnet", sur Concise 8 occupe lui la 13ème place à 52 milles de la tête de la course.


Sam Goodchild, skipper de All in for the Rhum : "Nous avons passé le Fastnet ce matin et pour changer avons été au près toute la journée. Je pensais avoir une bonne vitesse au portant hier mais aujourd'hui j'ai du mal à suivre les gars autour de moi. Particulièrement frustrant de parcourir des milles comme cela. J'ai essayé différentes configurations et paramètres pour essayer de trouver une solution. Jusqu'à présent, rien de révolutionnaire, mais le vent est en baisse et nous allons être emporté dans quelques heures, donc c'est une bonne chose ! A bord tout va bien même si je me sens un peu comme dans une machine à laver. Mais c'est l'entraînement le plus réaliste que nous avons eu cette année en vue de la Route Rhum en Novembre. Tellement génial d'apprendre ce qui fonctionne ou pas !"

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout