top of page
  • Writer's pictureUltim Boat

8ème jours de course sur la Niji40

Les Açores ont été passé hier soir par la tête de la course, toujours emmené par Acrobatica d'Alberto Riva, avec à son bord Benjamin Schwartz. Le leader est passé avec environ 1 h 30 d'avance sur ses premiers poursuivants.

Au moins deux équipages ont fait une escale techniques aux Açores de quelques heures avant de reprendre leur route vers Marie Galante. Une route qui va être une peu plus sportive dans les prochaines heures, puisque la flotte va à la rencontre d'une nouvelle dépression avec 30 nœuds de vent et 40 en rafale.


Alberto Riva, skipper d'Acrobatica : "Définitivement pas le dimanche que vous attendez ! Nous avons eu une nuit difficile et nous sommes actuellement dans 35 noeuds de vent. Nous avons encore 24 heures de fer et de flammes devant nous avant que la situation ne se calmerait un instant. Nous avons changé quatre voiles en une nuit et nous avons cassé un peu, mais nous restons à la première place !".


Everial d'Erwan Le Draoulec, Corentin Horeau et Thomas Rouxel est à près de 700 milles du leader et ferme la marche. Actuellement aux Canarie, toujours sans vent, l'option Sud se révèle catastrophique pour le moment. Et les prochaines heures ne leurs seront toujours pas favorables. Reste à croiser les doigts, pour que d'ici trois jours la situation redevienne enfin porteuse d'espoir, pour se refaire au classement. D'autant qu'au même moment les concurrents sur l'option Nord pourraient à leur tour rencontrer des zones sans beaucoup de vent. Mais il parait quand même peu probable qu'un retour de situation complet puisse se présenter pour les deux équipages ayant choisis cette option.




Thomas Rouxel, équipier d'Everial : "C'est une transat, qui en termes de stratégie, est quand même complexe et un peu différente de ce qu'on voit habituellement, avec un dépression tropicale qui se crée sur les Açores. On a essayé de retarder au maximum le choix de la route nord ou route sud. Autant la décision a été difficile à prendre et on y a beaucoup réfléchi, maintenant que l'option est parie, les dés sont jetés. C'est plus facile à 3 que tout seul. Il y en a toujours un pour remonter l'autre. On s'est fait un petit café des sports hier soir en terrasse avec un petit soda pour fêter cette prise de décision tranchée et notre option sud en savourant le fait que nous étions au soleil en terrasse ave un magnifique coucher de soleil".

Recent Posts

See All

Comentarios


bottom of page