top of page
  • Writer's pictureUltim Boat

Actual Mini, 10ème aux Canaries

La première étape de La Boulangère Mini Transat a pris fin cette semaine à Santa Cruz de Las Palma. Une étape remportée par l'Espagnole Carlos Manera Pascual sur Xucla.


Jacques Delcroix sur Actual prend la 10ème place en 10 jours 5 h et 34 min.



Jacques Delcroix, skipper d'Actual Mini : "Dès le départ, c’était beaucoup d’émotions, mais j’ai pu décharger les jours qui ont suivi. Il y a eu de la pétole, et j’ai mis quelques jours à me mettre dedans. Après, on a pris le front, c’était la baston, mais je me disais que c’était la dernière fois que je faisais souffrir le bateau au près, donc ça allait ! Ensuite, ça a été la galère pour trouver du vent. C’est là que j’ai fait la grosse bêtise de la course, une erreur de débutant : me coller à la côte tout seul comme un grand. Ça m’a coûté dix heures de retard. J’espérais faire mieux, jouer avec les premiers et je finis aux fraises, à dix heures derrière les copains, c’est frustrant. Je n’ai pas eu d’avarie dramatique qui m’a coûté cher, c’était vraiment juste une mauvaise option. La dernière nuit, je me suis réveillé après une sieste parce que j’ai entendu du clapot. Il y avait quelque chose de bizarre avec le pilote. Et quand je suis sorti, j’ai levé la tête et en face de moi, une montagne ! C’était les deux petites îles au nord des Canaries. J’étais à trente mètres des côtes. C’est le ressac qui m’a sorti du sommeil. C’était horrible. J’étais sous spi, dans une dévente. Et là le palpitant qui s’affole, j’empanne avec le spi qui se retrouve de l’autre côté, ça a été vraiment la galère. En fait, je m’en sors vraiment très bien. C’était une grosse boulette, je m’en suis voulu. Et pour finir, l’arrivée aux Canaries avec du vent qui oscillait pas mal et je commençais à être épuisé. Il y aussi la perspective de l’arrivée qui fait qu’on perd un peu patience dans la pétole. Mais heureusement, j’étais avec Gaby au coude à coude sous spi à l’arrivée, on s’est fait un petit match à l’arrivée, c’était marrant de finir là-dessus. J’espère que ça ne va pas se jouer là-dessus pour la prochaine étape. Après, c’est le jeu, les autres ont tous mieux navigué. J’ai encore plein de choses à apprendre, et plein d’erreurs à ne pas refaire. Je ferais mieux pour la deuxième, cette fois il ne devrait pas y avoir de petites îles en plein milieu !".


Départ de la deuxième étape, vers la Guadeloupe le 28 octobre prochain.

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page