• Ultim Boat

L'équateur en 10 jours !

Le leader du Vendée Globe, Alex Thomson sur Hugo Boss, aura donc mis près de 10 jours pour rejoindre l'Equateur depuis Les Sables d'Olonne, pas de nouveau record sur la distance malgré l'évolution tant vantée, ces derniers mois, des nouveaux foilers. Le deuxième à passer dans l'hémisphère Sud a été Thomas Ruyant sur Linkedout avec près de 6 heures de retard sur le marin Gallois. A noter que Jean Le Cam sur son Yes We Cam à dérives était encore ce matin sur la troisième marche du podium ! Une énorme performance. Tout comme celle de Benjamin Dutreux sur OMIA - Water Familly, lui aussi sur un IMOCA60 à dérives droites, pas aussi optimisé que celui de Jean Le Cam.

Toujours dans le groupe de tête, il faut signaler la très belle 6ème place de Louis Burton sur Bureau Valée 2, malgré son arrêt pour effectuer ses 5 heures de pénalité suite à son départ "volé".



Démâtage


Lundi matin Nicolas Troussel sur Corum l'Epargne, le dernier IMOCA60 mis à l'eau, prévenait le PC course qu'il venait de perdre son mât dans des conditions médiums, alors qu'il se trouvait à l'intérieur de son monocoque. Après avoir entendu un énorme bruit, il a constaté que le mât était tombé, sans connaître les raisons de cette casse. Après avoir dégagé le mât, récupéré la bôme, et quelques voiles, mis en sécurité son bateau, le skipper à mis le cap sur l'archipel du Cap Vert au moteur. Archipel qu'il devrait atteindre en fin de semaine. L'équipe de Corum l'Epagne met tout en œuvre pour rejoindre son skipper, qui est le premier et seul abandon de cette première semaine de course. Et pourtant les casses ont été nombreuses, à l'image de Kojiro Shiraishi, sur DMG Mori, qui a déchiré toute sa grand voile. Depuis 3 jours le skippers essaye, avec les conseils prodigués depuis la terre, de réparer cette grand voile pour continuer son tour du Monde...


Le nouveau départ


Le Team Charal, et tous les intervenants qui ont remis en parfait état l'IMOCA60 de Jérémie Beyou, ont réalisé une super performance en travaillant sans relâchement pendant plus de 60 heures pour changer un safran et revoir le système de barre, réparer les voiles, et aussi refaire, entre autre, une partie de la cloison qui supporte la barre d'écoute de grand voile. Jérémie Beyou a repris la mer mardi en milieu d'après-midi. Ce soir en fin d'après-midi, Charal se trouve à 137 milles dans le NE du Cap Finistère.


Kévin, Boris, Samantha et Clarisse



Du côté de Kévin Escoffier sur PRB, tout se passe bien, le skipper Malouin semble heureux à bord de son monocoque, il occupe la 5ème place à 180 milles du leader. Le Pot au Noir est derrière lui et son prochain objectif sera de reprendre Yes We Cam. Boris Hermann sur SeaExplorer - YC de Monaco est 7ème et navigue aux côtés de Samantha Davies sur Initiatives Coeur à la 9ème à 220 milles de la tête de la course. Tout semble bien aller à bord des deux foilers.



Enfin Clarisse Crémer sur Banque Populaire X a bricolé ces derniers jours, pour réparer sa boîte à drisses, avec en plus le tournage d'un tuto vidéo pour cette réparation. Et surprise lors de cette réparation, avec la découverte à bord d'un petit crabe. Clarisse Crémer qui n'est pas tout à fait satisfaite de son classement du moment, 18ème à 560 milles d'Alex Thomson.



Les prochains jours


Comme souvent depuis le départ, et cela devrait se confirmer dans les prochains jours, les premiers sont toujours les mieux lotis question météo. La trajectoire de la tête de la flotte va se faire au plus près de la côte Brésilienne, mais il faudra quand même bien négocier une météo qui ne s'annonce pas toujours simple pour autant.


Temps de passage à l'Equateur des deux premiers :


Alex Thomson, HUGO BOSS, à 14 h 19 mn : 9 j 23 h et 59 mn depuis les Sables d'Olonne, moyenne 15.4 noeuds.

Thomas Ruyant, LinkedOut, à 21 h 08 mn : 5 h et 49 mn après 10 jours 5 h et 48 min.


Record sur la distance depuis 2016 par Alex Thomson sur Hugo Boss 9 jours 7 h et 2 mn.

Posts récents

Voir tout