Franck Cammas en podcast chez Tip & Shaft

23/05/2019

Franck Cammas, un des deux skippers de Gitana 17 avec Charles Caudrelier, remis à l'eau ce matin à Lorient, est à écouter en Podcast chez Tip & Shaft.

 

Retour sur l'arrivée chez le Gitana Team

Charles Caudrelier en podcast chez Ouest France

23/05/2019

Charles Caudrelier, un des deux skippers avec Franck Cammas du Gitana 17 remis à l'eau ce matin à Lorient, est à écouter en Podcast chez Ouest France.

 

Retour sur la carrière du skipper, la victoire sur la Volvo Ocean Race, et l'arrivée chez Gitana sont dans l'échange avec Jacques Guyader.

Gitana 17 remis à l'eau 

23/05/2019

Le maxi trimaran Edmond de Rothschild a été remis à l'eau ce jeudi matin à Lorient. Tôt ce matin, les portes de la base du Gitana Team se sont ouvertes pour que le trimaran puisse être issé sur la chenille pour être transporté sur le quai de mise à l'eau de Lorient La Base.

 

A 10 h, Gitana 17 était dans les airs, quelques minutes plus tard, les coques touchaient l'eau, après un chantier de six mois. Un chantier qui a permis de reconstruire l'étrave cassée lors de la dernière Route du Rhum alors que Sébastien Josse était en tête de la flotte. Les flotteurs suite à cette casse ont été renforcés. Ce chantier mené intégrallement dans la base du team, a aussi permis de fiabilisé encore un peu plus le trimaran.

 

Charles caudrelier était présent pour cette mise à l'eau, alors que Franck Cammas retenu par la première manche du GC32 Racing Tour avec Nauroto, a suivi ça à distance et à envoyé un message vidéo sur les réseaux sociaux.

 

Les deux skippers devraient débuter les navigations au large de la Bretagne à partir de la semaine prochaine.

 

Programme :

 

Entraînement

30 mai Armen Race

3 août Fastnet Race

3 novembre Brest Atlantiques

 

 

Sodebo Ultim' 3 de retour à la Trinité sur Mer

23/05/2019

Thomas coville et son équipage ont rejoint ce jeudi matin le port d'attache de la Trinité sur Mer. Sodebo Ultim' 3 avait quitté Les Sables d'Olonne il y a un peu plus de 72 heures, pour remonter dans un premier temps en baie de Quiberon et après un arrêt ravitaillement devant l'entrée du chenal du port de la Trinité, l'équipage avait mis le cap au Sud Ouest.

 

72 h plus tard et une grand boucle dans le golfe de Gascogne, avec des pointes au large de l'Espagne à plus de 36 noeuds, Sodebo Ultim' 3 est de retour à la Trinité sur Mer.

 

Loïck Peyron de nouveau sur la Transpac race

22/05/2019

Loïck Peyron sera de nouveau au départ de la Transpac Race pour défendre son titre gagné en 2017 à bord de Mighty Merloe l'ORMA60 (ex Groupama 2).

 

Le marin du Pouliguen sera à bord d'un MOD70 pour l'occasion, celui de Peter Cunningham, PowerPlay. Mais il y aura aussi du beau monde à bord de Maserati et Argo.

 

L'équipage de PowerPlay pour la Transpac race 2019 : Peter Cunningham, Ned Collier Wakerfield, Charlie Ogletree, Matt Noble, Paul Allen et Loïck Peyron.

 

 

Un Macif encore optimisé

22/05/2019

Le maxi trimaran de François Gabart, Macif, a été remis à l’eau à Lorient chez CDK Technologies ce mercredi matin. Près de 5 mois de chantier après la deuxième place sur la Route du Rhum en novembre dernier. Macif avait pas mal souffert de cette transatlantique, perdant un safran, un foil et sans doute quelques petits problèmes de structures, qui ont nécessité son retour par cargo.

 

Macif est de nouveau opérationnel et encore optimisé. Avec quelques nouveautés, enfin pour ce qui est visible : Une nouvelle bâche aérodynamique à l’arrière du bras avant, mais surtout l’arrière de la coque centrale qui a été découpée sur toute sa hauteur pour former une petite plateforme façon Sodebo Ultim’. Une façon de gagner du poids et aussi le côté pratique et sécurité, pour monter à bord. Sans oublier qu'avec le déplacement de divers éléments à bord dont le moteur, le centre de gravité a été déplacé, ce qui permettra une plus grande stabilité en vol. Le système de fixation des foils a été entièrement revu et les bras avant renforcés suite aux divers conclusions des avaries de novembre dernier. Dans les prochaines semaines une bâche va venir à l'avant de la coque centrale pour un meilleur rendement des voiles d'avants.

 

On le voit l'équipe continue de développer Macif, ce qui permettra sans doute de sortir le nouveau Macif encore plus abouti et d'avoir sur le marché lorsqu'il sera mis en vente, capable de rivaliser avec les dernières unités mises à l'eau.

 

François Gabart, skipper de Macif : "Nous avons remis à l’eau le trimaran Macif à Lorient, ça fait plaisir de le revoir à l’eau, c’est toujours un peu long ces chantiers avec nos bateaux. L’objectif de ce chantier était la fiabilisation, et comme certains avaient connu des casses structurelles, nous avons décidé par exemple de renforcer les bras avants du trimaran Macif. Et puis, nous avons aussi remplacé les systèmes des appendices, qui ne s’étaient pas révélés suffisamment bons, puisque j’ai perdu un foil sur la Route du Rhum dans des conditions de mer particulièrement éprouvantes pour le bateau. Les systèmes de montée et descente des foils sont désormais plus fiable. On s’est rendu compte, que c’est très intéressant de pousser le bateau à être un peu plus « sur le nez » ou à plat en mode vol. Pour cela, on a déplacé le centre de gravité du bateau en décalant des éléments de masse non négligeables, comme le moteur par exemple, mais aussi en coupant un bout de l’arrière de la coque centrale. Ça, c’est assez visible et je pense que ça va nous faire gagner en performance de vol. On va pouvoir naviguer de nouveau, mais avec un seul foil jusqu’à mi-juillet. Je vais naviguer principalement en Flying Phantom durant les prochaines semaines. L’objectif de la saison est Brest Atlantiques, une course en double, avec un médiaman à bord. On partira de Brest, on va virer une bouée au large de Rio, puis une autre au large de Cap Town avant de revenir à Brest. Une grand course donc".

 

Programme :

 

Entraînement

3 août Rolex Fastnet Race

3 novembre Brest Atlantiques

 

 

Le point sur la préparation de Maserati

22/05/2019

Giovanni Soldini et son équipe sont en pleine préparation de Maserati pour la CA500 dont le départ sera donné le 30 mai à 20 h UTC, en baie de San Francisco pour rejoindre San Diego.

 

Maserati aura pour adversaire non seulement Argo de Jason Carroll, mais aussi PowerPlay de Peter Cunningham. Ces deux MOD70 sont déjà en baie de San Francisco, Ils seront donc rejoint dans les prochains jours par Maserati toujours à San Diego.

 

L’équipage pour la CA500 : Giovanni Soldini, Willy Altadill, Guido Broggi, Olivier Herrera Perez, Nico Malingri, François Robert et Matthieu Argent.

 

The Transat passe complètement en France !

21/05/2019

The Transat, ou OSTAR, ou Europe 1 Star, ou encore la Transat Anglaise déménage et s’installe en France. OC Sport Pen Duick, organisateur de l’épreuve, annonce ce mardi que la prochaine édition, dont le départ sera donné en mai 2020, partira de Brest ! Le parcours reste identique, la traversé de l’Atlantique Nord sur les 3500 milles entre l’Europe et les Etats-Unis, mais avec un départ de France… Un choc pour la plus vielle des transats, qui fêtera en 2020 son 60ème anniversaire. Le concept reste le même, comme le rappel l’organisateur dans son communiqué : "Un homme, un bateau, un océan". Mais il faut bien dire que le mythe en prend un coup…

 

Ce changement est dicté par des considérations économiques et OC Sport Pend Duick espère rentabiliser son investissement en traversant la Manche et en s’installant à Brest. En quelque sorte une Route du Rhum tous les deux ans, pour un organisateur Français, avec des marins majoritairement Français, avec des partenaires majoritairement Français. Pour l’internationalisation de la course au large de ce côté de la planète, il va falloir repasser !

 

Mais après tout, une transat reste une transat, la ville de Brest qui cherchait à s’imposer dans le monde de la course au large, réussi un nouveau coup, après l’organisation de Brest Atlantiques et de la Brest Oceans pour la classe Ultim’ 32X23. D'autant que les ultimes seront sur la ligne de départ.

 

Hervé Favre,Président d’OC Sport Pen Duick : "Nous sommes très heureux de nouer ce partenariat avec Brest pour les éditions de The Transat. Ensemble, nous partageons le désir profond de poursuivre le développement de cette course mythique et le fait de pouvoir faire cap commun va nous permettre de nous y employer à long terme.

Nous avons vu, sur des évènements comme la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, à quel point le public français est attaché à la course au large en solitaire. Plus de 2 millions de visiteurs ont témoigné de cet engouement à Saint-Malo, dans les jours précédant le départ. Donner le départ de Brest offrira une très belle chance aux teams, à nos partenaires et aux media de capitaliser sur un public déjà conquis".

 

Edouard Coudurier, Groupe Télégramme Président : "Il y a longtemps que nous souhaitions créer à Brest, ville d’origine du Télégramme, un événement océanique majeur. The Transat va nous donner l’occasion de le faire et Le Groupe Télégramme, avec l’ensemble de ses filiales OC Sport Pen Duick, Rivacom, Viamedia, la chaîne TV Tébéo, Planète Voile, Sea Events, va s’efforcer d’en faire un succès sportif, populaire, économique, régional et international, en appliquant le savoir-faire déjà mis en œuvre pour la Route du Rhum Destination Guadeloupe, la principale épreuve organisée par OC Sport-en Duick ".

 

 

Mises à l'eau à Lorient cette semaine

20/05/2019

Les deux derniers ultimes de la classe Ultim' 32X23, encore en chantier de réparation à Lorient, seront mis à l'eau cette semaine.

 

En effet, le Gitana Team avait annoncé la semaine dernière que son maxi trimaran serait mis à l'eau jeudi, on apprend aujourd'hui que Macif a été sorti de chez CDK Technologie et sera lui mis à l'eau mercredi.

 

Les quatre ultimes (Sodebo Ultim' 3, en mer actuellement, Actual Leader, Macif et Gitana 17), qui composent la petite flotte de la Classe Ultim' 32/23 seront donc à l'eau.

 

La première confrontation entre les quatre bateaux ne devrait pas avoir lieu avant la fin de l'année, puisque si Macif, Gitana 17 et Sodebo Ultim' 3 sont engagés sur la Rolex Fastnet Race, Actual Leader devrait lui faire Round the Island race.

 

 

Argo à Sausalito

20/05/2019

Nous avons eu le plasir de recevoir ce jour des photos en direct de Sausalito en baie de San Francisco, du MOD70 de Jason Carroll en attente du départ de la CA500 fin mai.

 

Le MOD70 est actuellement amarré à l'emplacement habituel d'Orion !

 

Un grand merci à Jacques Guegau.

 

IDEC Sport premier des ultimes.

19/05/2019

Tout petit temps pour le Tour de Belle île 2019 ce samedi en baie de Quiberon. Parmi les 366 bateaux sur la ligne de départ, donné dans 3-4 noeuds de NO, Francis Joyon et son équipage à bord d'IDEC Sport prenait le meilleur départ des ultimes. Suivait Actual Leader d'Yves Le Blévec, avec à bord un certain Alex Pella, qui sera vraissemblablement le co-skipper sur la Brest Atlantiques en fin d'année, Remade - Us it Again et un peu plus loin Ultim Emotion.

 

Il faudra 2 à la tête de la flotte pour rejoindre la pointe des Poulains au Nord de Belle île. Et ce n'est pas un ultime qui est en tête, mais sans doute le bateau idéal pour ce genre de course, l'ORMA60 Sensation Ocean d'Alain Gautier, devant IDEC Sport et Actual Leader à moins d'un milles.

 

Le long de la côte sauvage, les multicoques vont accélérer 13-14 noeuds et tirer des bords le long de la côte. IDEC Sport et Actual se marquant, sans qu'Actual Leader puisse reprendre l'avantage.

 

Sur le retour vers la baie de Quiberon et la ligne d'arrivée, le vent va rentrer un peu et les multicoques de tête vont finir à plus de 25 noeuds.

 

Alian Gautier et son équipage s'imposent, pour la 4ème fois, à bord de Sensation Océan de 3 min sur IDEC Sport et Actual Leader. Ultim Emotion prend la 6ème place.

 

Francis Joyon, skipper d'IDEC Sport : "C'était dynamique, les garçons ont énormément manoeuvré, on a beaucoup joué avec Actual et avec le bateau d'Alain Gautier. On a gardé l'espoir de rattraper Alain jusqu'à la fin, mais il a un bateau qui est au format du Tour de Belle île".

 

Yves Le Blévec, skipper d'Actual Leader : "C'était plutôt bien, l'équipage a beaucoup bossé à bord durant le tour, bon après pour un bateau qui a été mis à l'eau il y a 5 jour, c'est très bien, on a bien marché, on a été vite et on s'est pas mal bagaré avec IDEC".

 

Romain Pilliard, skipper de Remade - use it Again : "Bon avec mon bateau qui est un peu lourd, et il nous manquait des voiles pour être performant dans le petit temps, on a mis à un peu de temps à faire ce tour. En plus on est resté scotché aux Galères. Mais on a vécu un très bon moment, c'est magique de tourner la tête au départ et de voir autant de bateaux. C'est un très beau spectacle, c'était technique. On était en équipage familliale, avec Madame l'organisatrice, les enfants".

 

 

Classement :

 

1 Sensation Ocean  -  Alain Gautier en 4 h 53 min 44 sec

2 IDEC Sport           -  Francis Joyon en 4 h 56 min 35 sec

3 Actual Leader       -  Yves Le Blévec en 5 h 00 min 36 sec

4 Lemer Pax            -  Pierre Marie Lemer en  5 h 30 et 34 sec

5 Solidaire en Peleton - Thibaut Vauchel en 5 h 56 min 50 sec

6 Ultim Emotion        -  Antoine Rabaste en 6 h 29 min et 10 sec

 

12 Remade-Use it Againe - Romain Pilliard en 7 h 31 min 33 sec

 

 

Sodebo, baptême somptueux 

19/05/2019

Grosse fête ce dimanche au Sables d'Olonne pour le baptême du Sodebo Ultim' 3 de Thomas Coville. 

 

Un village à port Olonna a été construit, des structures gonflables, des standes, les moyens mis en place sont à la hauteur de la construction de ce nouveau multicoques. Rappelons que le parrain est l'aventurier Mike Horn.

 

Maserati se prépare

19/05/2019

L'équipe de Giovanni Soldini est de retour à San Diego et a retrouvé son container atelier pour préparer le MOD70 Maserati pour la CA500 qui se disputera à la fin du mois.

 

Cette course de préparation à la Transpac race 2019, sera la première confrontation entre les trois MOD70 Maserati donc, mais aussi PowerPlay et Argo. Ces derniers étant déjà en baie de San Francisco.

 

4 ultimes sur le Tour de Belle île

16/05/2019

La première confrontation de l’année pour les ultimes aura donc lieu ce samedi, avec la 11ème édition du Tour de Belle île sur les 50 milles du parcours. Ils seront quatre ultimes à prendre le départ de la classique de la baie de Quiberon, parmi les 355 bateaux attendus sur la ligne de départ.

 

Les quatre ultimes sont arrivés depuis hier soir au Port de la Trinité sur Mer.

 

On retrouvera à 10 h au coup de canon, Actual Leader tout juste mis à l’eau, après 6 mois au chantier, d’Yves Le Blévec, IDEC Sport de Francis Joyon qui prépare sa saison de records Asiatiques, Antoine Rabaste et son Ultim’ Emotion qui seront aussi engagés sur le Tour de Groix et le Tour de l’île de Ré et enfin Romain Pilliard et son Remade – Use it Again. Mais il faudra aussi regarder, en fonction de la météo du côté de l’ORMA60 d’Alain Gautier Sensation Ocean pour la victoire en temps réel. L’ORMA60 étant le vainqueur des deux dernières éditions, devant Sodebo Ultim’ l’an dernier et devant Actual Ultim’ en 2017.

 

Le record de l’épreuve étant toujours détenu depuis 2015 par le MOD70 Gitana XV de Sébastien Josse en 2 h 24 min et 15 sec.

 

Francis Joyon, skipper d'IDEC Sport : "C’est un événement sympathique et une belle navigation. Etant pratiquement sur la ligne de départ, c’était trop tentant de ne pas y participer, d’autant que les conditions météo annoncées semblent agréables avec 15-20 noeuds d’ouest attendus. Le record à battre de Sébastien Josse sur Gitana XV en 2015 (02h24) est prenable, mais cela dépendra des conditions de vent, car la météo est incertaine et le vent risque de n'arriver qu’en fin de matinée samedi".

 

L'équipage d'IDEC Sport : Francis Joyon, Antoine Blouet, Corentin Joyon  Bertrand Deslesne, Gwénolé Gahinet, Quentin Ponroy et peut-être Bernard Stamm s’il arrive à se libérer.

 

Le programme :

 

Vendredi 17 mai 2019 

10h00 : Ouverture de l’Espace TOUR DE BELLE-ILE à la Trinité-sur-Mer
Début de la confirmation des inscriptions
Fin d’après-midi : Briefing des équipages dans l’Espace TOUR DE BELLE-ILE, retransmise en temps réel sur le site web de la course et les réseaux sociaux pour ceux qui ne pourront pas y assister.
22h00 : Fin de la confirmation des inscriptions
Minuit : Fermeture de l’Espace TOUR DE BELLE-ILE

 

Samedi 18 mai 2019 

Emargement par SMS
09h55 : Signal d’avertissement du départ du TOUR DE BELLE-ILE
10h00 : Départ du TOUR DE BELLE-ILE 2019
19h : Apéritif offert aux participants et début de la soirée du TOUR DE BELLE-ILE à La Trinité-sur-Mer

 

Dimanche 19 mai 2019

00h00 (ou plus tard si départ retardé): Fermeture de la ligne (14h après le départ)
Dans la matinée : Remise des prix à La trinité-sur Mer de toutes les classes et tirages au sort pour tous les participants présents et tous les enfants présents. Les lots seront remis UNIQUEMENT aux équipages et personnes présents sur place

 

Pour suivre la course le site internet de l'organisaton. Toujours pas de Tracker malheureusement...

 

 

Sodebo Ultim' 3 aux Sables d'Olonne

14/05/2019

Thomas Coville et son équipage ont quitté leur port d'attache de la Trinité sur Mer ce matin pour convoyer Sodebo Ultim' 3 vers les Sables d'Olonne. 

 

Peu après 20 h 00 le maxi trimaran s'amarrait au ponton du Vendée Globe.

 

Le baptème aura lieu dimanche.

 

Actual Leader mis à l'eau

13/05/2019

10 h 30 le rendez-vous pour la sortie du chantier d'Actual Leader à Lorient. Le tout dans un grand show, avec écran géant, musique Star Wars, écran de fumée, prise de vues par drone...

 

Après 6 mois de chantier, pendant lequel le trimaran a été entièrement démonté, vérifié et réparé après les avaries de la dernière Route du Rhum, avec notamment le renforcement des bras et le réalignement des coques et bien entendu la mise en place de ses nouvelles couleurs. Une déco déjà dévoilée, mais qui va vraiment bien au maxi trimaran d'Yves Le Blévec.

 

Une fois les présentations de l'équipe faites et les différentes interventions de Samuel Tual d'Actual et d'Yves Le Blévec, le trimaran a traversé la Base pour rejoindre le quai de mise à l'eau.

 

A 13 h le maxi trimaran a pris les airs et a été déposé délicatement sur le plan d'eau du port. L'équipe a ensuite chargé les voiles, la bôme et la dérive centrale.

 

Très rapidement, le mât s'est élevé, pour être posé sur sa rotule. L'équipe a ensuite mis en place les haubans et l'étai. 

 

Yves Le Blévec indiquait que l'équipe allait installer dans les deux prochains jours les voiles. Le trimaran doit être au départ samedi du Tour de Belle île. Le skipper de la Trinité sur Mer révèlait aussi, que le pilote automatique développé par le Team Sodebo, n'avait pas été vendu avec le trimaran. Un pilote sur lequel l'équipe de Thomas Coville travail depuis de nombreuses années et qui était un des points fort de ce trimaran.

 

Le programme :

 

Tour de Belle île

Armen Race

Le Tour de l'île de Wight

Brest Atlantiques

 

Yves Le Blevec, skipper de l’Ultim Actual Leader  : "C’est un grand moment pour toute l’équipe. Nous avons beaucoup travaillé. Comme vous tous, nous découvrons pour la première fois le bateau et ses nouvelles couleurs, sous le soleil. Il est vraiment très beau ! Au delà des couleurs, il y a eu énormément de travail, qui a engagé beaucoup d’expertises différentes. Pour chaque élément, chaque compétence, tout a été démonté, revu, repensé, réinstallé. Nous nous sommes approprié le bateau dans ses moindres détails. Cela prend du temps, de l’énergie, des compétences, mais le team Actual Leader est une association de compétences et je suis vraiment enchanté de l’excellent travail réalisé par toute l’équipe.

A partir d'aujourd’hui, nous passons à une autre dimension, nous passons du technique au maritime et à la compétition. Le noyau dur de l’équipe va rester. Une autre team, tournée vers la performance pure, va être formée. Nous allons faire, sur l’eau, le même travail de découverte et d’analyse du bateau qui a été fait à terre cet hiver".

 

 

Actual Leader J-4 avant la mise à l'eau

09/05/2019

A Lorient, les femmes et les hommes de l'équipe Actual Leader en terminent avec plus de 6 mois de chantier. Le maxi trimaran d'Yves Le Blévec sera mis à l'eau lundi prochain.

 

On démonte les échafaudages, on retire les protections des bras, coques et flotteurs, on pose les derniers stickers.

 

Le programme de la mise à l'eau lundi prochain :

 

10 h 30 Sortie du chantier 

 

13 h 00 Mise à l'eau

 

14 h 10 Mâtage

 

 

Argo à San Francisco

09/05/2019

Argo à rejoint à son tour la baie de San Francisco à 3 semaines du départ de la CA 500. Il rejoint ainsi PowerPlay.

 

Argo, qui a subi un gros refit à San Diego ces dernières semaines, est amarré du côté de Sausalito, alors que PowerPlay est lui du côté de Richmond chez KKMI.

 

Maserati est lui toujours à Long Beach.

 

Sortie d'installation pour Argo

04/05/2019

Alors qu'Argo a effectué hier une sortie d'installation, suite à sa mise à l'eau au large de San Diego, PowerPlay continu sa progression le long de la côte Californienne vers le nord. Après une escale ravitaillement rapide à San Diego, le MOD70 a passé Los Angeles et poursuit sa remontée vers San Francisco.

 

Actual Leader à 11 jours de la mise à l'eau

02/05/2019

L'équipe Actual Leader est dans la dernière ligne droite à Lorient dans le chantier Ocean Developpement. A 11 jours de la mise à l'eau, il reste encore beaucoup de travail  de finition pour que le trimaran d'Yves Le Blévec sorte au grand jour pour la première fois sous ses nouvelles couleurs.

 

Ils sont où ? Ils font quoi ?

01/05/2019

Un petit point sur les mouvements actuels et les fins de chantiers en cours de nos ultimes :

 

Plus d'ultimes sur le Pacifique qu'en France !

 

Ils sont pas moins de 5 MOD70 a être sur le Pacifique actuellement. En effet, après Orion présent de longue date et actuellement en chantier en baie de San Francisco, Beau Geste qui vient d'être convoyé ce jour de Gladstone à Brisbane sur la côte Est Australienne. Viennent d'arriver entre Los Angeles et San Diego : Maserati, Argo arrivé lui par cargo et PowerPlay qui se trouve entre Panama et la Californie.

Toujours en Californie à Richmond en baie de San Francisco nous retrouvons Qingdao-China et un peu plus au sud du côté de Long-Beach Tritium racing toujours en vente.

 

En vente et au sec en France, les deux autres MOD70 manquants : Spindrift dans sa base à St Philibert et Race for Water à l'arsenal de Lorient. Enfin à Hennebont chez Nauty-Mor Prince de Bretagne.

 

En chantier : Spindrift 2 chez Multiplast à Vannes, Macif chez CDK à Lorient, Actual Leader chez Ocean Developpement à Lorient avec une mise à l'eau prévue pour le 13 mai et Gitana 17 dans sa base toujours à Lorient avec une mise à l'eau d'ici début juin.

 

A La Trinité sur Mer, Sodebo Ultim' 3 qui va prendre le chemin de la Vendée et des Sables d'Olonne pour son baptême mi mai avec le personnel du siège de son sponsor à Montaigu, avec pour parrain un certain Mike Horn !

 

Toujours à la Trinité sur Mer, IDEC Sport qui vient d'effectuer deux sorties en baie de Quiberon et qui va bientôt prendre la mer pour la Méditerranée.

 

Ultim' Emotion, après une sortie de test, a pris le chemin inverse, direction l'Atlantique, avec une première escale aux Sables d'Olonne.

 

Enfin en construction Banque Populaire XI et Macif 2 chez CDK et Multiplast.

 

L'ancien Majan Oman Sail est toujours suspendu au chantier Marsaudon Composite à Lorient.

 

Un duo pour le Gitana 17

25/04/2019

Les deux favoris Franck Cammas et Charles Caudrelier finalement choisis ensemble pour le programme du Gitana 17. C’est l’annonce faite ce jeudi soir sur le site internet du Gitana Team.

 

Un duo, un formule qui a déjà fonctionné sur de grands multicoques : Philippe Facque et Loic Caradec sur Royale I et II. Un duo qui se connaît déjà parfaitement, Charles Caudrelier était à bord de Groupama 4 lors de la victoire sur la Volvo Ocean Race et Franck Cammas était de passage à bord de Dongfeng lors de la deuxième place et la victoire sur la Volvo Ocean Race. Charles Caudrelier connaît le fonctionnement de l’écurie pour y avoir été la doublure et le co-skipper de Gitana XV le MOD70 volant, puis le Mr performance. Franck Cammas à pour lui son palmarès, mais aussi son énorme expérience du vol sur multicoque en général. Sans oublier son côté « recherche et invention » qui sera parfait pour poursuivre le développement. Mais Franck Cammas sera-t-il toujours à bord pour "les années Charles ?" Et ce duo permettra sans doute aux deux skippers d’honorer leurs engagements actuels.

 

Franck Cammas, skipper du Gitana 17 : "Le Maxi Edmond de Rothschild est ce qui se fait de mieux dans cette taille de bateau. C'est un bateau qui est un peu à part, imaginé par un architecte différent du reste de la flotte. Il y a vraiment un concept de base qui est très bon et que n'ont pas les autres concurrents et ça c'est déjà évidemment un avantage. Le bateau a montré depuis qu'il a été mis à l'eau et sur les derniers mois de navigation un potentiel très fort. Mais comme tous les bateaux, il faut le faire évoluer, le faire progresser en permanence, la concurrence progresse et nous devons progresser plus vite qu'eux.  J'ai vraiment hâte de me retrouver sur l'eau à la barre du Maxi Edmond de Rothschild, c'est une vraie motivation de revenir au large après plus de huit ans d'absence".

 

Charles Cuadrelier, skipper du Gitana 17 : "Le Maxi Edmond de Rothschild est un bateau très innovant qui est en avance sur son temps par rapport aux maxi-trimarans de même génération. Il a des performances remarquables et est un cran au-dessus des autres parce qu'il a été imaginé sans limites et avec un réel objectif de voler, là où les autres sont peut-être restés un peu plus conservateurs avec des bateaux plus archimédiens capables de voler. Ce bateau a été complètement orienté autour du vol et le résultat est extraordinaire aujourd'hui, on atteint des vitesses que personne n'avait imaginé pouvoir soutenir au large, même à l'origine du projet. C'est un bateau incroyable et on sait qu'on a une chance inouïe de faire partie de ce beau projet".

 

 

Franck Cammas, né le 22 décembre 1972 est le nouveau skipper du Gitana Team, enfin l’un des deux nouveaux skippers. Choisi parmi les 11 postulants pour succéder à Sébastien Josse à la barre des bateaux du Gitana Team. Il sera le huitième ou neuvième ou inversement  !? skipper de l’écurie qui recherchait un pilote, comme l’indiquait le directeur du team lors d’un entretien au Télégramme ce matin.

On ne présente plus le marin, multiples vainqueurs de transatlantiques, champion ORMA60, détenteur de différents records de vitesses et autour de la planète, premier a tenter une Route du Rhum sur un multicoque ultime en adaptant son maxi trimaran Groupama 3, prévu à l’origine pour être mené par 15 hommes, au solitaire. Franck Cammas, skipper emblématique de Groupama, deux fois élu Marin de l’année, s’imposera aussi sur la Volvo Océan Race, toujours à la barre d’un Groupama, le numéro 4 avec Charles Caudrelier à bord, avant de basculer sur le plus prestigieux des trophées : l’America’s Cup et ses catamarans volants. La réussite n’a pas été au rendez-vous faute de budget suffisant et Groupama s’en est allé, après plus de 20 ans de partenariat.

Le skipper originaire d’Aix en Provence a aussi participé au développement du Banque Populaire IX, et à même participé à la réflexion du nouveau dessin du futur Banque Populaire XI actuellement en construction pour Armel Le Cléac’h. Il était depuis le début de la saison, à travers sa société, la tête de pont en Europe des activités voile de l’état d’Oman. Certainement le mieux placé pour poursuivre le développement du Gitana 17. Le plus expérimenté en course au large, sur ce genre de multicoque et sur le vol. Ingénieur de formation, le programme ne subira pas de temps d’arrêt avec Franck Cammas.

 

Palmarès (extrait) :

1er GC32 Racing Tour 2018

1er du Championnat du Monde de Classe C 2013

1er du championnat de France de Match Race 2013

1er Volvo Océan Race 2011-2012

1er du Spi Ouest France 2011 et  1997

1er Transat Jacques Vabres 2007 – 2003 – 2001

1er Route du Rhum 2010

1er Course du Figaro 1997

1er à 3 reprise du Trophée Claire Fontaine

1er à 4 reprise du Championnat du Monde ORMA60

Record du Trophée Jules Verne

Record de l’Atlantique Nord

Record de la Route de la Découverte

Record de la distance en 24 heures

Record Miami – New-York

 

Charles Caudrelier prend donc la suite de Sébastien Josse à la barre du maxi trimaran Gitana 17 en duo avec Franck Cammas. Le marin de Fouesnant né le 26 février 1974, a une expérience et un palmarès qui commence à peser dans le petit monde de la course au large. Passé par la solitaire du Figaro (classé 1er bizuth en 1999) et qu’il remporte en 2004 deux victoires sur la Transat Jacques Vabre, une en IMOCA60 sur Safran avec Mac Guillemot en 2009, puis en multicoque sur le MOD70 Gitana XV avec Sébastien Josse aux commandes. Et bien sûr une troisième place et  deux victoires sur la Volvo Ocean Race (2011-2012 sur Groupama 4 de Franck Cammas) et sur Dongfeng en 2017-2018. Dans le projet Dongfeng Charles Caudrelier avait réuni autour de lui un des meilleurs équipages du moment avec quelques marins déjà issus des ultimes comme Pascal Bidégorry et Kevin Escoffier mais aussi en guest Franck Cammas. Mais il avait aussi su convaincre à l’étranger de grosses pointures de la Volvo.

Il rejoint le Gitana Team qu’il connaît déjà bien, et il a participé au développement du MOD70 à foils, sur lequel, de nombreuses nouveautés ont été testées et transférées sur le maxi trimaran, l’apprentissage en sera que plus rapide. Engagé depuis le début de saison dans une préparation en Figaro 3 pour le compte d’OC Sport, il passe dans une autre dimension, mais toujours avec des foils…

 

 

 

Le programme :

 

Les années Franck 2019
3 août - Rolex Fastnet Race // équipage
3 novembre - Brest Atlantiques (Brest-Rio de Janeiro-Cape Town-Brest)  // double

2020
Mai - The Transat * // solitaire
Eté - record Atlantique Nord // équipage ou solitaire
Automne - Trophée Jules Verne // équipage

 

Le passage de relais

2021
Mai - Juin  - The Arch (Tour de l'Europe avec escales) // équipage
Tour du monde, au départ de la Méditerranée // équipage

 

Les années Charles

2022
Records (Route de la découverte, Atlantique Nord...) // équipage, solitaire
Route du Rhum - Destination Guadeloupe *// solitaire

2023
Records (Route de la découverte, Atlantique Nord...) // équipage, solitaire
Décembre - Brest Océans // solitaire

* sous réserve de validation des organisateurs de la participation des Ultimes

 

Ultim Emotion remis à l'eau

25/04/2019

Fin de chantier près de Sète pour le maxi trimaran Ultim' Emotion. Une vérifications complète, un nouveau jeu de voiles complet et une nouvelle signature visuelle pour le trimaran qui a été mis à l'eau en début de semaine.

 

Spindrift 2 reprendra un Jules Verne

24/04/2019

Le Spindrif racing a annoncé ce mercredi, que son trimaran Spindrift 2 actuellement en chantier à Vannes chez Multiplast, serait de nouveau en stand-by à partir d’octobre prochain, pour une tentative sur le Trophée Jules Verne. Une très bonne nouvelle pour Yann Guichard et les membre d’équipage du maxi trimaran qui avaient effectué un très beau début de tour du Monde en début d’année 2019, stoppé malheureusement par une avarie de safran, alors qu’ils étaient dans les temps du record à quelques jours de l’entrée sur le Pacifique Sud. Ce qui laisse entendre que le problème lié au safran a été identifié.

 

Le stand-by sera toutefois de courte durée, puisqu’il se durera deux mois entre octobre et novembre. En effet, le Spindrift racing va intégrer le nouveau TF35, catamaran à foils Lémanique qui va prendre la suite du D35. Des D35 qui après 15 ans de carrière à régner sur les compétitions  des lacs, vont laisser place à un nouveau support. Ce catamaran tout carbone, sans aile rigide, à foils, avec une technologie jusqu’ici réservée à la l’America’s Cup, capable de voler dès 7 à 9 nœuds de vent. Ils  évolueront à trois fois la vitesse du vent. Un prototype à base de coque du catamaran Easy to Fly a déjà fait des essais. Reste qu’il faudra avoir plus de 7 nœuds de vent et ses dernières années cela n’a pas souvent été le cas…

 

Le plus drôle, enfin sans doute pas pour tout le monde, Spindrift 2 sera donc à Brest avec les quatre ultim' qui prendront le départ de la Brest Atlantiques....

 

Yann Guichard, skipper du Spindrift racing : "Tout d’abord, je me réjouis de repartir avec Spindrift 2 pour une troisième tentative autour du monde. En raison du programme sportif et technique du TF35, nous sommes un peu plus limités sur la fenêtre de stand-by. J’espère que la météo sera avec nous et que nous aurons l’opportunité de nous élancer une nouvelle fois et de flirter avec l’exigeant chrono. Ensuite nous nous concentrerons sur le TF35 qui rejoint la flotte Spindrift. Ces libellules de carbone seront capable de décoller dès 7 nœuds de vent et pourront atteindre jusqu’à trois fois la vitesse du vent ! Cela va être très excitant ! Nous nous réjouissons vraiment de tirer nos premiers bords sur le Léman".

 

Les bateaux du Spindrift racing : Un ultime : Spindrift 2, un MOD70 : Spindrift, un M32 : Spindrift racing, Un D35 : LadyCat power by Spindrift racing et donc un TF35.

 

Le team a aussi possédé deux Diam24 OD et un GC32

 

 

Retour en mer pour IDEC Sport

24/04/2019

Francis Joyon et son équipage, après une 15ène de jours de préparation au ponton à La Trinité sur Mer, ont pris la mer à bord d’IDEC Sport ce mardi pour effectuer une première sortie après la victoire sur la Route du Rhum et le chantier de cet hiver.

 

Et visiblement tout est bien en place à bord d’IDEC Sport, puisque sur le chemin du retour, lors de cet aller et retour vers Belle île, le maxi trimaran de légende était à près de 30 nœuds en baie de Quiberon.

 

Premières images de Sodebo Ultim' 3 en vol

22/04/2019

Le Team Sodebo a diffusé en fin d'après midi ce lundi, les premières images de son trimaran Sodebo Ultim' 3, visiblement en vol à plus de 40 noeuds lors des sorties de 24 heures au large de la côte Atlantique.

 

Bien difficile de se faire une idée, aucune image de l'extérieur du maxi trimaran et pas grand chose sur la moitié arrière du trimaran.

 

Le poste de barre semble très exposé, alors que la mer semble peu agitée, un peu comme la première version du Banque Populaire IX. Rien à voir avec Gitana 17 et encore moins avec Macif.

 

Ohoto : Ricaurte Rodriguez

PowerPlay sur le Pacifique

22/04/2019

En passant, hier soir en fin de soirée, la dernière écluse du canal de Panama, l'écluse de Miraflores, le MOD70 est passé côté Pacifique.

 

Une photo nous a été adressé du sas d'à côté de PowerPlay, prise par le Pilote du canal de Panama, Ricaurte Rodriguez qui passait le sas de cette écluse au même moment aux commandes d'un Car Carrier monstrueux.

 

PowerPlay a mis le cap sur la Californie qu'il atteindra d'ici une 8ène de jours en fonction des conditions météorologiques.

 

Ohoto : YC of Queensland

Victoire et record pour Beau Geste

19/04/2019

Engagé parmi la douzaine de mutlicoque sur la 55ème édition de la Brisbane to Gladstone Multihull Race, le MOD70 Beau Geste s'impose en cette fin de journée en France sur les 308 milles le long de la côte Est Australienne.

 

Une victoire acquise en 15 h 26 min et 52 seconde, remportant ainsi l'épreuve et battant du même coup le record de la course, détenu depuis 2016 par l'ORMA60 Team Australia d'une heures 1 min et 29 secondes.

 

Pour revivre la course, le Tracker

 

 

Photo : Gitana Team

Gitana 17 retrouve une nouvelle étrave

17/04/2019

A travers une vidéo sur les réseaux sociaux, le Gitana Team communique sur la réception de l'étrave reconstruite chez Multiplast, qui vient d'arriver dans la base du team à  Lorient.

 

Cette nouvelle étrave a été positionnée au bout du flotteur tribord du Gitana 17 et va être greffée sur ce dernier. Il restera à mettre en peinture ce morceau de carbone brut pour le moment, pour que le trimaran retrouve toute sa splendeur.

 

La mise à l'eau est pour début juin et l'annonce de son nouveau skipper début mai.

 

 

Photo : Y. Penfornis

Spindrift 2 en chantier

17/04/2019

Le maxi trimaran Spindrift 2 a quitté son ponton de La Trinité sur Mer ce mercredi pour rejoindre Vannes et le chantier Multiplast.

 

Spindrift 2 a ensuite été mis à terre. Va débuter le chantier d'analyse et de réparation des safrans suite à l'abandon au large de l'Australie sur la tentative du Trophée Jules Verne et son retour par cargo.

 

Beau Geste retour en compétition

16/04/2019

Le MOD70 Beau Geste, remis à l'eau il y a quasi un mois maintenant en Australie, va prendre part à sa premier course de la saison.

 

Beau Geste sera sur la ligne de départ de la classique Australienne, Brisbane to Gladstone Multihull Yatch Race, dont le départ sera donné vendredi prochain à 11 h 30 (heure locale). Sur une distance de 307 milles vers le nord de la côte Est Australienne.

 

Pas de rival  pour le trimaran de Karl Kwok parmi les 12 multicoques engagés, principalement des catamaran de course croisière et quelques protos.

 

Pour suivre l'épreuve le site internet de l'organisation  ICI

 

Flotteurs de Banque Populaire XI chez Multiplast

16/04/2019

Les moules des flotteurs de Banque Populaire IX et de Sodebo Ultim' 3, viennent de regagner, par la route, le chantier Multiplast pour démarer la contruction de Banque Populaire XI

 

Un aller retour à Vannes depuis un lieu de stockage, CDK étant complet pour le moment le chantier Multiplast assurera la construction de ces deux flotteurs.

 

Pendant ce temps Armel Le Cléac'h, poursuit sa préparation à bord de son Figaro 3 banque Populaire à Port La Forêt.

Retour sur les premiers vols de Sodebo Ultim' 3

12/04/2019

Après les sorties à la journée en baie de Quiberon, Thomas Coville et son équipe ont effectué une première sortie au large des côtes Atlantique de 24 heures.

 

Avec les premiers vols à plus de 40 noeuds du maxi trimaran Sodebo Ultim' 3. Thomas Coville revient sur cette nouvelle étape dans la mise au point du trimaran.

 

Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim' 3 : "Quel plaisir de découvrir le bateau, que certains membres de l'équipage ont qualifié de bien né. Quel bonheur de voler ! Un bonheur qui représente beaucoup d'impatience au départ, parce qu'on attendait forcément cette sortie, de pousser le bateau à plus de 40 noeuds, de le voir dans ses lignes, dans ses comprtements. Mais il faut rester très vigilant, ce sont des bateaux qui vont vite, des bateaux qui peuvent être dangereux, ce sont des bateaux qui nécéssitent beaucoup d'apprentissage, on va rester humble et concentré. Mais il y a beaucoup de travail à faire, avant de dompter la machine."

 

 

PowerPlay reprend le large

10/04/2019

Hiverné depuis décembre à la Grenadine, PowerPlay est maintenant fin  pour le convoyage vers Panama, Départ d'ici la fin de la semaine, avec une halte à Antigua.

 

 

Une fois le canal de Panama passé direction la Californie.

 

 

Francis Joyon revient sur les 5 mois de chantier

10/04/2019

Francis Joyon, dans la vidéo ci-contre revient depuis le ponton de la Trinité sur Mer, sur le chantier de fiabilisation de 5 mois à bord d'IDEC Sport chez Multiplast.

 

Il présente son programme Asian Tour et son équipage, qui tournera sur le maxi triamaran jusqu'au retour lors de la tentative sur le record de la Route du Thé.

 

Sodebo Ultim' 3 au large

10/04/2019

Après plusieurs sorties en baie de Quiberon, le maxi trimaran Sodebo Ultim' 3 de Thomas Coville à mis le cap à l'ouest ce matin pour une première navigation au large d'une durée de 24 heures.

 

Une nouvelle étape de la préparation de ce nouveau trimaran pour l'équipage.

 

 

IDEC Sport remis à l'eau

05/04/2019

Rentré au chantier Multiplast à Vannes le 30 novembre dernier, IDEC Sport, le triple vainqueur de la Route du Rhum a été remis à l'eau ce vendredi.

 

Le programme d'IDEC Sport dans les prochaines semaines, rejoindre la Méditerranée pour des RP et tenter de battre le record de la traversée de la Méditerranée.

 

Revue de Presse internet

05/04/2019

Cette semaine à lire sur le site internet de BFM TV l'enquête sur le fonctionnement de la Classe Ultim' 32/23.

 

Yves Le Blévec skipper d'Actual Leader revient sur la présentation de son ultime et sur ses ambitions chez Ouest France.

 

l'ITW de Thierry Bouvard de chez Banque Populaire sur comment intègrer le mécénat et le sponsoring sportif dans une stratégie de communication chez BDM

 

La visite du chantier CDK constructeur de voiliers de courses

 

Présentation de Brest Atlantiques

04/04/2019

La Classe Ultim 32/23 et Brest Métropole, à travers la SAS Brest Ultim Sailing lance la Brest Atlantiques. Une course en double, de Brest à Brest, sur les ultim’ sur un grand triangle de 14 000 milles à travers l’Atlantique Nord et Sud. Une course qui n’est pas sans rappeler le Triangle Atlantique de 1975 remporté par Pen-Duick VI (St Malo-Le Cap / Le Cap-Rio / Rio-Portsmouth. Il y aura donc dans le programme de la Classe Ultim’ 32/23 pour les 4 années à venir les résurrections du Triangle Atlantique, de la Course de l’Europe (The Arch), de The Race, avec la course autour du Monde en équipage depuis la Méditerranée et sans doute de Lorient-Les Bermudes-Lorient !

 

La grande différence entre la Brest Atlantiques et le Triangle Atlantique, est qu’il n’y aura pas d’escale, pour des raisons de coût. Et d’autant plus que les maxi multicoques mettront moins de 30 jours pour boucler le parcours, le même temps que mettaient les meilleurs bateaux pour effectuer une seule des étapes il y a 49 ans…

 

Un équipier média à bord.

Pour cette course, et à l’image de ce qui se fait sur l’ex Volvo Ocean Race, et qui avait déjà été mis en place, dans une moindre mesure et à une autre époque par Bruno Peyron sur The Race un membre de l’équipage sera à bord avec la mission d’intervenir sur les outils multimédias et de filmer la course de l’intérieur. Il ne participera pas aux manœuvres, ni à la tactique. Un bon moyen d’intéresser le grand public.

 

Le plateau

Les inscriptions (65 000 euros HT), seront closes  au 01/07/2019. Aujourd’hui, si on s’en tient à la seule Classe Ultim’ 32/23 seulement quatre trimarans devraient être sur la ligne de départ en novembre à Brest : Sodebo Ultim’ 3 de Thomas Coville et Jean Luc Nélias, Macif de François Gabart, Actul Leader d’Yves Le Blévec et Gitana 17 dont le skipper sera normalement annoncé entre le 15 avril et fin mai d’après ce que l’on croit comprendre. Mais un appel du pied aurait déjà été lancé pour que Spindrift 2 soit sur la ligne de départ et étoffer le plateau… Mais cela ne semble pas être au programme du Spindrift racing. Et pourquoi ne pas tout faire pour élargir ce plateau et tenter d’y faire venir les trimarans Remade – Use it Again et Ultim’ Emotion ? Avec 7 trimarans géants cela aurait  encore plus d’impact !

 

Le parcours

Avant de s’élancer sur la Brest Atlantiques, les concurrents devront avoir effectué une qualification sur un parcours libre de 2000 milles avant le 24 octobre prochain. Les bateaux devront être présents à Brest au 24 octobre à 18 h. Le lendemain, le village sera inauguré et les contrôles de sécurité et de jauge pourront débuter.  Le départ de la Brest Atlantiques sera donné le 3 novembre 2019 à 13 h 02. Le directeur de course sera Jacques Caraës. Une fois les trimarans lancés, ils mettront le cap sur l’archipel des îles Cagarras en baie de Rio de Janeiro, qu’ils devront laisser à bâbord. Il prendront la direction de l’île de Roben, toujours à laisser à bâbord. Ils remonteront alors l’Atlantique Sud, puis l’Atlantique Nord jusqu’à Brest. Un temps limite de 45 jours est donné pour effectuer le parcours. Les estimations donnent entre 25 et 28 jours le temps de course. Si cette course est sans escale, elle les autorise pour réparer en cas d’avaries.

 

Récompenses

En plus du trophée pour le vainqueur en temps réel de l’épreuve, des trophées seront remis pour les premiers des parcours intermédiaires (Brest-Rio / Rio-Cap Town et Cap Town-Brest).

 

Concurrence

Lancée le 3 novembre la Brest Atlantiques, c’est être en concurrence frontale avec La Transat Jacques Vabres, dont le départ sera donné du Havre le 27 octobre prochain. Les concurrents les plus rapides de la classique Havraise, n’auront pas parcouru la moitié du trajet. Et dans le même temps sera donné aux Canaries le départ de la 2ème étape de la Mini Transat. Pas certain que tout le monde s’y retrouve…

 

 

 

Troisième sortie pour Sodebo Ultim' 3

03/04/2019

Nouvelle sortie pour Sodebo Ultim' 3 ce mercredi, avec un peu plus de vent, mais toujours dans la baie de Quiberon et la barre des 30 noeuds franchie.

 

Spindrift 2 débarqué et le programme dévoilé

03/04/2019

Spindrift 2 sur le cargo qui le transportait depuis l'Australie a été débarqué ce matin à Lorient, le trimaran a ensuite rejoint son ponton à la Trinité sur Mer sans son mât. L'occasion pour le team de Dona Bertarelli et Yann Guichard d'annoncer le programme sportif 2019.

 

Et cela se passera autour de deux supports habituels ces dernières saisons, puisque le team rempile sur le circuit du WMRT racheté, depuis la fin tronquée de la saison dernière et sur le D35 du team LadyCat power by Spindrift racing pour deux courses.

 

Pour le maxi trimaran, il faudra attendre la fin des expertises pour remettre en construction les safrans et visiblement il n'y a rien au programme pour Spindrift 2 cette saison.

 

Yann Guichard, skipper du Spindrift racing : "Je suis heureux de voir revenir notre trimaran Spindrift 2 à son port d’attache. Même si la déception reste toujours un peu présente sur cette tentative avortée, je retiens aussi les éléments positifs : l’équipage de ce tour du monde était parfait, jamais nous n’avons eu une telle cohésion, c’est une réelle satisfaction. De plus Spindrift 2 va beaucoup plus vite qu’il y a 3 ans, les évolutions et optimisations apportées au bateau sont vraiment satisfaisantes et j’espère que nous pourrons retrouver ce niveau de performance rapidement. Ensuite concernant notre programme en M32, nous gardons une continuité dans ce que nous avons commencé il y a quelques années et nous mettons même le curseur un peu plus haut. Avec mes fidèles équipiers Spindrift, nous allons participer cette saison aux Series pour avant de disputer à Marstrand en juillet la finale du WMRT qui décernera le titre de champion du monde 2018 .  Nous terminerons la saison de M32 par le Championnat du Monde de la série. Cela nous permettra de rencontrer et de nous confronter tout simplement avec les meilleurs régatiers du moment réunis sur un même rendez-vous".

 

L'équipe voit les arrivées d’Adam Currier, navigant et technicien expert en multicoque, en tant que Boat Captain de Spindrift 2 et responsable de l’équipe technique. David Salle et Sébastien Soupey ont également rejoint l’équipe, respectivement au sein de la cellule technique et à l’analyse de performance

 

Avril 2019 : 
Entrainements M32 à la Trinité sur Mer
Mise en chantier de Spindrift 2

Mai 2019 : 
Entrainements Ladycat sur le Léman
24-25-23 : M32 Series Pisa (Italie)

Juin 2019 : 
Entrainements Ladycat sur le Léman
8 : Genève-Rolle-Genève 
15 : Bol d’Or Mirabaud
21-22-23 : M32 Series Medemblik (Hollande)

Juillet : 
3 au 7 : Match Cup Sweden Marstrand en M32

Août : 
24-25 : Pre Worlds M32
26 au 30 : M32 World Championship - Riva del Garda

 

 

Actual devient Actual Leader

Le Groupe Actaul change, le trimaran d'Yves Le Blévec devient Actual Leader ! Peu de temps après la conférence de presse de la Classe Ultim' 32X23, c'est au tour du Team Actaul de dévoiler la nouvelle robe du trimaran.

 

Pour ce nouveau projet, le maxi trimaran passe sous les couleurs d'Actual Leader jusqu'en 2021.

 

02/04/2019

 

Le programme de la Classe Ultim' 32X23

02/04/2019

 

La Classe Ultim’ 32X23, avec les représentants des équipes Banque Populaire, Sodebo, Macif, Gitana et Actual, ainsi que Thomas Coville, François Gabart et Yves Le Blévec,  a présenté ce matin à Paris son programme de course de 2019 à 2023. Un cadre, mais qui laissera le choix aux équipes en 2020 entre un Trophée Jules Verne en équipage ou à un Trophée St Exupéry en solitaire. A noter le retour d’un tour du Monde en équipage en 2021, dont le départ sera donné en décembre et en Méditerranée. Un remake de The Race, la course mythique imaginée et organisée par Bruno Peyron.

 

Le programme débutera avec Le Tour de Belle île en équipage du 17 au 19 mai prochain, mais qui sera réellement présent sur la ligne de départ ? Remade Use it Again, Sodebo Ultim’ 3, mais qu’en sera-t-il pour Actual Ultim’ 2 tout juste remis à l’eau et pour Gitana 17 et Macif  rien n’est certain. On enchaînera ensuite avec l’Armen Race du 30 mai au 2 juin. L’ensemble de la flotte pourrait enfin être présente au départ, puis le 29 juin Round the Island Race ou Actual Ultim’ 2 est inscrit, mais pour le moment pas les autres trimarans et enfin le rendez-vous de la première partie de saison avec la Rolex Fastnet Race du 3 au 5 août.

Les multicoques rentreront en chantier afin de préparer le grand rendez-vous de la saison avec la création d’une nouvelle course au départ de Brest le 3 novembre, la Brest Atlantique. Une course en double, avec à bord en plus un médiaman. Une boucle Brest/Brest, via Rio, en fait il faudra virer une petite île au large d’Ipanéma et le Cap, ici il faudra virer l’île Robben, sans escale. Un petit peu moins de 30 jours de mer.

 

En 2020, les Teams seront sur un programme "libre", avec The Transat, si les organisateurs acceptent les ultimes et une campagne de record autour du Monde, avec soit un Jules Verne, soit un St Exupéry, voir un tour du Monde à l’envers ?

 

En 2021 : The Arch, imaginé par Damien Grimont, un tour d’Europe en équipage entre Hambourg et Athènes entre avril et mai, avec des escales à Nantes-St Nazaire (28-30 mai), Valence, Marseille. Et en décembre, un tour du Monde en équipage au départ de la Méditerranée. La Classe Ultim’ 32X23, ressuscite  d’un cout le Tour de l’Europe de Gérard Petitpas et The Race de Bruno Peyron.

 

L’année 2022 sera consacrée à la Route du Rhum

 

Et enfin en 2023, une nouvelle course à créer au départ de Bretagne, les bateaux auront alors été largement fiabilisés, il sera temps pour les skippers de se lancer sur la Brest Océans en solitaire. La course phare des Ultim’ est donc reportée de 4 ans.

 

Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim’ 3 :  "Trois tours du Mondes et 13 transatlantiques, dans les 5 prochaines années, mixte solitaire et équipage, c’est ce que l’on voulait. Un programme dense et riche ! C’est motivant et constructif, enthousiasmant et galvanisant".

 

Yves Le Blévec, skipper d’Actual Leader : "Des courses pour se confronter et se préparer avant la Brest Atlantique".

 

 

Spindrift 2 demain à Lorient

01/04/2019

Spindrift 2 avait quitté le port de Peth le 20 février dernier, avec une petite escale en Afrique du Sud, le cargo Nordic Alianca est dans le golfe de Gascogne ce soir et sera à Lorient en milieu d'après midi pour décharger le maxi trimaran de Yann Guichard.

 

 

Convoyage vers Quiberon pour Remade

01/04/2019

Remade us it Again a quitté le port de Concarneau, où il était à quai depuis son retour de Guadeloupe, pour un chantier de remise à niveau chez Kaïros.

 

Il a rejoint port Haliguen sur la presqu'île de Quiberon. Romain Pilliard annonce qu'il sera sur la ligne de départ du Tour de Belle île en mer qu'il organise avec sa compagne.

 

Départ le 18 mai prochain.

 

Problème de safran réglé sur Sodebo Ultim' 3

01/04/2019

Le safran tribord du trimaran Sodebo Ultim' 3 avait été déposé après la dernière sortie la semaine dernière.

 

Il a été remis en place ce matin par l'équipe au ponton du port de la Trinité sur Mer.

 

Photo : Rnaud Bañuls

Première et pointe à plus de 23 noeuds

27/03/2019

Première vrai sortie de navigation, après celle d’installation de la grand voile il y a quelques jours devant l’entrée du chenal du port de la Trinité sur Mer, Sodebo Ultim’ 3 a donc pris son envol ce matin pour la première fois en baie de Quiberon.

 

Dix jours après sa mise à l’eau à Vannes chez son constructeur Multiplast et les tests statiques à quai, l’équipage du maxi trimaran de Thomas Coville a quitté son ponton peu avant 10 h. Le temps de remonter le chenal et d’installer les voiles, Sodebo Ultim’ 3 s’élançait pour son premier bord en direction du phare de la Teignouse, atteint en 30 min, avec une mer quasi lisse, 9/10 nœuds de vents de N/E, sous un beau soleil. Première pointe à plus de 22 nœuds !

 

Va suivre un retour au milieu de la baie de Quiberon avant un long bord vers le phare des Grands Cardinaux au sud d’Hoëdic. Pas mal de manœuvres à petite vitesse ensuite. Avant de revenir vers le chenal du port de la Trinité sur Mer avec de nouveau, une belle pointe à plus de 23 nœuds.

 

Aucune communication de la part du team, depuis le retour à quai, la seule photo, disponible est celle publié sur le compte fb de Renaud Bañuls, publiée ici.

 

A noter que Sam Goodchild a intégré l'équipage de Sodebo Ultim 3.

 

 

Problème de pilote pour la casse de Gitana

24/03/2019

Dans le n°84 de Course au Large  de mars et avril 2019, les ultimes sont le sujet de plusieurs articles : le Trophée St Exupéry, Ultim' ça bouge dans la classe, la mise à l'eau de Sodebo Ultim' 3, Spindrift racing avec une itw de Yann Guichard suite à l'abandon sur le Trophée Jules Verne, le duel Maserati / Argo sur la Caribbean 600, l'annonce du programme du team Banque Populaire Voile et une itw de Guillaume Verdier, l'architecte du Gitana 17.

 

Ce dernier revient sur la casse du flotteur du maxi trimaran de Sébastien Josse lors de la dernière Route du Rhum. Et après analyses, du flotteur et de l'étrave retrouver quelques temps plus tard sur une plage au sud de la Grande Bretagne, les différentes parties impliquées on pu voir exaxtement où cela avait cassé et comment.

 

Guillaume Verdier : "Avec toutes les données  collectées à bord, nous savons exatement à quel moment cela s'est produit. Nous avons pu voir que c'était au moment ou le pilote s'est décroché de son support. Le bateau est parti à 42 noeuds au lof avec une très grande vitesse de rotation et le flotteur au vent a enfourné et s'est cassé. Cela s'est produit dans une mer formée avec 4-4.5 mètres de creux et à 42/43 noeuds de vitesse. Un départ au tas par perte de pilote qui a occasionné un effort ultraviolent sur le flotteur. La question pour nous architectes, est de savoir, lorsqu'on dessine des bateaux, si on est censé pallier ce type de situation ou pas, et quelles sont les limites que l'ons se donne. Le support du pilote automatique est en cause....."

 

Point vidéo sur le chantier d'Actual Ultim' 2

23/03/2019

La Web Série du chantier du trimaran d'Yves Le Blévec, avec le volet 4 sur ce point chantier à Lorient on retrouve le bureau d'étude et le Stratman. Et l'info de cette vidéo, c'est le très gros travail sur le bras avant, suite à la casse sur la Route du Rhum, avec un bras découpé sur la moitié pour d'une part renforcer ce bras mais aussi repositionner le trimaran dans ses lignes.

 

Mise à l'eau d'Actual Ultim' 2 à Lorient au printemps.

 

Photos : J H Hamilton

PowerPlay retrouve l'eau à la Grenade

23/03/2019

Après près de 4 mois de stockage à la Grenade, PowerPlay a été remis à l'eau hier  chez  Clarkes Court Boatyard & Marina.

Le MOD70 va rejoindre, après quelques jours de préparation sur place, le canal de Panama et ensuite la côte Ouest Américaine.

 

Photos : NO Limite

Une sortie technique pour Sodebo Ultim' 3

22/03/2019

Première sortie de test pour Sodebo Ultim' 3 ce vendredi en baie de Quiberon. L'objectif du jour étant de vérifier que tout était bien en place autour de la grand voile.

 

Si la météo se montre clémente, la première sortie de navigation devrait se dérouler mardi prochaine en baie de Quiberon.

 

Charles Heidsieck IV toujours à flot !

21/03/2019

Le maxi foiler d'Alain Gabbay, signé Gilles Vaton et construit chez Multiplast  Charles Heidsieck IV, mis à l'eau en 1984 et annoncé comme détruit par un cyclone en République Dominicaine en 2004 est toujours à flot, à l'abandon, sur une rivière au Sud/Est de l'île !

 

Incroyable mais vrai, l'info est depuis février dernier sur le très documenté site Histoire des Halfs.

 

Bateau révolutionnaire sur le papier, très certainement trop en avance sur son temps, à l'image de Paul Ricard, Charles Heidsieck IV va se révélé impossible à mettre au point et subir avaries sur avaries. Les innovations sont nombreuses et se retrouvent aujourd'hui sur les ultimes de dernière génération : mât aile pivotant, longs foils, plans porteurs sur la dérive centrale, bras profilés comme les ailes d'un avion, voile gonflables...

 

Vendu pour du day charter, il va remplir sa mission quelques années avant de subir le cyclone, mais visiblement d'y réchapper. IL es dans un très triste état aujourd'hui.

 

Photo : Noosa Marine

Beau Geste sortie d'installation, Maserati convoyé

21/03/2019

Après sa mise à l'eau hier à Brisbane, Beau Geste à effectué une sortie de contrôle sur la rivière, avant de revenir s'installer à son ponton.

 

Maserati à lui été convoyé de Newport Beach à la marina de Mission Bay.

La Rolex Fastnet Race au programme des Ultim'

20/03/2019

D'après le site internet de la classique Anglaise, parmi les 340 places disponibles, toutes prises en quelques secondes lors de l'ouverture des inscriptions il y a quelques semaines, figurent les ultim'.

 

Le départ étant donné le 3 août prochain, et les mises à l'eau s'étalant jusqu'à mi mai, voir début juin, la course mythique pourrait être la première course des confrontations pour les ultimes.

 

Le record est détenu par Banque Populaire V de l'équipage de Loïck Peyron en 32 heures et 48 min pourrait bien tomber si les conditions météo sont de la partie.

 

Il ne reste plus qu'à attendre la publication officielle de la liste des inscrits.

Photo : Noosa Marine

Beau Geste remis à l'eau 

20/03/2019

Ce mercredi après plus de 2 mois de chantier, le MOD70 Beau Geste a été remis à l'eau à Brisbane. Le MOD70 a été boosté, puisque qu'un bout dehors a été rajouté à l'étrave. Près de deux mètres de long. Cela lui pemettra de porter plus de toile dans les petits airs.

 

Il devrait participer dans les prochains mois aux classiques Australiennes

Sodebo Ultim' 3 à l'eau

18/03/2019

Le maxi trimaran du Team Sodebo skippé par Thomas Coville a été mis à l'eau cet après midi à Vannes devant le chantier Multiplast.

 

Après la mise en place du safran à plans porteurs de la coque centrale et de la dérive, elle complètement classique pour le moment, Sodebo Ultim' 3 a été grûté du terre plein et posé délicatement sur la Marle. Et quelques minutes plus tard, le mât Lorima s'élevait à son tour dans les airs pour rejoindre la plate-forme du trimaran et être posé sur son pied de mât en arrière du cockpit.

 

Une fois l'instalation terminée, en toute fin d'après-midi, le maxi trimaran accompagné de ses semi-rigides a traversé le golfe du Morbihan pour rejoindre la mer et accoster peu avant 21 h à son ponton de La Trinité sur Mer

 

Depuis la Trinité sur Mer, vont pourvoir débuter les tests de charge, d'étalonnage et enfin les premières navigations. 

 

 

 
 

Maserati forfait sur la Cobo Race !

17/03/2019

Arrivés dans les temps à Newport Beach depuis la Guadeloupe, Giovanni Soldini et son équipage à bord de Maserati ont déclaré forfait et ne participent pas à la Cabo Race le long de la Baja Californienne.

 

Aucune information n'a été donné sur les raisons de ce forfait.

Maserati à Newport Beach

13/03/2019

Troisième étape, Panama / Newport Beach, du convoyage de Maserati depuis la Guadeloupe, terminée ce matin pour Giovanni Soldini et son équipage. Après une brève escale hier à San Diego, le MOD70 avait repris sa navigation vers le Nord.

 

Le repos sera de très courte durée pour les hommes du trimaran Italien, puisque le foiler est aligné sur la NHYC Cabo Race dès ce week-end. Il seront 31 concurrents à prendre le départ, avec un seul autre multicoque de 55 pieds de course/croisière. Le premier départ, pour les plus petits monocoques sera donné le 14 mars à 13 h (heure locale). Maserati coupera la ligne le 17 mars toujours à 13 h. S’engagera alors une course poursuite pour le trimaran qui devra remonter toute la flotte sur le parcours entre Newport Beach et Cabo San Lucas et ses 800 milles nautiques le long de la Baja Californienne.

 

Le dernier ultime à avoir pris part à la course est le MOD70 Phaedo 3 qui avait remporté la victoire en 3 jours 2 h 37 min et 55 sec avec du petit temps.

 

Sur Maserati on retrouvera l’équipage suivant : Giovanni Soldini, Guido Broggi, Carlos Hernandes Robayna, Matteo Soldini, Nico Maori Malingri di Bagnolo et Olivier Herrera Perez.

 

A noter l’équipage de Top Gun du monocoque OEX : John Sangmeister, Randy Smith, Ryan Breymaier, William Paxton, Parker Mitchell, John Turpin, Chuck Clay, Erik Berzins et Manny Moledo. On retrouve d’autres noms très connus de la course au large sur d’autres navires, comme l’architecte Gino Morrelli, Peter Isler, Will Suto, Manouch Moshayedi ou encore Roy P Disney.

 

Pour suivre la course : le site internet et le Tracker

 

IDEC Sport en chantier

09/03/2019

A son retour de Guadeloupe IDEC Sport a pris la direction de Vannes et le 1er décembre, le maxi trimaran était mis à terre sur le parking de Multiplast. Trois mois de chantier pour l'équipe de Francis Joyon et si  la mise à l'eau est prévue début avril, il reste encore du travail.

 

Car outre la révision d'hiver, après deux transatlantiques, le démontage du vélo et les retouches esthétiques il y a actuellement des travaux sur la coque centrale au niveau du puits de dérive. Réparations ou modifications ?

 

Spindrift 2 en Afrique du Sud

09/03/2019

Le cargo transportant le maxi trimaran Spindrift 2 est arrivé en Afrique du Sud à Port Elizabeth.

 

Le Nordic Alianca avait quitté Peth en Australie le 19 février dernier. Pour rappel, Spindrift 2 s'était dérouté sur Peth suite à son abandon lors d'une tentative sur le Trophée Jules Verne après un problème de safran.

Revue de Presse internet

08/03/2019

l'ITW de Thomas Coville suite à la sortie du chantier Multiplast de Sodebo Ultim' 3 chez Course au Large.

 

Toujours à propos de la sortie de chantier de Sodebo Ultim' 3, l'ITW chez Voiles & Voiliers d'un architecte du pool Sodebo, Renaud Banuls qui reveint sur la conception du trimaran.

 

Le portrait de Sébastien Col, le Mr performance du team Macif course au large.

 

 

Point vidéo sur le chantier d'Actual Ultim' 2

08/03/2019

La Web Série du chantier du trimaran d'Yves Le Blévec, avec le volet 2 sur ce point chantier à Lorient on retrouve l'électronique de bord et tout ce qui concerne les systèmes mécaniques du bord, du moteur démontable pour les tentatives de records, au système, combien important, de largage des écoutes...

 

Mise à l'eau d'Actual Ultim' 2 à Lorient au printemps.

 

Annonce le 2 avril prochain ?

08/03/2019

Après différents reports, et d'après Ouest France, la Classe Ultim' 32/23, devrait annoncer son programme 2019 le 2 avril prochain.

Nouvelle déco pour Ultim Emotion

08/03/2019

Le trimaran Ultim' Emotion est actuellement en chantier, un gros refit, du côté de Sète.

 

En plus des vérifications habituelles de l'hiver, une nouvelle décoration va être posée sur le trimaran et un nouveau logo a été créé.

 

Le programme de la prochaine saison est copieux, puisque sont annoncés Les Voiles de St Tropez, La Middle Sea Race, Le Trophée des Multicoques en plus des différentes sorties sur réservations en Méditerrannée et en Atlantique. Sans parler que le multicoque pourrait finir la saison du côté de Rio, avant de remonter dans les Caraïbes. Une très belle saison à venir !

Le Trophée des Multicoques saison 2

08/03/2019

Les organisateurs du Trophée des Multicoques, qui ont relancé la formule la saison dernière, annonce une deuxième édition qui se déroulera, toujours en baie de Quiberon, du 28 au 31 août prochain.

 

Les ultimes, les ORMA60, les Diam24 sont toujours invités à participer à cette nouvelle édition, dont les inscriptions seront bientôt possible sur le site internet, d'ici quelques jours.

Energy Observer remis à l'eau à St Malo

08/03/2019

Après quatre mois de chantier le catamaran (ex Formule Tag), a été remis à l'eau à St Malo. Après une première année de navigation autour du Monde pour la mise au point de nouveau moyen de production d'énergie, entre autres, le catamaran a été adapté à la navigation dans les mers du Nord.

 

Départ pour l'équipage et les scientifiques le 14 mars prochain.

 

Pour suivre le périple du catamaran; lui ausi détenteur du Trophée Jules Verne en version voile : ICI

Cheyenne de nouveau opérationnel

04/03/2019

Alors que l'on nous vend le passage des bateaux à moteur, vers la voile, y compris pour les cargos, les voiliers les plus rapides du Monde, tournent eux au moteur en fin de carrière ! Il y a l'ex Formule Tag devenu Energy Observer et il y a PlayStation 2 ou Cheyenne qui avait perdu son mât pour deux moteurs.

 

Avec, après avoir servi de bateau caméra pour un film, un projet de bateau support pour deux sous marins afin d'explorer les plus grandes fosses des océans. Un projet maintes fois reporté, le sous marin devant accueillir un humain ayant de gros problèmes techniques. Après une bonne année passée à Richmond en baie de San Francisco afin de se remettre au goût du jour, le maxi catamaran du regretté Steve Fossett a pris la mer le 15 février dernier direction Hawaï.

 

Il a accosté à Honolulu vendredi dernier, après une traversée du Pacifique à 8 noeuds de moyenne. Le projet de Chris Welsh a un peu évolué, puisque plusieurs explorations vont être menées avec la recherche d'épaves historiques, la recherche et l'étude des stocks de munitions sous-marines qui se dégradent à très grande vitesse, la recherche de cachalots pour trouver des calamars géants et enfin la pollution des océans par les microfibres, un autre fléau de notre société...

Sodebo Ultim' 3 : simple, mais pas seulement

03/03/2019

C’est devant beaucoup d’invités à l’intérieur de l’enceinte du chantier Multiplast et du public derrière les grillages… qu’a eu lieu hier la présentation du nouveau trimaran de Thomas Coville à Vannes.

 

Et contrairement aux impressions laissées, avec le peu d’informations qui ont filtrées durant les 18 mois de la construction, le cockpit est bien en avant du mât. Une solution envisagée un temps par l’équipe Macif lors de la conception du trimaran de François Gabart il y a trois ans. Passée cette surprise, le trimaran de Thomas Coville semble très simple. Bras en « H » comme l’ancien Sodebo Ultim’ 2 (Maintenant Actual Ultim’ 2), des safrans à plans porteurs pour la coque centrale et les flotteurs qui sont fixes et donc sans système de relevage qui pose souvent problème. Des formes de coque centrale et flotteurs qui ressemblent à si méprendre à la fois à l’ancien Sodebo Ultim’ 2 et bien entendu aux flotteurs de Banque Populaire IX. Une dérive centrale sans plan porteur d’après l’animation 3D diffusée, mais non présente à la présentation du bateau. L’effet de sustentation sera alors peut-être compensé par les trois safrans en permanence immergés ?

 

Le cockpit central de vie et de manœuvre avec ses formes de vaisseau spatial et ailerons aérodynamiques. Un cockpit recentré, rabaissé, pour un recentrage et un abaissement du poids. Ce qui n’empêchera pas de voir devant car qu’il n’y a plus aucun obstacle… La vue devrait même être inhabituelle pour un skipper avec cette grande baie panoramique.

 

Un mât implanté en arrière de ce cockpit, avec la possibilité de manœuvrer au pied de mât en étant complètement protégé par des parois. Ces bras en « H », ce cockpit avancé et rabaissé, libère un espace incroyablement immense entre les deux bras.

 

L’équipe pluridisciplinaire (cf ci-dessous) qui a dessiné Sodebo Ultim’ 3, le 5ème bateau pour le sponsor Vendéen (Un IMOCA60, Un ORMA60 et 3 Ultimes, sans parler des Diam 24), à grâce à cette cellule de vie et de manœuvre recentrée, réussie à mettre en place un ensemble mât / bôme original pour un trimaran océanique. Le mât sera plus court que ses concurrents de 2.50 mètres, ce qui permet une nouvelle fois de rabaisser le poids et on a pu le voir tout le bien que pouvait amener un plus petit mât sur IDEC Sport et Spindrift 2… Mais la combinaison bras en « H » et cockpit avancé qui libère un immense espace entre les deux bras, va permettre d’installer, lors de sa mise à l’eau le 14 mars prochain, une immense bôme collée à la bâche aérodynamique noire, ce qui permet de récupérer les m² perdus dans le haut.

 

A l’occasion de cette présentation, on notera l’arrivée d’un co-sponsor, et pas des moindres, puisque l’étoile de Mercedes est sur les flancs de l’étrave de la coque centrale et c’est tracté par un van Mercedes que le trimaran a été amené sur le terre-plein.

 

Il reste encore du travail, avant la mise à l’eau, le carénage de la poutre arrière, qui figure sur la vidéo 3D, n’est pas en place, tout comme une bonne partie des cordages, sans doute quelques branchements à terminer. L’installation de la dérive et du safran de la coque centrale.

 

Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim’ 3 : "C’est énormément d’émotions, c’est le travail de plusieurs années de toute une équipe.  Il va falloir que je le barre avec la grand voile derrière, il va falloir que je m’expose, aujourd’hui je ne sais pas tout. Je suis enthousiasme de me dire que j’ai osé sortir de ma zone de confort, il faut quasiment apprendre à naviguer. Ce moment là en particulier, il est même pour nous le moment où tout est assemblé. Cela créé une émotion particulière. Il y a qu’à ce moment là qu’on réalise, avec les gens présents, ce que l’on a fait depuis deux ans…. C’est parti du constat qu’on ouvre une ère nouvelle avec ces ultimes, qu’on est pionniers, et que je ne pouvais plus penser un bateau tout seul. Moi seul je n’aurais jamais pensé à ce bateau là. Un architecte seul, n’aurait à mon avis, jamais pensé à ce bateau là. Ce concept-là est très fort, il a été la concrétisation de nombreuses discussions et notamment liées à ce qui se fait aujourd’hui en voiture, à ce qui se fait en avion, de centrer les masses autour du centre de gravité. En partant de ça, on est allé jusqu’au bout de cette démarche et on a effectivement décalé l’habitacle du bateau vers l’étrave, axée sur l’aile qui porte les foils…. Avant, on subissait la météo, a expliqué le skipper français. Tu pars, tu te fais rattraper par la météo, la dépression te passe dessus et puis tu attends la suivante, et ainsi de suite. Là, on va aller plus vite que le temps qui fait, on se rapproche du temps qui passe. Même philosophiquement, on est en train de changer avec nos bateaux".

 

Elie Gavinenc, responsable du bureau d’étude et de la construction de Sodebo Ultim’ 3 : "Le voir à l’air libre et de le présenter au public, car c’est un projet technique qu’on a essayé de garder le plus confidentiellement possible par rapport aux autres équipes concurrents, très fier, pour toute l’équipe c’est un moment privilégié, ça fait deux ans qu’on travaille sur ce projet, ça fait plaisir. Comme on aime à le dire, aujourd’hui, c’est la fin du début, le bateau va bientôt retrouver son élément, il va y avoir toute une phase de tests, on va y aller doucement, les techniciens pour commencer et les navigants ensuite".

 

Jean Luc Nélias, Co-skipper et routeur de Sodebo Ultim’ 3 : "ça ressemble à un trimaran, ça ressemble à l’ancien bateau, les couleurs sont quasi identiques, mais à bord, il y a beaucoup d’électronique, de fibre optique, d’hydraulique. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui ont navigué sur ce type de bateau, il va falloir découvrir le mode d’emploi, il faut découvrir le vol. Je suis encore un peu circonspect sur le cockpit, j’attends de voir ce qui va se passer. Chaque bateau est typé, différent, on va y aller avec beaucoup d’humilité et de précaution. C’est un bateau qui va dépasser les 40 nœuds, mais on ne sait pas trop comment tout ça va se passer. Le facteur limitant de ce bateau, ça sera l’humain, il faut voir… On va déjà commencer par l’équipage et ensuite on l’adaptera au solitaire".

Le programme des prochaines semaines :

 

Mise à l’eau le 14 mars, en fonction des derniers préparatifs et des conditions météo

Du 18 au 22 mars, tests statiques à quai, mise en tension

Fin mars, début des tests en mer, du trimaran et de tous ses composants

Printemps, une traversée de l’Atlantique en équipage

Fastnet Race

Fin 2020 : Une tentative sur le Trophée Jules Verne

Puis le Trophée St Exupéry, Les records sur l’Atlantique Nord, la Brest Oceans, la Route du Rhum…

 

Ils ont participé à la conception et la réalisation de Sodebo Ultim’ 3 :

 

Le bureau d’étude du Team Sodebo (Thomas Coville, Elie Canivenc, Yves Mignard, Valentin Hostettler, Jean-Matthieu Bourgeon, Johan Boutserin, William Fabulet, Jean-Luc Nélias, Frédéric Gastinel, David Gautier et Alexis Aveline), Banuls Design, VPLP, Steven Robert, GSEA Design, Martin Fisher, Hervé Devaux, Rvoyre Ingénierie, North Sails.

 

Ils ont participé à la construction de Sodebo Ultim’ 3 :

 

Coque centrale, flotteurs et cockpit : Multiplast (Vannes)

Bras avant : CDK (Port-la-Forêt)

Mât et bôme : Lorima (Lorient)

Foils et bras arrière : Persico (Italie)

Dérive : Gepetto (Lorient)

Safrans : Eole Composites (Tréffléan)

Décoration : Isabelle Keller/Sodebo

 


 Les chiffres de cette réalisation :

 

  • 1 année de conception

  • 18 mois de construction

  • 110 000 heures de travail

  • 450 fournisseurs

  • 16 000 m² de carbone

  • Longueur 32 mètres

  • Largeur 23 mètres

  • Hauteur 34 mètres

  • Surface de voile : 700 m² au portant

  • Grand voile : 277 m²

  • Surface  J0 : 420 ; J1 : 261 ; J2 : 170 ; J3 : 92 m²

  • Surface des filets : 270 m²

  • Fibre optique : 330 mètre

  • Câblage électrique : 4 km

  • Hauteur des foils sous la coque : 2.50 mètres

  • Hauteur total foils : 4 mètres

  • 65 tonnes de compression sur la boule de pied de mât

  • 17 tonnes de tension dans l’écoute de grand voile

  • 2.5 km de cordage

 

Maserati sur le Pacifique

28/02/2019

Giovanni Soldini et son équipage à bord de Maserati ont passé ce jeudi l'écluse de Miraflorese, dernière écluse du canal de Panama côté Pacifique et en termine ainsi avec la deuxième partie de leur convoyage depuis la Guadeloupe.

 

La troisième partie consistera à remonter vers Los Angeles.

 

Race for Water en hibernation

28/02/2019

Actualité des MOD70 très riche en cette fin février, avec une photo de Race for Water le N°1 de la série des MOD70, actuellement en vente lui aussi, que l'on peut voir à Lorient du côté de chez DCNS.

 

Photo de Patrick Le Lay

 

 

Orion au sec

28/02/2019

Orion le MOD70 de Tom Siebel, actuellement en vente et convoité par Cam Lewis pour la prochaine Transpac Race à été sorti de l'eau aujourd'hui au levé du jour en Californie dans la marina de Wespoint Harbor.

 

Une marina située au S/O de la baie de San Francisco à quelques kilomètre de Palo Alto. Un chantier de révision annuelle en attendant la vente ?

 

 

Beau Geste sur la Brisban to Hamilton Island

28/02/2019

Beau Geste le MOD70 de Karl Kwok actuellement en chantier chez Noosa Marine est engagé sur la Brisban to Hamilton Island dont le départ sera donné le 2 août prochain.

 

 

Sodebo Ultim' 3 le 2 mars confirmé

28/02/2019

La date de sortie, et non de mise à l'eau, du Sodebo Ultim 3 est bien pour le samedi 2 mars. Les équipes du chantier Multiplast et du team Sodebo attaque la dernière ligne droite de deux ans d'un énorme travail.

 

 

PowerPlay de nouveau forfait !

27/02/2019

Après son forfait sur la Carribean 600, PowerPlay ne figure plus non plus, sur les listes d'engagés de la Haineken Regatta !

 

L'équipe ne donne pas suite au sollicitations, aux dernières nouvelles le MOD70 était toujours dans les Caraïbes démonté dans un chantier.

 

Qu'en sera-t-il de sa participataion à la Transpac Race en juillet ?

Photo ; Gitana Team

Sébastien Josse et le Gitana Team se séparent

21/02/2019

Huit années de présence, une des plus longues, voir la plus longue chez le Gitana Team, mais c'est terminé officiellement depuis ce matin, avec la publication d'un communiqué. 

 

D’après le communiqué, les résultats sportif de ces dernières années ne sont pas à l’origine de cette séparation. Il est confirmé, que Sébastien Josse quitte l'équipe suite à "des divergences" sur la façon de mener le projet pour les prochaines années. Le moment est d'autant bien choisi que la saison sera une saison de transition, puisqu’aujourd’hui aucune course n’est au programme des ultimes en général et que la Classe Ultim’ 32X23 n’a pas encore annoncé le début d’un commencement de programme pour 2019... Après le refus des organisateurs de la Transat Jacques Vabre de servir de course de repli après les annulations de la Lorient-Les Bermudes-Lorient et du Tour du Monde en Solitaire. Bien aidé en cela par la classe IMOCA60 en recherche de couverture médiatique...

 

L’équipe dirigée par Cyril Dardashti et financée par Mr Benjamin et Mme Ariane De Rothschild, annonce dans le même temps que le Gitana Team rejoint les quatre membres fondateurs de la Classe Ulim’ 32X23. Une décision qui avait toujours été repoussée et qui est donc peut-être à l’origine, pour partie en tout cas, de la "divergence" ?

 

Maintenant il faut trouver un skipper capable de continuer de développer le Gitana 17 et capable de le mener en solitaire… Et là, même si les CV doivent déjà être nombreux sur le bureau de Cyril Dardashti, ils ne sont pas aussi nombreux que cela à pouvoir le faire. Il y a bien sûr Franck Cammas, mais à la tête des opérations voile d’Oman en Europe depuis peu de temps et surtout toujours impliqué chez Banque Populaire, puisqu’il participe actuellement à la réflexion sur le futur trimaran ultime… Charles Caudrelier capable d’être à la tête d’une grosse équipe et qui a déjà collaboré avec le Gitana Team lors du développement du MOD70 à foils qui a servi de maquette grandeur nature pour la conception du Gitana 17 ? Il y a aussi Pascal Bidegorry (ex Banque Populaire V), mais actuellement doublure de François Gabart chez  Macif. Pascal Bidegorry qui déclarait il y a peut-être très intéressé par un programme en ultime. Vincent Riou qui n'a plus d'engagement et qui a un temps tenté de racheter l'ancien Sodebo Ultim' 2 ? Mais aussi à l’étranger des skippers comme Ryan Breymaier capable de mener ce genre de projet, tout comme un Brian Thompson, qui déclarait dans un très beau portrait, qu'il avait vraiement envie d'un tour du Monde en solitaire sur un gros multicoque.… Et du côté de l’Espagne avec Alex Pella. Ce qui permettrait par la même occasion d’internationaliser directement la Classe Ultim’ 32X23.

 

Le Maxi Edmond de Rothschild est actuellement dans sa base à Lorient. L’équipe travaille à la reconstruction de l’étrave, mais aussi à l’optimisation du trimaran volant. Un trimaran qui retrouvera l’eau début mai, avec donc un nouveau skipper.

 

Sébastien Josse rejoint la liste des ex skippers du Team Gitana : Thierry Duprey du Vorsent, Marc Guillemot, Lionel Lemonchois, Fred Le Peutrec, Loïck Peyron, Yann Guichard