Francis Joyon 6ème, Yann Eliès 7ème.

 

Beaux duels à tous les niveaux :

 

Les arrivées se succèdent à Pointe-à-Pitre, avec toujours de très beaux duels entre les skippers. Francis Joyon à la barre de son IDEC Sport, pénalisé depuis plusieurs jours par la panne générale de ses ordinateurs et donc moyens de communications pour le routage et Yann Eliès pénalisé lui par une multitude de petits pépins, dont la casse d'un safran, réalisent tous les deux une très belle Route du Rhum.

 

Francis Joyon à la barre d'un bateau qui commence à être limite en termes de performances pour ce genre d'exercice. Et Yann Eliès qui est monté très tardivement dans ce projet Paprec Recyclage. Une énième traversé pour l'un, et une première en solo et en multicoque pour l'autre.

 

Yann Eliès skipper de Paprec Recyclage : "C’est clair que c’est fabuleux. Je n’ai jamais été aussi rapide sur l’eau. Ce sont des machines incroyables qui montent à 30-35 nœuds et auxquelles on peut demander énormément de choses. Ça vole quasiment sur l’eau. J’ai fait une bonne transat. Le bateau est là, en bon état. Je n’ai pas chaviré. La mission est remplie. Je n’étais pas loin d’accrocher le vieux briscard Francis (Joyon) mais il méritait de finir devant (sourire). Même s’il y a eu des passages difficiles, je ne retiendrai que les bons moments. Ceux où tu es à 30-35 nœuds avec le bateau sur les foils et que ça fume de partout. C’est pour ces moments-là que tu fais la Route du Rhum en multi".