28/11/2022

Foil bâbord arraché sur SVR Lazartigue_edited.jpg

Sodebo et SVR Lazartigue à bon port, mais

Sodebo Ulitm' 3 avec Thomas Rouxel et l'équipe technique en ont terminé ce matin avec le convoyage retour depuis Pointe à Pitre, le trimaran semble en parfait état, et l'équipage indique un convoyage incroyablement rapide et parfait. L'annonce pour le stand-by pour une tentative sur le Trophée Jules Verne devrait donc pourvoir avoir lieu.

Du côté de SVR Lazartigue, Tom Laperche et son équipage sont arrivés en milieu de journée à Concarneau. Et il manque le foil bâbord sur le trimaran, aucun autre dégât apparent ce qui est plutôt étonnant, vu le choc qu'il faut pour qu'un morceau de carbone de ce calibre soit coupé comme cela ! Pas de communication, ce soir du team.

27/11/2022

Arrivée à Lorient La Base

Clap de fin pour les ultimes à Pointe à Pitre

Alors que Gitana 17 vient d'arriver à Lorient La Base, ce matin, que les ultimes sont tous arrivés à Pointe à Pitre, la plus part étant même déjà sur le chemin du retour en plein milieu de l'Atlantique, il est temps de tirer un petit bilan de cette 12ème édition de la Route du Rhum destination Guadeloupe.

Un bilan positif pour les trimarans ultimes. Ils sont tous à l'arrivée et en bon état. Un énorme bon en avant en quatre ans, même s'il faut toujours une part de chance pour ne rien toucher avec les différentes appendices qui traînent dans l'eau... La fiabilité est au rendez-vous, ainsi que la performance, puisque trois ultimes arrivent groupés à Pointe à Pitre, que la course n'était pas jouée à 24 heures de l'arrivée et que le record est battu par les trois premiers, de 18 heurs 34 min et 22 sec. Ce qui n'est pas rien, car les

conditions météorologiques, n'ont pas été particulièrement bonnes, avec trois fronts, et des Alizés capricieux. Sur le plan sportif tous les voyants sont au vert.

Par contre côté suivi de la course, au mieux ça ne progresse pas, voir comme pour le tracker (temps d'affichage épouvantable, affichage des sponsors plus nombreux que celles des concurrents, météo pas en live, positionnement sans précision...), cela est un énorme retour en arrière. Une avancée :  un pointage toutes les heures. Le 1/4 d'heure serait idéal et le live lors du passage aux Açores ou à l'approche de la Guadeloupe ne serait pas un luxe. Pas de live vidéo pour le tour de la Guadeloupe, au moins pour le premier de chaque classe (hors situation exceptionnelle), On ne demande pas de la qualité cinéma, alors que de tout petits opérateurs locaux y arrivent bien... Et heureusement. 

Mais il n'y a pas que l'organisateur, car les concurrents en ultime n'ont pas non plus donné beaucoup de matière ! Les photos étaient rares,  les vidéos absentes, et même les vacations n'ont pas été nombreuses. Certaines classes ont fait beaucoup mieux !

Il y a peut-être une idée à reprendre, celle de France Télévision dans les années 90-2000 avec le trimaran à moteur d'Olivier de Kersauson. Il est quand même malheureux d'avoir un trimaran à moteur dans le groupe Télégramme, maison mère d'OC Sport, sur le départ et de n'avoir quasi aucune image depuis ce trimaran sur les premières heures de course ! D'avoir le trimaran d'Adrien Hardy de prépositionné au large pour éventuellement porter assistance aux Ocean Fifty, ce qui a été une nouvelle fois une réussite pour ARSEP, et de ne pas là aussi, trouver une solution pour avoir des images du large. On peut même pousser le bouchon un peu plus loin, avec un bateau aux Açores, et un en Guadeloupe...  Les machines existent, les moyens humains et techniques aussi. Ce n'est donc qu'une question budgétaire. Peut-être revoir la "Foire" à St Malo, pour réorienter le tout sur la course en elle même, pour que le grand public s'y intéresse ?

Dans les prochains jours, les ultimes vont rejoindre leurs bases, Si tout se passe bien, après un chantier à flots de trois semaines, les Team Gitana et Team Sodebo devraient se mettre en stand-by pour une tentative sur le Trophée Jules Verne et ainsi rejoindre l'équipage de Sails of Change.

IDEC Sport, va préparer son tour d'Europe avec The Arch, Actual Ultim' 3 va rentrer en chantier, tout comme Banque Populaire XI et SVR Lazartigue pour préparer la saison 2023. En janvier Mieux passera normalement dans les mains d'Eric Péron.  L'ensemble de la flotte devrait se retrouver au départ, début mai, de la Lorient - Les Bermudes - Lorient, même si aucun team ne l'a évoqué ces derniers jours, avant le tour du Monde en solitaire, l'Arkéa Ultim Challenge Brest, voir peut-être avant pour certains, une Transat Jacques Vabre ? Reste toujours l'interrogation sur le conflit sur la conformité du trimaran SVR Lazartigue. On aurait pu croire un temps, que les tensions étaient un peu retombées, mais à écouter les dernières itw, certains acteurs de la Classe Ultim' 32X23 semblent camper sur leurs positions...

Du côté des MOD70, cela va très vite revenir, puisque la prochaine course est prévu pour le 8 janvier 2023 avec la RORC Transatantic race depuis Lanzarote, avec Maserati, Zoulou, Snowflake, avant la saison d'hiver dans les Caraïbes, où ils seront rejoint par Argo, puis le passage dans le Pacifique pour les courses d'avant Transpac.

19/11/2022

40-DSC_0246.JPG

Un Gitana 18 dans les tuyaux

En tout cas, c'est tout ce que laisse à penser les différentes itw données par le DG du Gitana Team, Cyril Dardashti dans la presse.

Cela débute le 14 novembre dernier, avec un article de Sud Ouest : 

Cyril Dardashti : "On arrive à la 6ème saison de Gitana 17, c'est une belle vie, on entre un peu dans la fin du cycle. La décision de construire ou non un nouveau bateau sera prise des prochains jours, ou des prochains mois. Elle ne dépendra pas ques des résultats, mais aussi du niveau de la concurrence... Nous avons des idées pour faire évoluer le bateau actuel avec cette plateforme. Elle peut encore accueillir des foils plus puissant... Notre intérêt serait de vendre Gitana 17 pour grossir la flotte des Ultimes et d'en construire un nouveau... Ca me rappelle qu'à l'origine, Guillaume Verdier, l'architecte, avait peur que notre triamran vole trop, moi pas assez."

Le 17 novembre, cette fois, c'est dans l'Equipe, que le DG s'épanche, quasiment dans les même terme sur la construction probable d'un nouvel ultime. Avec quelques précisions d'importances, qui montre combien le projet est déjà, sans doute bien avancé. Gitana 17 sera mis en vente fin 2023, des acquéreurs potentiels ont déjà manifestés leur intérêts. L'étude de conception est déjà lancée, Guillaume Verdier est à sa tête. La mise à l'eau est même annoncée, si le projet se concrétise, pour avant la Transat Jacques Vabre 2025.

Cyril Dardashti : "Le Maxi sera prochainement mis en vente, j'ai déjà eu des demandes de renseignements... L'histoire du bateau sera ainsi pérennisée. Cela fait un moment qu'on réfléchit au future bateau. On a décidé de continuer avec Guillaume Verdier , que je considère comme un génie du dessin... Comme les temps d'étude et de construction sont de plus en plus long, l'idée est de mettre à l'eau en 2025. Rien n'est figé, tout est envisageable, tout en respectant les fameuses règles de la classe écrites dans le marbre depuis un moment".

Enfin ce matin, c'est Voiles & Voiliers, qui fait le bilan de la victoire de Charles Caudrelier sur Gitana 17, et à la fin de l'itw, Cyril Dardashti, confirme, qu'un nouveau maxi est dans les tuyaux, qu'il ne se vois pas collaborer avec quelqu'un d'autre que Guillaume Verdier pour ce nouveau bateau.

L'équipe n'ayant pas l'habitude de communiquer pour communiquer et que la date visée de mise à l'eau est avant la Transat Jacques Vabre 2025, qu'on arrive dans quelques semaines à 2023, la construction, si cela venait à se confirmer, devrait débuter, vu les délais de construction d'un tel engin, très rapidement.

18/11/2022

Yves Le Blévec 5ème accueilli par Francis Joyon et François Gabart

Les arrivées se succèdent à Pointe à Pitre

Après Charles Caudrelier sur le Maxi Edmond de Rothschild, SVR Lazartigue de François Gabart, Thomas Coville sur Sodebo Ultim' 3 monte sur la troisième marche du Podium.

Une peu plus de 24 h, Francis Joyon sur IDEC Sport termine 4ème de cette Route du Rhum, suivi à quelques milles par Yves Le Blévec sur Actual Utim' 3.

Arthur Le Vaillant, sur Mieux, va prendre une très belle 6ème place demain après-midi.

18/11/2022

La fabrication d'une cloison

CDK poursuit sa croissance 

CDK Technologies, qui a été repris par Inspiring Sport Capital  au printemps dernier, annonce être en discussion exclusive, pour le rachat du chantier C3 Technologies de La Rochelle. Chantier bien connu, depuis de nombreuses années, des équipes de course au large, pour la fabrication de pièces ou de moules pour la construction de bateaux de course, notamment pour le compte de CDK.

Cyril Abiteboul, DG de CDK Technologies : "Nous nous sommes donné le temps d’analyser notre environnement et d’identifier des axes de développement : consolider notre position de leader dans la course au large, spécialiser nos surfaces et nos équi-

pes.  et nous mettre en trajectoire pour devenir un partenaire solide de la croissance du secteur maritime, de la haute plaisance aux solutions de mobilité décarbonée".

C3 Technologies, basé à Périgny, est composé de 28 salariés, qui sont sont hautement spécialisés depuis plus de 15 ans dans la conception et la fabrication de pièces composites hautes performances telles que les dérives et safrans, ou encore des structures internes des coques de bateaux.

Cyril Abitboul : " Je tiens à remercier Jean-Marie Buignet pour la confiance qu’il accorde à CDK Technologies pour l’avenir de C3 Technologies. Cet accord est un moyen d’accélérer la mise en œuvre de notre stratégie, notamment autour du marché des foils pour lequel C3 Technologies est un acteur historique et très reconnu".

Jean Marie Buignet, DG de C3 Technologie : "Hubert Desjoyeaux a toujours été, pour moi, une référence autant humaine que technique. A ce titre, le fait que l’histoire de C3 Technologies vienne s’inscrire dans celle CDK Technologies et dans la dynamique impulsée par la nouvelle équipe résonne parfaitement avec les ambitions de croissance et d’expansion que je nourris pour notre entreprise. Je suis persuadé que nos passions communes et nos collaborations futures seront bénéfiques et participeront à la renommée de CDK Technologies".

CDK Technologies va aussi créer une extension de ses bâtiments Lorientais, sur 6000 m². Une construction qui débutera dès 2023 et prévus sur les deux prochaines années.

Cyril Abitboul : "Cette extension, nous permettra d’asseoir notre positionnement de partenaire fiable de la course au large, mais aussi de nous diversifier avec de nouveaux espaces dédiés aux demandes des clients que nous entendons adresser dans l’industrie de haute plaisance, ou dans d’autres industries nécessitant de l’application composite haute performance".

 

16/11/2022

Photo : OC Sport

Victoire et record pour Charles Caudrelier

Charles Caudrelier sur le Maxi Edmond de Rothschild s'impose sur la Route du Rhum destination Guadeloupe ce matin. Le marin remporte la transatlantique en solitaire dès sa première participation. Il s'impose en 6 jours 19 heurs 47 min et 24 sec. Une magnifique course tout en maîtrise pour le grand favoris de l'épreuve.

Un grand favoris qui s'impose d'un peu plus de 3 heurs devant François Gabart sur son trimaran SVR Lazartigue. Un François Gabart très satisfait de sa course et de cette deuxième place qu'il qualifie de victoire.

Malheureusement la fête a été gâchée à Pointe à Pitre, avec un accident survenu pendant l'arrivée du leader. Un bateau spectateur, avec 10 personnes à son bord à chavirer et deux personnes sont décédées. On apprenant en fin d'après-midi, qu'il s'agissait de deux collaborateurs d'OC Sport Pen Duick. Toues nos pensées vont ce soir à leurs familles et aux personnes de chez OC Sport Pen Duick.

15/11/2022

le tour de la guadeloupe.jpg

Route du Rhum, ils arrivent

Après un peu plus de 6 jours de course entre St Malo et Point à Pitre, les premiers concurrents de la Route du Rhum Destination Guadeloupe, sont à quelques heures de débuter la dernière partie du parcours de la transatlantique en solitaire, le Tour de la Guadeloupe.

Charles Caudrelier sur le Maxi Edmond de Rothschild possède une belle avance de 66 milles à 300 milles de la ligne d'arrivée dans le canal des Saintes. Mais rien n'et pourtant vraiment joué, tant le tour de l'île papillon réserve de surprises... Dénouement au petit jour demain matin !

11/11/2022

Sails of Change

Sails of Change à Brest

Le Spindrift racing a convoyé ce jeudi Sails of Change de La Trinité sur Mer à Brest, afin de se rapprocher de la ligne de départ au large de Ouessant.

Pour le moment aucune fenêtre météorologique ne semble se présenter pour une nouvelle tentative sur le Trophée Jules Verne.

09/11/2022

La flotte est lâchée

Après 3 jours d'attente supplémentaire, les 138 concurrents de la Route du Rhum destination Guadeloupe ont pris le départ à 14 h 15 précise, dans 15/20 noeuds de vent de S SO et une mer agitée.

Un beau départ, sous le soleil, mais un départ volé par 17 concurrents, dont Charles Caudrelier sur son Gitana 17. Un Gitana 17 dont on a cru un moment qu'il avait heurté un OFNI, avec au moins un impacte sur la coque centrale. Le Team Gitana indiquait rapidement sur les réseaux sociaux que cela était un impact ancien !

Charles Caudrelier était le plus rapide, suivi par SVR Lazartique de François Gabart, d'Armel Le Cléac'h sur Banque Populaire, de Sodebo Ultim' 3 de Thomas Coville et plus prudemment par Francis Joyon sur IDEC Sport, Arthur LE Vaillant sur Mieux, Yves Le Blévec sur Actual Ultim' 3 et encore un peu plus loin par Use it Again by Extia de Romain Pilliard.

Très rapidement après le coup de canon, on apprenait que Sam Goodchild, sur Leyton, était blessé, assez gravement pour être évacué via la SNSM, une fois son équipe à bord. Sam Goodchild était le favoris des Ocean Fifty. Un Sam Goodchild à qui on souhaite un bon rétablissement.

Un long bord au Nord Ouest de la zone de départ va être tiré, Banque Populaire XI va alors prendre la 2ème place à SVR Lazartigue, les deux trimarans ne faisant pas tout à fait le même cap. Puis un second bord au Sud Ouest vers la bouée du Trophée CIC du cap Fréhel. Et c'est tout naturellement Charles Caudrelier sur le Maxi Edmond de Rothschild qui passe en tête avec 7 minutes d'avance sur Banque Populaire XI et 9 min sur le troisième SVR Lazartigue de François Gabart. Thomas Coville va rencontrer un problème avec sa manœuvre à la bouée et se faire passer par Francis Joyon.

Deux options vont se dessiner ensuite, Gitana 17 et SVR Lazartigue qui partent le long de la côte tout comme Actual Ultim' 3, IDEC Sport, Mieux, alors que Banque Populaire  XI et Sodebo Ultim' 3 partent tirer un bord au large.

Charles Caudrelier devra marquer un arrêt de 4 heures pour sont départ anticipé et cela dans les 48 heures qui suivent le départ. Cet arrêt pourrait coûter très cher au grand favoris.

Classement à la bouée CIC du cap Fréhel :

1 Gitana 17

2 Banque Populaire XI

3 SVR Lazartigue

4 IDEC Sport

5 Sodebo Ultim' 3

6 Actual Ultim' 3 en même temps que les deux premiers Ocean Fifty

7 Mieux

8 Use it Again by Extia

 

06/11/2022

Route du Rhum Destination Guadeloupe

Départ reporté à Mercredi

France 3 l'annonçait dès la fin d'après-midi hier, sans doute suite à la signature d'un accord pour la diffusion du départ, celui-ci sera donné mercredi prochain à 14 h 15.

Le directeur de course expliquant ce choix en raison des conditions météorologiques, mais aussi des contraintes portuaires.

Francis Le Goff, directeur de course de la Route du Rhum : "Sur ce créneau, les conditions météorologiques s’annoncent très maniables avec un vent d’Ouest d'une quinzaine de nœuds. La situation sera favorable pour la sortie de la Manche, avec une fiabilité de la prévision excellente, de plus de 90 %. Le début de course sera donc beaucoup moins délicat que si le départ avait été donné ce dimanche".

 

05/11/2022

Route du Rhum Destination Guadeloupe

Route du Rhum, départ reporté !

Le directeur de course Francis Le Goff et l'organisation de la Route du Rhum destination Guadeloupe, ont pris la décision ce samedi matin au briefing des skippers, alors que les sas des Rhum Multi et Rhum Mono étaient déjà effectués ou en cours, de reporté le départ de la transatlantique en solitaire en raison des conditions météorologiques attendues, non pas au départ, mais dans les 36 heures qui le suivront.

Un départ qui pourra être donnée mardi ou mercredi prochain, la date et l'heure restant à déterminer...

 

04/11/2022

Le sas, périlleux  mais ils sont dehors

Le programme a été modifié plusieurs fois durant la journée, mais les ultimes de la Route du Rhum destination Guadeloupe, sont amarrés à Dinard.

Le premier à faire son entrée dans le sas, sans problème vu la largeur du trimaran, a été Romain Pilliard et son équipe à bord de Use it Again By Extia. Il a fallu attendre longtemps avant de voir arriver Mieux d'Arthur Le Vaillant, avec à la manœuvre Jean Baptiste Le Vaillant. Actual Ultim' 3, d'Yves Le Blévec, fermant la marche de ce premier sas.

Nouvelle pause dans le programme, alors que le vent perd de l'intensité. C'est Banque Populaire XI du Team Voile Banque Populaire qui fait son entrée, suivi par Gitana 17 de

Charles Caudrelier. Et c'est Francis Joyon sur IDEC Sport qui ferme la marche. Un Francis Joyon qu'il faut pousser un peu, pour aller à la rencontre du public. Les géants au maxi de la jauge, sont compliqués à manoeuvrer dans le sas, mais tout se passe pour le mieux, les trois trimarans gagnent à leur tour leurs mouillages à Dinard.

Reste un sas pour les deux derniers ultimes, c'est Sodebo Ultim' 3 qui fait son entrée doucement, très doucement, la nuit commence à tomber. La limite du sas est fixé normalement à 18 h 30 à cause de la marée. SVR Lazartigue de François Gabart sera le dernier de la journée. L'écluse est plus longue à vidanger, la marée à bien baissée. Sodebo Ultim' 3 sort doucement, reste un long moment sur le ponton à la sortie de l'écluse. SVR Lazartigue, reste en place et fini enfin par être libéré. Les équipes et les organisateurs peuvent souffler, une grande première étape vient de se terminer.

Argo

04/11/2022

Victoire et record pour Argo

Argo s'impose largement sur la Nassau Cup Ocean Race, en parcours 185 milles à la moyenne de 20,11 nœuds.

Nouveau record, en 9 h 3 min et 1 sec. (Ancien record 13 h 31 min 30 sec).

Le tracker pour suivre la course.

L'équipage d'Argo : Jason Carroll, Chad Corning, Brian Thompson, Pete Cumming, Charlie Ogletree, Alister Richardson, Chris Maxted et Westy Barlow,

 

03/11/2022

Derniers préparatifs à St Malo

Derniers préparatifs à St Malo dans le bassin Vauban. Les équipes des ultimes passent en revu les derniers détails, beaucoup de visite à bord à J-3, mais les ultimes vont passer leur dernière nuit à quai.

L'heure de la sortie par le sas est toujours programmée officiellement à 14 h. Mais le vent peut venir modifier la donne d'ici là.

La bonne nouvelle pour François Gabart, est le retour de sa dérive centrale et de son aile de raie, qui visiblement était très abîmée. Les équipes de Mer Concept ont fait un super travail, pour que le trimaran soit à 100 % de son potentiel.

Pour les conditions météo, le départ pourrait se dérouler au près, obligeant les bateaux à tirer des bords jusqu'au Cap Fréhel ! Ce qui ne va pas manqué de piquant vu le nombre de bateaux et  avec la seule possibilité d'aller au Nord de la zone réservée... Ensuite ça se corse, sans beaucoup d'option à la sortie de la Manche pour les plus rapides. Grosse mer et plus de 30 noeuds de vent.

Argo

29/10/2022

Miami / Nassau avec Argo

Argo a quitté Newport (RI), il y a 4 jours et est arrivé la nuit dernière à Miami. Convoyage expresse pour Brian Thompson, et l'équipage du MOD70 qui s'alignera sur la Nassau Cup Ocean Race, organisée par le SORC,  le 3 novembre prochain, au départ de Miami.

16 concurrents au départ, pas d'adversaire pour Argo, qui tentera d'établir le meilleur temps entre la Floride et les Bahamas sur les 178 milles entre les deux ports. En partant du sud de la Floride, les coureurs laissent Great Isaacs Light à tribord et passent devant Great Stirrup Light pour finalement terminer au port de Nassau. Le record de l'épreuve est détenu depuis 2012 par Preevater en 13 heures 31 min et 30 sec. Il faudra juste un peu de vent pour que Jason Carroll et son équipage s'en emparent.

Une mise en jambe, avant la descente vers les Caraïbes.

Le tracker pour suivre la course.

L'équipage d'Argo : Jason Carroll, Chad Corning, Brian Thompson, Pete Cumming, Charlie Ogletree, Alister Richardson, Chris Maxted et Westy Barlow,

Les autres MOD70 ont quitté Malte. Maserati à rejoint La Spézia, Mana Cagliari, Axciss Group Bonifacio et Snowflake et Zoulou vont passer dans les prochaines heures, de concert Gibraltar.

Eric Péron annonce sa participation à l'ARKEA Ultim' Challenge Brest

28/10/2022

Eric Péron sur l'ARKEA Ultim' Challenge Brest ?

Le skipper de l'Ocean Fifty Komilfo a annoncé ce vendredi à Saint Malo, qu'il souhaitait participer au premier tour du Monde en solitaire et en course sur multicoque, l'ARKEA Ultim' Challenge Brest.

Eric Péron vient de signer la location, auprès du propriétaire Ultim' Sailing, du trimaran ex Sodebo Ultim', ex Actual Leader et actuellement Mieux pour la Route du Rhum. L'idée est de le récupérer en janvier prochain, pour un premier chantier et débuter la préparation à 10 mois du départ.

Eric Péron : "Pour un marin, c'est vraiment un truc de dingue, une sorte de Graal ». Ça aurait pu être le Vendée Globe, mais les planètes se sont alignées différemment et une occasion unique s'est présentée. J'ai appris que le trimaran Ultim Sailing était à louer pour la saison à venir, j'ai sauté sur l'occasion, je ne pouvais pas laisser passer l’opportunité de m’aligner au départ de ce tour du monde !".

Un tour du Monde qui partira et arrivera à Brest. Ce qui tombe plutôt bien pour celui qui est basé à Brest avec son équipe et qui souhaite le rester pour son prochain objectif.

Eric Péron : "Nous sommes très attachés à ce territoire. J'aimerais vraiment que ce bateau devienne l'ambassadeur de belles entreprises bretonnes, finistériennes et brestoises, actrices de leur territoire. Et que les Brestois puissent également se l’approprier, car il sera visible au ponton et naviguera dans la rade toute l’année. Construire notre projet dans cette métropole qui est LA ville des tours du monde en Ultim et de l’Arkéa Ultim Challenge Brest me paraît très cohérent. Il y a aussi à Brest une grande richesse en termes de compétences dans le maritime. Notre volonté est de faire travailler et d'agréger ces compétences au sein de l'équipe, de recourir et de s’entourer de prestataires et fournisseurs locaux, et de profiter de cette formidable expérience pour former des jeunes, ou moins jeunes d’ailleurs, au panel de métiers de la course au large. "

D'autan qu'en remontant dans le temps, une petite partie du bateau (Bras et arrière des flotteurs), ont été basés à Brest, puisqu'il s'agit d'une partie du Géronimo d'Olivier de Kersauson...

Reste à convaincre des partenaires, pour un budget compris entre 1.8 et 2.5 millions, de rejoindre le French Touch  Ocean Club, qui regroupe déjà les partenaires actuels du marin. Le projet serait articuler autour d'un ou deux partenaires titres, d'un groupe de partenaires principaux et de nouveaux adhérents qui viendraient grossir les rangs du club partenaires.

Eric Péron : "Comme dans toute entreprise, il faut savoir prendre des risques pour lancer la machine... Le planning est idéal pour les entreprises qui chercheraient une opportunité de gagner en notoriété en associant leur nom au projet avec le co-naming du bateau et différentes offres de visibilité sur celui-ci : la course a lieu en fin d'année prochaine, ce qui nous laisse le temps nécessaire pour nous préparer et construire une belle histoire, celle d'une aventure unique autour du monde. Cette course est une grande première et s’élancera lors d’une période creuse en termes de grands événements sportifs, ce qui laisse présager d’un intérêt médiatique fort. Nous sommes persuadés qu’il s’agit d’une très belle opportunité à notoriété maximale, accessible pour des budgets que nous voulons raisonnables et variés."

L'Ocean Fifty serait lui mis en location pour la saison prochaine. Et vu le nombre de personnes intéressés par la Classe et le nombre de bateaux disponibles, sans parler du nombre maximum voter par la classe, la location ne devrait pas être un problème.

 
François Gabart fait son entrée dans le sas

27/10/2022

Les ultimes dans la boite

L'ensemble des concurrents de la Route du Rhum destination Guadeloupe sont maintenant à quai à St Malo. Le village est ouvert depuis 14 h mardi, la fête peut commencer.

Les ultimes sont entrées dans le bassin Vauban, pour rappel, il faut moins de 15 nœuds pour que la manœuvre puisse s'effectuer sans problème. Les conditions étaient optimales ce mardi en fin de journée. Malgré cela, on pouvait tout à fait sentir une certaine appréhension lorsque Banque Populaire XI, a pointé ses étraves à l'entrée du sas.

A noter que le SVR Lazartigue de François Gabart a été abîmé lors du convoyage vers St Malo. La dérive à heurté un tronc. Elle a aussitôt été démontée et transportée sur Concarneau chez Mer Concept, pour une réparation.

Reste, maintenant à sortir le 5 novembre prochain pour les ultimes et là, madame nature pourrait bien jouer des tours aux organisateurs. Les prévisions, qui reste des prévisions à 15 jours annoncent 19 nœuds avec des rafales à 30 nœuds. En espérant que cela ne se confirme pas.

 

Retour en photos sur la parade des Ocean Fifty et des Ultimes : Ocean Fifty Ultimes

Photo : AFP

26/10/2022

Mike Birch n'est plus

Bien triste nouvelle ce mercredi matin, avec l'annonce du décès du célèbre marin Canadien Mike Birch !

Mineur, mécanicien, Cowboy, convoyeur de bateaux, Mike Birch avait déjà plusieurs vies avant de se lancer dans la course au large et de forger la légende de la Route du Rhum en remportant sur son multicoque jaune Olympus, la première édition de la transatlantique. Cette victoire va faire basculer la course au large, du monocoque au multicoque. Il y aura ensuite Vitale, un catamaran de 15,24 m, qui servira de modèle au fabuleux Formule TAG, maxi catamaran. L'homme était discret mais pourtant une force de la nature et c'est en toute discrétion qu'il vient de nous quitter... à 90 ans.

"Il était diminué depuis plusieurs mois. Il est mort tout doucement cette nuit dans son sommeil", a déclaré à l'AFP France Birch, épouse du marin depuis 40 ans.

 
Photo : Team Maserati

24/10/2022

Rolex Middle Sea Race, finish incroyable

L'édition 2022 a été lente, mais lente. Avec cette météo, les deux MOD70 volants, étaient pénalisés, mais font une course assez incroyable ! 

Pour Snowflake, le trimaran modifié de Franck Slootman a un gros potentiel. Malheureusement, très rapidement dans la course, sans doute avant Messine, le bout dehors a lâché. Impossible pour l'équipage d'hisser le code 0, d'où une grosse perte de puissance. Ce qui ne l'empêche pas de terminer à moins de 3 heures du vainqueur.

Cette édition était donc pour un MOD70 en configuration d'origine, sans le poids des plans porteurs. Ils étaient trois au départ, mais très vite Axciss Group n'a pas pu lutter avec les quatre autres MOD70. Dès le départ Eric Defert et son équipage ont perdu du temps et se sont retrouvés dans un "autre système météo" quasiment. Axciss Group a tout fait pour finir devant les premiers maxi monocoques.

Reste Mana et Zoulou. L'équipage de Mana, avec à sa tête Paul Larsen, a fait un quasi sans faute et mené quasi toute la course. Zoulou, pour sa première course et avec un équipage assez incroyable n'a pas été loin de s'imposer dès sa première sortie. Reste le cas Maserati. Giovanni Soldini et son équipage ont réalisé une magnifique course et ne sont finalement pas passés loin de mettre tout le monde d'accord ! Maserati n'est pourtant pas à son aise dans les petits aires... Mais à chaque fois l'équipage Italien a réussi à revenir en exploitant au mieux le MOD70 volant dans ces conditions. Et à l'approche du canal de Malte l'écart était réduit à 4.5 milles, alors qu'à Lampedusa, le retard était porté à 1 h 18. Au final, devant le port, Mana et Zoulou qui ont tiré un bord au 

large, sont quasi flotteurs contre flotteurs, lorsqu'ils rentrent dans le port. Zoulou, tente de faire l'intérieur, mais finalement Mana l'emporte d'une demi-longueur. Un finish incroyable. Maserati, une nouvelle fois bien revenu, prendra quelques minutes plus tard la troisième place.

Un grand bravo aux équipages pour cette formidable course.

1 Mana en 2 j 13 h 32 min 38 sec

2 Zoulou en 2 j 13 h 33 min 32 sec

3 Maserati en 2 j 13 h 43 min 4 sec

4 Snowflake en 2 j 14 h 54 min 58 sec

Mana : Riccardo Pavoncelli (Owner It), Alexia Barrier (skipper France), Paul Larsen (Race captain AUS), Jonny Malbon (Navigator GRB), Tom Dawson (Analytic performer GBR), Jeff Mearing (Performer GBR), Evan Walker (Boat Captain AUS) et Kai Weeks (Equipier SWE)

 

Snowflake : Frank Slootman (Owner USA), Gavin Brady (NZ), Ryan Breymaier (USA), Mat Bryant (USA), Stu Mackinven (NZ), Chris Cowan, Sam Bell (NZ), Tom Cheney (Navigateur  GB)

 

Axciss Group : Eric Defert (skipper Fr), Eric Etienne (Fr), Sam Mabey (GB), Cosimo Malesci (It), Umberto Malesci (It), Andrea Orioli (It), Torquato Bertani (It), Emilio Frazoli (It).

 

Maserati : Giovanni Soldini (skipper It), Guido Broggi (It), Oliver Herrera Perez (It), Fred Le Peutrec (Fra), Matteo Soldini (It), Francesco Pedol (It), Albi Riva, Francesco Malingri (Média Man It)

 

Zoulou : Erik Maris (Owner Fr), Ned Collier Wakerfield (GB), Thierry Fouchier (Fr), Thomas Lebreton, Bruno Mourniac, Timothé Lapauw, Sidney Gavignet et Loïck Peyron.

 
Equipage Trophée Jules Verne 2022.jpg

24/10/2022

Le Spindrift racing officiellement en stand-by

Le Spindrift racing de Dona Bertarelli et Yann Guichard a officiellement confirmé ce lundi que l'équipage de Sails of Change était entré en Stand-by pour une nouvelle tentative sur le record du Trophée Jules Verne.

L'équipe et son routeur à terre Jean-Yves Bernot, sont dans l'attente d'une fenêtre météo optimale pour passer l'Equateur en moins de 5 jours et être aux portes de l'Indien en une 12aine de jours.

 
Snowflake

Snowflake impressionnant 

22/10/2022

La Rolex Middle Sea Race 2022 est lancée. Une organisation toujours aussi bien huilée, tout est diffusé en live sur les réseaux sociaux, que ce soit le briefing des skippers, que le départ. 

Le premier départ a été donné à 11 h, et les 6 autres se sont étalés jusqu'à 12 h 30. Les premiers a s'élancer dans le port de La Valette noire de monde, sous le soleil, avec 5 noeuds de vent et une mer d'huile, ont été les huit multicoques. 

Snowflake de Frank Slootman a passé en tête la ligne de départ, un départ pris avec une aisance assez incroyable ! Le trimaran a littéralement laissé les quatre autres MOD70 sur place. Les modifications importantes réalisées, allongement de 2 mètres du mât, bout dehors de 2 mères, augmentation de la surface de voile, compensent largement l'ajout des différents plans porteurs sur les appendices. 

En deuxième position, Zoulou précédait Mana et Maserati, à la peine, à la sortie du port de La Valette. Axciss Group fermant la marche. Eric Defert à du connaître un soucis peu après le passage de la digue, car le trimaran est resté plusieurs minutes quasi sur place.

Snowflake était non seulement le plus rapide, mais aussi sur une meilleure trajectoire. Après 2 h 30 de course, Snowflake couvre l'ensemble de la flotte par sa position plus au Nord. Les 5 MOD70 font route à l'Est dans un vent faible de 3 noeuds de Sud et progressent à 9 noeuds. Zoulou et Mana se battent pour la 2ème place, Maserati se trouve le plus au Sud, et Axciss Group recolle un peu au reste de la flotte.

La course va être longue...

Giovanni Soldini, skipper de Maserati : "Malheureusement, la météo pour nous n'est pas du tout favorable. On s'attend à une course très lente, avec très peu de vent et avec nos foils dans l'eau nous ne sommes certainement pas les favoris. Pourtant, il y a un grand enthousiasme : il y a cinq MOD70 et il c'est la première fois que cinq bateaux comme celui-ci s'affrontent dans l'eau tous ensemble, donc le moral est au rendez-vous et comme d'habitude on va vendre cher notre vie, même si ce sera un défi".

Pour suivre la course le Tracker : ICI

Photo : Pierre Yves Horpin

ex Ultim Emotion 1, un programme de partage

21/10/2022

Julien Reemers, qui se remet doucement de sa blessure, a souhaité revenir sur le rachat d'Ultim Emotion 1, actuellement amarré au Portugal.

Le projet n'a pas pour objectif la participation à l'édition 2026 de la Route du Rhum. En tout cas pas dans l'immédiat. "Non le projet est de remettre en configuration course ce formidable trimaran, de le faire revivre". Avec comme axe de travail, le partage autour de St Malo.

La première étape va être le convoyage du trimaran depuis le Portugal, jusqu'à St Malo. La décision n'est pas encore prise entre un remorquage ou un retour au moteur. Une fois le trimaran nettoyé, "Ce qui lui redonnera 10 ans de moins, car la plateforme est en très bon état. Il faut enlever les déjections des oiseaux et tout ce qui est collé aux coques", débutera le refit. 

Il faudra remettre en place l'accastillage qui a disparu, reconstruire un mât, une bôme. "Dans un premier temps on ira dans la simplicité, le mât ne sera pas forcément basculant dès la remise à l'eau". Petit à petit et en fonction des moyens, "Nous recherchons des partenaires pour nous suivre dans cette aventure, nous mettrons de l'innovation éco responsable sur le trimaran".

Un trimaran qui sera refité au chantier, La Passagère,  de Julien Reemers, avec une petite surprise à venir, pour arriver jusque-là. Et dans ce chantier, on devrait aussi retrouver, si le convoyage depuis Newport se réalise, Ultim' Emotion 2, qui lui aussi doit être refité.

Le parcours de la Rolex Middle Sea Race

5 MOD70 au départ de la Middle Sea Race

15/10/2022

Ils seront 124 concurrents, de 24 pays, à prendre le départ de l'édition 2022 de la Rolex Middle Sea Race dans le port de La Valette à Malte le 22 octobre. Le plus petit bateau fait 9.50 mètres et le plus grand 33 mètres. Parmi ces 124 concurrents, 8 multicoques seront engagés en catégorie MOCRA, dont pas moins de 5 MOD70. Le spectacle toujours grandiose entre les remparts du port, tribunes parfaites, le sera encore un peu plus ! Et avec les bateaux spectateur tout le long du chenal... 

Cette 43ème édition de la classique Maltaise, dont le départ sera de nouveau retransmis sur la télévision locale et les réseaux sociaux, verra donc revenir aux affaires, et c'est une très bonne nouvelle, cinq trimaran MOD70. Cela faisait bien longtemps qu'on n'en avait pas vu autant à un départ de course. 

Un parcours de 606 milles en Méditerrané, autour de la Sicile, avec le départ de Malte, 

le passage au Cap Passera, l'étroit canal de Messina, le contournement de Stromboli, la descente vers Favignana, puis Pantelleria et enfin Lampedusa, avant de revenir sur Malte et le dernier point de passage du détroit de Malte pour revenir sur La Valette.

Si Maserati de Giovanni Soldini, Mana, ou Zoulou, ont participé à la course ces dernières années, ils n'étaient pas dans les mêmes mains. La Rolex Middle Sea Race, va être une mise en jambe pour l'ensemble des équipages que l'on va retrouver toute au long de la fin de saison 2022, puis pour 2023. Pour Snowflake et Axciss Group, ce sera une première.

Trois des cinq MOD70, sont en version d'origine ou quasiment (MANA, Zoulou et Axciss Group). Maserati et Snowflake sont en version volante. Si Giovanni Soldini a déjà utilisé avec succès son trimaran, qui a encore été optimisé, notamment sur la partie aérodynamique, ce sera une grande première pour l'équipage de Snowflake. Le trimaran ex Beau Geste est resté quasi 3 saisons sans courir en Nouvelle Zélande. Il a subit un très gros chantier et vient d'arriver par cargo en Méditerranée. La météo sera une fois de plus décisive, dans le petit temps, les MOD70 d'origines, pourront tirer leurs épingles du jeu, si c'est du médium, on risque de voir un duel entre les deux trimarans volant et dans le gros temps tout le monde aura sa chance. Un autre facteur à ne pas négliger, celui des budgets. Axciss Group et Mana ne sont pas du même calibre que les trois autres.

Les équipages :

Mana : Riccardo Pavoncelli (Owner It), Alexia Barrier (skipper France), Paul Larsen (Race captain AUS), Jonny Malbon (Navigator GRB), Tom Dawson (Analytic performer GBR), Jeff Mearing (Performer GBR), Evan Walker (Boat Captain AUS) et Kai Weeks (Equipier SWE)

 

Snowflake : Frank Slootman (Owner USA), Gavin Brady (NZ), Ryan Breymaier (USA), Mat Bryant (USA), Stu Mackinven (NZ), Chris Cowan, Sam Bell (NZ), Tom Cheney (Navigateur  GB)

 

Axciss Group : Eric Defert (skipper Fr), Eric Etienne (Fr), Sam Mabey (GB), Cosimo Malesci (It), Umberto Malesci (It), Andrea Orioli (It), Torquato Bertani (It), Emilio Frazoli (It).

 

Maserati : Giovanni Soldini (skipper It), Guido Broggi (It), Oliver Herrera Perez (It), Fred Le Peutrec (Fra), Matteo Soldini (It), Francesco Pedol (It), Albi Riva, Francesco Malingri (Média Man It)

 

Zoulou : Erik Maris (Owner Fr), Ned Collier Wakerfield (GB), Thierry Fouchier (Fr), Thomas Lebreton, Bruno Mourniac, Timothé Lapauw, Sidney Gavignet et Loïck Peyron.

Il y aura 7 départs de donnés samedi pour les différentes classe présente à partir de 11 heures.

Le record de l'épreuve est détenu par Jason Carroll  et son équipage à bord d'Argo en 33 heures 29 min et 28 sec.

Pour suivre la course : Le site internet  | Le Tracker | La page Youtube 

Photo : Tour de Corse à la voile

Le Tour de Corse pour Axciss Group 

14/10/2022

Eric Defert et son équipage à bord d'Axciss Group s'impose sur le Tour de Corse à la Voile.

L'édition 2022 a été disputée dans des tout petits airs, tout au long des 250 milles, parcourus dans le sens Ouest / Est cette année.

Le MOD70 à mis 32 heures 1 min et 49 sec. Le record de l'épreuve détenu par le VOR70 SFS de Lionel Péan en 25 h 57 min et 5 sec  reste en place.

Equipage Axciss Group : Eric Defert, Étienne Messikommer (boat captain), Jeff Keeleguer, Grégoire Potot, Florian Ottaviani et Maurizio

 
Team Zoulou
Maserati
Snowflake
Axciss Group

MOD70 on se bouscule !

13/10/2022

L'actualité des MOD70 est assez incroyable depuis quelques semaines ! Et cela va s'accentuer dans les prochains jours avec le départ de la Rolex Middle Sea Race.

Retour sur cette actualité, suite au retour du site internet.

Argo, a été remis à l'eau le 7 octobre  à Newport. Les flotteurs sur leur arrière ont de nouvelles cavités qui vont accueillir les nouveaux safrans relevables et toujours à plans porteurs. Pour le moment aucune photo n'a filtré.

Toujours aux US, mais coté Ouest, Orion a lui aussi été remis à l'eau dans le NE de la baie de San Francisco. Il devrait être au départ de la Transpac.

Snowflake est en Italie, fin prêt. Le retour en Europe du trimaran va aussi voir le retour en multicoque d'un certain Ryan Breymaier. Une très bonne nouvelle pour le niveau de compétition...

Un peu plus au Sud, toujours en Italie, Maserati a été remis à l'eau. La modification la plus visible est l'ajout d'un profilé sur le bras arrière. Profilé qui accueil des panneaux solaires. Car le temps du moteur thermique est terminé, place à l'électrique. Giovanni Soldini a effectué une première sortie au large de La Spézia.

Mana et Axciss Group ont participé aux Voiles de St Tropez. Si Mana est rentré à Calgiari pour attendre le départ de la Rolex middle Sea Race. Axciss Group et son skipper Eric Defert ont pris le chemin de Bonifacio et ont pris ce jeudi le départ du Tour de Corse. Départ donné dans de tout petits airs.

Enfin Zoulou, est à l'eau dans le Sud de la France depuis le début de semaine visiblement. Une première sortie a eu lieu hier.

L'équipage 2022 de Sails of Change

Sails of change le stand-by débute le ...

12/10/2022

Autour de Yann Guichard et Dona Bertarelli, ils sont neuf hommes à composer l’équipage de ‘Sails of Change’ et à relever l’incroyable défi du Trophée Jules Verne, le record du tour du monde en équipage, sans assistance et sans escale. Un incroyable challenge sportif et humain, fruit d’un travail de plusieurs années. Il se veut aussi porteur d’un message fort pour la préservation des écosystèmes marins et terrestres. Le début du stand-by est prévu le 24 octobre prochain et marque le début d’une nouvelle magnifique aventure pour Sails of Change.

Dès qu'une fenêtre météo favorable se présentera, Sails of Change mettra Le Cap sur Brest ou la ligne de départ devant Ouessant pour tenter de battre le record détenu depuis 2017 pour l'équipage d'IDEC Sport, en 40 jours 23 heures et 30 min.

Yann Guichard, skipper de Sails of Change : "C’est un objectif sportif sans commune mesure, un record extraordinaire, divisé par deux en l’espace de 30 ans. Ce qui est bon signe, c’est que le bateau est prêt et que je sens l’envie de tous les membres de l’équipe. Certains font partie du projet depuis des années et d’autres nous ont rejoints récemment. Nous avons une équipe expérimentée de compétiteurs, de passionnés de mer avec qui on partage le goût de l’effort et de la solidarité. A bord, il n’y aura pas de moteur thermique qui assure habituellement le fonctionnement de l’électronique, des moyens de communication, de la désalinisation et du chauffage de l’eau nécessaire à l’alimentation. Pour y pallier, nous disposons à bord de panneaux solaires, de deux éoliennes et d’une pile à combustible à méthanol. Un défi, dans les défi".

L'ÉQUIPAGE PRÉSENTÉ PAR YANN GUICHARD

Dona Bertarelli (54 ans) : « Je suis très heureux de partager l’aventure avec Dona, déjà présente à bord lors de notre premier tour du monde, en 2015-2016. Elle s’attache à donner du sens à notre grand défi ».

Thierry Chabagny (50 ans) : « C’est un marin d’expérience, qui compte déjà deux tours du monde, et dont l’expérience est très précieuse à bord ».

Greg Gendron 39 ans) : « Arrivé dans l’équipe en 2019, Greg a toujours le sourire, est toujours avenant, en permanence prêt à aider. C’est un marin en qui j’ai une confiance totale est très à l’aise en mer ».

Clément Giraud (41 ans) : « Il vient de finir le Vendée Globe et fait partie de nos sudistes à bord. Il a toujours la joie de vivre en bandoulière ».

Jacques Guichard (42 ans) : « Chef de quart, j’ai pu compter sur ses talents multiples depuis la genèse du projet Spindrift. Partager une telle aventure avec mon frère, qui est un très bon marin, c’est une chance énorme et la possibilité de resserrer encore plus nos liens ».

Pierre Leboucher (41 ans) : « Nouveau venu dans l’équipage, il a une solide expérience. Passé par l’olympisme, aguerri au Figaro, c’est un pur régatier qui aime se surpasser ».

Christopher Pratt (41 ans) : « Lui aussi nous a rejoint cette année. C’est un esprit cartésien, très structuré, très axé sur la performance. Il aime aller au bout de ce qu’il entreprend ».

Xavier Revil (51 ans) : « Un grand régatier et ancien détenteur du Trophée Jules Verne, que j’ai la chance de connaitre depuis mes années en Optimist et présent à nos côtés depuis le début de l’aventure Spindrift. Chef de quart, je sais que je peux m’appuyer sur son savoir-faire à tout moment ».

Benjamin Schwartz (36 ans) : « Il est passé par le Figaro, mais compte également un tour du monde à son actif avec une participation à la Volvo Ocean Race. C’est mon binôme sur ce tour du monde, responsable de la cellule navigation, je peux compter sur ses analyses très fines en matière de stratégie météo ».

Julien Villion (30 ans) : « Doté d’une solide expérience en Figaro, il contribue à la bonne dynamique à bord en cherchant constamment les bons réglages, en s’interrogeant en permanence afin que l’on recherche sans discontinuer la performance ».

Jean-Yves Bernot (routeur à terre) : "Spécialiste reconnu et respecté du routage, il est à nos côtés depuis notre première tentative autour du monde en 2015. Grâce à son expérience en tant qu’ancien navigateur puis en tant que routeur, Jean-Yves connaît le parcours comme personne. Surnommé le sorcier mais ce sera à nouveau notre ange-gardien pour cette nouvelle tentative".

 
Photo : Ultim' Sailing

Classement :

1 Gitana 17 en 19 h 54 min et 52 sec

2 Banque Populaire XI en 20 h 19 min 59 sec

3 Sodebo Ultim' 3 en 21 h 33 min et 10 sec

4 Mieux en 26 h 37 min et 39 sec

24 H Ulitm pour Gitana 17

02/10/2022

Pour sa première course en solitaire, et à un mois de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, le skipper du Maxi Edmond de Rothschild a impressionné. Premier à franchir la ligne de départ des 24H Ultim hier à 12h au large de Groix, Charles Caudrelier n’a dès lors jamais lâché la tête de course, contenant aisément ses adversaires. Il remporte les 24H Ultim ce dimanche 2 octobre à 7h 54 minutes et 52 secondes après 493 milles de course à une vitesse moyenne de 24,71 nœuds, après 19 heures 54 minutes et 52 secondes de navigation.

Charles Caudrelier, skipper du Gitana 17 : "Je suis content de ma première course en solitaire sur ce bateau. J’avais pour challenge d’agrandir sa longue liste de victoires, le pari est réussi. Ça met forcément en confiance avant le Rhum, je vois que je suis à l’aise, je manœuvre bien, le bateau va vite. C’est toujours bien, je sens bien les choses. Nos nouveaux foils sont très prometteurs, ce bateau est facile en solitaire, il est très agréable pour ça. Ça fait trois ans que je navigue dessus, je le connais par cœur.
Cela dit, on a bien progressé mais on voit bien que la concurrence est là, il y a peu d’écart entre nous. Je n’ai pas fermé l’œil durant toute la course, c’était intense : on était tout le temps en train de régler le bateau, manœuvrer, anticiper les manœuvres. Ces 20 heures ont été un vrai sprint".

A noter, que c'est Thomas Coville et son équipage qui ont été les plus rapides sur les runs vendredi.

Conférence de Presse Route du Rhum

Conférence de presse Route du Rhum

21/09/2022

En fin de mâtinée avait lieu à Paris, au théâtre Mogador, la conférence de presse de la Route du Rhum destination Guadeloupe.

Traditionnel rendez-vous qui lance la grande classique de la course au large en solitaire sur l'Atlantique Nord. Ils seront 138 au départ, le 6 novembre prochain à 13 h 02.

Mots des partenaires, présentations des différentes classes, photos individuelles, photos de classe, le classique de ce genre d'exercice.

A noter l'absence d'Yves Le Blévec skipper d'Actual. 

En quelques graphiques, les éléments clefs de cette édition 2022.

l'emplacement des bateaux à st Malo
la sortie des écluses
la zone de départ
le parcours
le tour de la guadeloupe
les skipper Ultime
 
Photo : Spindrift racing

Sails of Change une dernière sortie

21/09/2022

L'équipage du Spindrift racing à bord de Sails of Change a quitté son ponton de La Trinité sur Mer pour un dernier entraînement au large. Une sortie qui devait initialement emmener le maxi trimaran jusque devant Bilbao et durer 48 h.

Mais hier soir au large de la Gironde, Sails of Change qui était plein Sud, à mis le cap plein Nord et il est ce matin en milieu de matinée à l'entrée de la baie de Quiberon. Un retour effectué à une 12ène de noeuds de moyenne. 

Le stand-by pour la tentative sur le Trophée Jules Verne devrait démarrer le 15 octobre prochain.

 
24 H Ultim

24 H Ultim' officiellement lancés

16/09/2022

Ultim Sailing la société d'Emmanuel Bachellerie et Mathieu Sarrot a officiellement lancé ce vendredi les 24 H Ultim' Banque Populaire Grand Ouest. Voir ci-dessous l'annonce faite ici il y a deux jour.

Les cinq ultimes de la Classe Ultim'  32X23, Sodebo Ultim' 3, Actual Ultim' 3, Gitana 17, Banque Populaire XI et Mieux seront présent pour les runs de vitesse et la course au large de 24 h. Le modèle du Défi Azimut semble ainsi repris au large de Lorient.

Au programme :

Le 30 septembre des runs de vitesse au large de Lorient

Les 1er et 2 novembre la course au large en faux solitaire de 450 à 600 milles en fonction des conditions météo.

SVR

SVR Lazartigue avec Actual Ultim' 3

15/09/2022

Cet après-midi François Gabart et son équipage à bord de SVR Lazartigue étaient rejoint par Yves Le Blévec et son équipage à bord d'Actual Ultim' 3 pour une session d'entraînement en commun au large de Groix et les Glénan.

Une première journée consacrée aux speed tests, avant de s'élancer demain pour une navigation dans le golf de Gascogne.

Ce jeudi soir, les deux trimarans sont amarrés au ponton de Mer Concept à Concarneau.

Après son escapade nocturne jusqu'à Belle île, Mieux à rejoint son coffre de mouillage à l'entrée du chenal de Port La Forêt.

Ultim Boat

24 H Ultim'

14/09/2022

Quelques ultim', devraient participer à une nouvelle épreuve le 1er octobre prochain, au départ de Lorient.

Les 24 h Ultim', avec le soutien de Banque Populaire Grand Ouest. C'est l'information qui a été communiquée hier après-midi sur les réseaux sociaux sur le compte du Team Voile Banque Populaire, puis retiré quelques minutes plus tard.

Contacté, le Team n'a pas donné suite, tout comme différents acteurs capables d'organiser la course. Les skippers et équipes des ultim' auraient essayé de remettre en place un Défi Azimut comme l'an passé. Mais la Classe IMOCA60 ou certains de ses skippers n'auraient pas souhaité voir arriver les ultim' sur le Défi Azimut...

D'où sans aucun doute ce montage d'une course de 24 h au large et en faux solitaire, sans doute avec le skipper remplaçant et un média man,  pour préparer l'épreuve reine, mais aussi pour occuper la place médiatique sans aucun doute.

Il ne reste plus qu'à attendre l'annonce officielle... 

 
Photo : Team Sodebo

Entraînements en communs à Lorient

14/09/2022

Sodebo Ultim' 3 de Thomas Coville a été le premier à quitter le Ponton à Lorient La Base en cette fin d'après-midi. Dix minutes plus tard, Banque Populaire XI d'Armel Le Cléac'h lui emboitait les flotteurs, suivit dix minutes plus tard, par le Maxi Edmond de Rothschild de Charles Caudrelier.

Les trois équipes ont convenu d'entraînements en communs de 24 - 48 h au large pour ce début de semaine et pour le début de semaine prochaine.

Il n'y aura donc pas d'entraînement en commun d'ultimes au Pôle de Port La Forêt avant la Route du Rhum Destination Guadeloupe, comme cela était précédemment envisagé.

En ce début de soirée, les trois ultim' progressent, après un bord au SO depuis le Nord de Groix, au NO, dans le Sud Ouest des Glénan, à 13 - 16 noeuds. Si Banque Populaire XI et Gitana 17 sont bord à bord, Sodebo Ultim' 3 est lui pointé à 5 milles.

MISE A JOUR du 15/09/2022 : Peux après 0 h 30 Gitana 17 mettait le cap sur Lorient laissant ses deux camarades de jeux. Le maxi trimaran est rentré à La Base, en milieu de matiné et a repris la mer en début d'après-midi. En début de soirée ce jeudi, le trimaran progresse au SO, dans le golf de Gascogne, en direction de Banque Populaire XI et de Sodebo Ultim' 3, pour reprendre l'entraînement en commun.

Essai nouvelle voile d'avant.

Reprise des entraînements pour SVR et Actual

14/09/2022

François Gabart et son équipage, dont le tout récent vainqueur de la Solitaire du Figaro Tom Laperche, ont repris le chemin de l'entraînement, avec plusieurs sorties au large de Concarneau et le week-end dernier, près de 72 heures au large.

Si du côté d'Yves Le Blévec et du Team Actual Leader, il n'y a pas eu de chantier à terre, l'équipe à elle aussi repris les entraînements au large du Morbihan.

Arthur Le Vaillant est lui depuis plusieurs jours soit au ponton à Port La Forêt soit au coffre devant le chenal. Des sorties à la journée ont lieu, avec souvent des invités à bord. Dans l'après-midi, Mieux à quitté la baie de Port la Forêt et se trouve au Sud de Belle île.

Romain Pilliard et son équipe, à bord d'Use it Again, ont effectué une sortie en baie de Quiberon pour l'essai de nouvelles voiles d'avant. Des voiles d'occasion retaillées pour le trimaran signé Nigel Irens et Benoit Cabaret.

Photo Gaelle Chretiaux

Ultim Emotion et Axciss Group s'associent

13/09/2022

C'est officiel, les deux équipes ont trouvé un accord, Grand Large Emotion montera à bord du MOD70 AXCCIS Group pour les Voiles de St Tropez fin septembre début octobre et pour la Rolex Middle Sea Race fin octobre au départ de Malte.

Ce sont donc 5 MOD70 qui se feront face sur la ligne de départ dans le port de Malte pour le départ : 

Maserati

Zoulou

Mana

Snowflake

Ultim' Emotion - Axccis Group

Argos sera lui toujours en refit à Newport (RI)

Photo : Gaelle Chretiaux

Giovanni Soldini

Maserati, nouvelles rassurantes

13/09/2022

Giovanni Soldini se montre rassurant sur le chantier de Maserati en Italie.

Après expertises, les dégâts sont mineurs, suite à la tempête qui a balayée le Sud de l'Europe de l'Ouest, sur le trimaran du skipper Italien.

Le chantier se poursuit maintenant normalement et la mise à l'eau est prévue pour fin septembre.

Nouvelle bâches sur SVR Lazartigue

Mises à l'eau

07/09/2022

Lundi SVR Lazartigue de François Gabart était remis à l'eau à Concarneau chez Mer Concept. Peut de communication autour de la remise à l'eau pour le moment. le fameux cockpit arrière est caréné de chaque coté par des bâches et un chantier semblait encore en cours sur le pont autour de la dérive.

Ce mercredi, c'était au tour, à Lorient, de Sodebo Ultim' 3 de retourner sur l'eau. Les deux safrans de flotteur à leur place, on peut donc pensé que le problème de symétrie qui provenait de l'un d'entre eux soit réglé.

 
Photo Gaelle Chretiaux

Rolex Middle Sea Race  2022

02/09/2022

Un point sur les inscriptions de la 43ème édition de la Rolex Middle Sea Race, dont le départ sera donné le 22 octobre prochain de La Valette à Malte. Les inscriptions sont encore possible jusqu'à fin septembre.. Au dernier point fin août, ils étaient 88 inscrits représentant 24 nations. Et ce malgré les 140 bateaux au départ 15 jours plustard de la Route du Rhum. Pas de Class40, pas d'IMOCA60 cette année.

Parmi ces 88 concurrents, nous allons retrouver pas moins de trois MOD70, avec MANA, skippé par Paul Larsen, Maserati de Giovanni Soldini et Snowflake de Franck Slootman. On devrait aussi retrouver sur la ligne de départ Axciss, même si cela n'a pas encore été annoncé officiellement. Pas d'Argo pour le moment.

Plus étonnant l'engagement d'Ultim' Emotion 2. Le trimaran est toujours au USA aux dernières nouvelles et le chantier n'aurait pas débuté !

 

Mise à l'eau d'ultimes

02/09/2022

Banque Populaire XI à été le premier à retrouver l'élément liquide en tout début de semaine à Lorient.

Devait le rejoindre sur l'eau, à Concarneau, SVR Lazartigue, mais au dernier moment et sans plus d'explications, la mise à l'eau du trimaran de François Gabart a été reporté d'une semaine.

Ce vendredi, à Vannes cette fois, c'est Use it Again by Extia qui a été remis à l'eau après 3 semaines de chantier chez Multiplast.

Pour rappel, Gitana 17, Actual Ultim' 3, IDEC Sport et Mieux, n'ont pas été mis au sec pour un chantier d'été. 

Aujourd'hui, seul Sodebo Ultim' 3 est encore en chantier. Outre la révision complète, l'équipe s'affaire à résoudre le problème de "symétrie" du trimaran, suite à un problème sur un des safrans de flotteurs.

Sails of Change a été remis à l'eau début août et a déjà effectué une sortie d'entraînement au large, pour sa préparation pour tenter de battre le record du Trophée Jules Verne.

Chez les MOD70, Argo, Maserati, Zoulou, sont en chantier. Axciss est à Brest, Mana en Sardaigne et Snowflake sans doute du côté de Gêne.

Enfin, et malgré une sollicitation, pas de nouvelle du côté du Team Ultim Emotion. Ni pour la réparation du 2 ou sur la vente du 1.