Pen-Duick IV / Eric Tabarly

Manureva     / Alain Colas

 

 

Caractéristiques :

 

Longueur : 20.50  m   

Longueur flotteur : 17.50 m

 Largeur :  10.60  m

Poids :  6.60   t

Hauteur du mât :   m

Surface mâts ailes : 15 m²

Corde du mât : 1.10 m

Tirant d'eau :   m

Matériaux : Aluminium

Surface de voile au près : 120 m²  

Surface de voile au portant : 210  m²

Architectes :   André Allègre

Chantier : La Perrière Lorient   - Mât :   - Voiles :  Tonner

Mise à l'eau : 1968

Histoire et palmarès :

 

Eric Tabarly n'est pas particulièrement attiré par les multicoques en 1966, mais son esprit avant-gardiste le pousse à se rendre à l'invitation de l'architecte Derek Kelsall pour naviguer à bord d'un petit trimaran de sa conception. Et aussitôt le marin Breton se rend compte qu'il lui faudra un multicoque pour vouloir remporter les prochaines transatlantiques. En 1967 est donc lancé la construction de Pen-Duick IV, en aluminium. Trois bras de liaison pour relier les flotteurs à la coque centrale, deux mâts pour répartir la surface de toile, mais surtout deux mât aile ! Eric Tabarly invente le premier multicoque de course au monde et il est à la pointe de la technologie de l'époque, mais avec des idées en avances de 15 ans.

La première course est l'OSTAR 68, le bateau est à peine près après 15 jours de navigation. Jusqu'au dernier moment Eric Tabarly hésite à prendre sont Pen-Duick III. Et c'est l'abandon suite à une collision avec un cargo dès la première nuit de course.

En décembre 68, le bateau part sur la côte Ouest des USA avec comme équipage Alain Colas et Olivier de Kersauson, passage du canal de Panama, remonté à San Francisco ou ils retrouvent Pen-Duick V.

Pen-Duick va battre le record entre San Francisco et Honolulu en 8 j et 13 heures. 

En juin 1970, le bateau qui est arrivé en Nouvelle Calédonie est racheté par Alain Colas, qui va naviguer pendant quelques temps en Polynésie.

Il participe, hors course, à Sydney/Hobart, les multicoques étant interdit. Et revient en convoyage en métropole en deux fois, de Thahiti à la Réunion avec sa compagne et de la Réunion à la Trinité sur Mer en solitaire. On est en 1972 et il aura fallu 76 jours de mer pour un demi-tour du Monde. Le bateau subit un chantier afin d'être au départ de l'OSTAR, qu'il gagnera. Pour le retour une tentative de record de l'Atlantique, mais c'est un échec en 17 j et 8 h.

 

Le bateau, pour le projet de tour du Monde, est entièrement mis à nu, optimisé, des redans sont installés sur les flotteurs pour diminuer l'enfournement, Les bras avant sont doublés et carénés, deux nouveaux mâts, plus grands, sont mis en place et la surface de voile est augmentée. Le bateau est peint et devient Manureva. Alain Colas, se lance de Saint Malo en septembre 1973 pour une tentative de record autour du Monde en solitaire, il bat le record en 169 jours après une escale à Sydney où le bateau est remis à neuf (c'était la référence des grands voiliers de commerce à l'époque).

En 1978, le bateau est engagé dans la Route du Rhum et en plein milieu de l'Atlantique Alain Colas et son trimaran disparaissent. On apprendra en 2014, que le bateau n'était pas en très bon état avant le départ.

 

En décembre 2017, une photo très ressemblante du trimaran apparaît sur les réseaux sociaux. Photo prise en Suède. Le bateau qui est une réplique, visiblement inconnue jusque là, à son port d'attache à Göteborg.

D'après les informations récoltées, le trimaran a été construit en 1975 en Suède dans le chantier naval de Uddevallavarvet, à partir de photos de l'original et de l'aide d'architectes naval. Il est en acier et non pas en aluminium

 

 

Eric Tabarly

1968 : OSTAR abandon sur collision

1968 : 1er de San Francisco/Honolulu en 8 j 13 h

 

Alain Colas

1970 : Sydney/Hobart abandon

1973 : Tour du Monde en solitaire record en 169 jours (avec escale)

1974 : Tour des Îles Britanniques 4ème

1975 : le bateau est à la Trinité et fait des RP

1975 : Grave blessure au pied d'Alain Colas lors d'une manoeuvre d'urgence

1976 : OSTAR abandon

1978 : Chantier pour préparer la Route du Rhum

1978 : Route du Rhum disparition d'Alain Colas et de son bateau

 

Galerie photos sur Alain Colas et Manureva

25

25

72 06 NN OSTAR Pen D.jpg
pen-duick-iv-photo-1-olivier-de-kersauson.jpg
35595599.jpg
pen_duick_iv-_bassin_du_commerce_rebaptise_manureva__en_1978.jpg
penduick.jpg
1972.jpg
tn_Manureva_StMalo_1978-11_1.jpeg
Manureva_Pen_Duick_IV.jpg
tn_Manureva_StMalo_1978-11_2.jpeg
1/2