Team Philips / Pete Goss

 

 

 

Caractéristiques :

 

Longueur : 36.60  m   

Largeur :  21.00  m

Poids :  30.00  t

Hauteur du mât :  41.00  m

Surface mâts ailes :  120 m²

Corde du mât :   m

Tirant d'eau :   4.40 m

Matériaux : Airex/Carbone/Kevlar

Surface de voile au près : 520 m²  

Surface de voile au portant : 770  m²

Architectes :   Adrian Thompson - Paragon Mann

Chantier : Goss Challenge - Mât :  Goss Challenge  - Voiles :   

Mise à l'eau : 2000

Histoire et palmarès :

 

En 1998, quelques mois après le lancement officiel de The Race par Bruno Peyron, Pete Goss qui avait réalisé quelques beaux résultats en course sur un 50 pieds, se lance dans la conception et la construction d'un catamaran révolutionnaire. Les plans sont signés Adrian Thomson, qui a aussi signé les magnifiques plans d'un trimaran ORMA de 60 pieds Paragon. Le projet de catamaran perce vagues est présenter pour commencer avec un gréement sur balestron, toujours avec un mât sur chacune des coques. Et s'annonce très léger et d'une grande simplicité. Mais après étude, ce système manque de rendement et l'équipe passe à un système proche de la planche à voile avec un énorme wishbone sur chacun des mâts. 

Le chantier, créé spécialement pour le bateau, débute sans sponsor principal, mais avec le soutien de plusieurs fournisseurs et partenaires. Il est le deuxième skipper à lancer la construction d'un bateau pour The Race. En effet en Nouvelle Zélande, Steve Fossett à commander un maxi catamaran dans le plus grand secret signé Gino Morrelli, dont la construction est déjà bien avancée.

Fin 1998, Philips signe en tant que sponsor Principal, Goss Challenge devient Team Philips. La mise à l'eau est pour dans 6 mois et tout se déroule correctement compte tenu d'un tel chantier avec autant d'innovations... 

En mars 2000, le bateau touche l'eau et est baptisé en très grande pompe par la Reine d'Angleterre lors d'une très grande réception qui rassemblera plusieurs centaines de personnes. Après une quinzaine de jours de mise en place, ou pas mal de problèmes sont rencontrés, l'équipage part en essais, très rapidement, l'équipe se rend compte que les mâts auto portés oscillent énormément des les hauts et font supporter des efforts considérables aux coques. Mais le concept semble fonctionner. Il reste énormément de travail et un gros apprentissage à mener... Le 29 mars c'est le drame. Team Philips, dans une mer certes agitée, perd l'avant d'un de ses flotteurs au niveau de la poutre (Photos ci-contre). 

Retour au chantier, le flotteur étant récupéré l'équipe essaye de comprendre ce qui a pu se produire. Les architectes se rendent compte que ces deux coques sans poutre avant, encaissent des efforts incroyable et qu'il faut renforcer toute la structure. En plus d'installer des dizaines d'anneaux en carbone dans les deux coques, la peau extérieure des coques est enlevée pour installer des tiges de carbone sur toute la longueur. Un travail titanesque ! Pendant ce temps, des maquettes roulantes avec les mâts sont construite pour que l'équipage s'entraîne à terre. Un des mâts est même installé sur le terre plein du chantier.

Au mois de juillet 2000  les réparations sont terminées, début septembre le bateau est de nouveau à l'eau. Le bateau a pris beaucoup de poids. On est à 3 mois du départ de The Race, le temps presse. Après quelques sorties d'entraînement, le 2 décembre, Pete Goss et son équipage partent pour un dernier test : effectuer le tour des îles Britanniques. L'organisation de The Race aurait demandé au skipper de faire route directe sur Barcelone sans succès. Pete Goss, souhaite vraiment savoir s'il peut s'engager avec le bateau sur toutes les mers du Monde. Le 9 décembre, les conditions météo ne sont pas celles attendues. Le bateau voit arriver un énorme front, les conditions passent du calme plat à la tempête force 12 ! Le bateau est à sec de toile, mais les mâts offrent encore près de 120 m² de portance... La mer est déchaînée, les vagues sont énormes, des ancres flottantes et des bouts sont largués à l'arrière du bateau pour réduire sa vitesse, le cockpit donne des signes de faiblesses et une tempête encore plus forte est annoncée pour le jour suivant. Pete Goss décide de sauver l'équipage. Un cargo est dérouté et l'équipage est évacué sain et sauf. Le bateau est abandonné et sera disloqué par la tempête.

Le 21 décembre, Pete Goss, un membre de son équipe et un responsable de Philips survole la zone dans un jet du sponsor. Le bateau est introuvable. Enfin officiellement... Des morceaux réapparaîtront sur les côtes quelques mois plus tard. 

 

Un énorme projet, beaucoup d'espoirs et quelques heures sur l'eau.

 

 

25

mise a leau.jpg
press to zoom
team_phillips_lowering.jpg
press to zoom
team_phillips_new_catamaran.jpg
press to zoom
team_philips_river_dart1.jpg
press to zoom
team_phillips.jpg
press to zoom
TeamPhilips NMMC.jpg
press to zoom
team_phillips_catamaran.jpg
press to zoom
sport-graphics-200_982339a.jpeg
press to zoom
team_phillips_sinking.jpg
press to zoom
1/2