Laurent Bourgnon disparaît lors d'une plongée

 

Laurent Bourgnon est disparu depuis mercredi dernier, suite à une plongée sous marine sur l’atoll de Toau en Polynésie. Agé de 49 ans, né en Suisse, père de quatre enfants, le « Petit Prince », surnom glané lors de ses très nombreux succès en ORMA60, aussi bien en équipage qu’en solitaire (seul marin à remporter deux fois le Rhum et la Figaro dès sa première participation).

Il était en famille sur son catamaran à moteur Jambo, depuis plus d’un an en Polynésie, suite à un tour du monde entamé il y a maintenant plusieurs années.

 

Visiblement emporté par un fort courant dans une passe de l’atoll. Après cinq jours de recherche le centre de secours en mer décide d’arrêter les recherches. Depuis lundi, seul son frère, sur place depuis le week-end dernier, continu avec des plongeurs et des proches. Mais à leur tour, ils mettront fin à leurs recherches ce mercredi. 

 

Présent au départ de la dernière Route du Rhum avec tous les autres vainqueurs, dont Florence Arthaud disparue en janvier, depuis la création de l’épreuve (sauf M Desjoyeaux en mer),  pour l’inauguration du « Quai des vainqueurs », Laurent Bourgnon après un tour du monde en famille pendant son enfance, revenait s’installer à St Brévin les Pins en Loire Atlantique. A 18 ans il traverse le détroit de Behring en double sur un Hobie Cat, avant d’enchainer l’année suivante sur une traversée de l’Atlantique toujours en double et sur le catamaran de plage. S’en suivra une Mini (2ème), une victoire dans la Figaro, une 3ème place dans la Route du Rhum, avant deux victoires. Victoire sur le Trophée ClaireFontaine, victoire sur la TwoStar, Champion du Monde de Course au Large. Après des débuts difficiles faute de moyen, il croise deux grands amateurs de sports avec les patrons des RMO et de Primagaz qui lui permettront de satisfaire sa grande soif de technologie. Son trimaran sera, au fil des ans, entièrement modifié. Sans oublier sa passion pour la course automobile et ses participations au rallye Paris/Dakar.

 

A la fin du partenariat avec Primagaz, Laurent Bourgnon se lancera dans l’étude et la conception d’un maxi catamaran signé Nigel Irens. Les moules ont été construits à la Trinité et son restés longtemps derrière le chantier. Mais faute de financement le projet ne verra jamais le jour.

 

Comble de malchance, après avoir réuni un financement avec Cam Lewis, ils se lancent dans une tentative de record de l’Atlantique Nord en équipage sur le géant Team Adventure. Mais au large de Terre Neuve, suite à la collision avec un OFNI, l’étrave d’un des flotteurs est coupée net au niveau de la poutre avant. Le bateau est ramené du côté de Newport (RI), mais suite à des problèmes d’assurance, il ne sera jamais réparé. (Une étrave à pourtant été reconstruite chez Multiplast quelques années plus tard et elle s’y trouve toujours !)

 

C’est la fin de la course au large pour Laurent Bourgnon qui en plus suite à l’expérience du Tsunami en 2004 donnera une autre orientation à sa vie.

 

Après Florence Arthaud, le monde la voile, de la mer, perd une autre très grande personnalité, un grand marin. Une grosse pensée pour toute sa famille.

 

Crédit Photo : Team Adventure