Spindrift 2 plus léger d'1.5 tonne

 

Remise à l'eau après 5 mois de chantier

 

C'est au chantier Multiplast à Vannes qu'a été remis à l'eau, après cinq mois de chantier le maxi trimaran Spindrift 2. Au programme de ce chantier, vérification générale et chasse au poids.

 

L'équipe n'a pas touché à la structure du trimaran, mais un nouveau mât a été construit chez CDK, plus long 42 m, et surtout plus léger (-500 kg). Un nouveau jeu de voile a été conçu et c'est de nouveau 500 kg de gagné. Enfin 500 kg on été gagné à bord sur tout l'environnement de vie, jusqu'au sac pour ranger les effets personnels de l'équipage qui seront plus léger...

 

Un gros travail a aussi été mené sur l'aérodynamique e l'hydrodynamique sur la plate forme/ (filet plus petit à l'avant et bâche à la place du filet derrière le bras arrière et le bras d'écoute de grand voile, travail sur les safrans, foils). Tout à donc été fait pour que le bateau soit encore plus véloce et avec mois de poids dans la hauteur. Poids annoncé à la sortie de ce chantier : 21.5 tonnes au lieu de 23.

 

Ce mercredi après midi 12 mai, Yann Guichard et son équipe convoieront Spindrift 2 à son ponton à la Trinité sur Mer, juste à côté d'un autre géant Vitalia 2 (l'ex Orange 2). Trois jours de tests statiques ensuite sur le mât et la structure et les premiers entraînements pourront débuter.

 

La première course au programme la Fastnet Race.

 

Yann Guichard au micro du Télégramme : "L’objet du chantier était, après la route du Rhum, toute la vérification habituelle d'après course. Et en parallèle, nous avons continué d’améliorer le bateau pour notre prochain objectif le Trophée Jules Verne. Il fallait gagner du poids, le bateau faisait 23 t il va faire maintenant 21.5 t. Plein de petites améliorations ont été effectuées sur l’environnement du bateau. Nous avons aussi fait un gros travail sur l’hydrodynamique et l’aérodynamique, comme par exemple le filet avant qui a été réduit et des bâches posées à l’arrière pour remplacer le filet et avoir le moins de prise au vent. La première course sera la Fastnet Race et on se mettra très tôt en stand by pour le Jules Verne pour avoir une deuxième chance, si la première n’est pas bonne."

 

Retrouvez toutes les photos de cette mise à l'eau sur le site de Spindrift Racing

 

Crédit Photo : Spindrift Racing