Charente Maritime 1 / Pierre Follenfant

 

 

Caractéristiques :

 

Longueur : 20.00  m  

Largeur : 10.40 m

Poids :  6.00 t

Hauteur du mât :  29.50 m

Corde du mât :  m

Tirant d'eau : 2.70 m

Matériaux : Epoxy/verre/Klégécel/Polyester

Surface de voile au près : 169 m²  

Surface de voile au portant :  675 m²

Architectes : Joubert/Nivelt

Chantier :  Fountaine-Pajot/Technicoque

Mât :    - Voiles :  

Mise à l'eau :   avril 1982  

16

Histoire et palmarès :

 

Le projet en 1980 est monté à partir d'une association qui sera propriétaire du bateau. Les collectivités vont donc versées les subventions à l'association et comme le projet doit emmener avec lui les entreprises du département, ces dernières vont "donner" leur temps ou de la matière à tarif préférentiel. L'idée sur le papier est de construire un gros Tornado, le Baulois Yves Loday, aura une part de responsabilité dans la philosophie de départ. La voilure de Charente Maritime premier du nom, bénéficiera de toute la science de Philippe Pallu de la Barrière et de son ordinateur, avec pas mal de nouveautés sur la grand voile.

 

Dès les premières navigations le bateau se montre très rapide. Les victoires vont s'enchaîner, aussi bien en grand prix qu'en courses au large. Après la victoire dans La Baule/Dakar 2003, le bateau traverse l'Atlantique jusqu'à la Martinique, à grande vitesse. Il est démâté et doit être gruté sur un cargo direction le Canada. En effet, la société pétrolière Sofati-Socanav, vient de l'acheter pour participer à la future transat Québec/St Malo. 

 

Les opérations de manutention à Fort de France débutent, le catamaran s'élève dans les airs. Arrivé à hauteur du pont du cargo à 20 mètres du sol, la sangle à l'avant du catamaran cède, ce dernier vient frapper contre la coque du cargo, sous le choc et le poids la sangle arrière rompt à son tour et Charente Maritime 1 s'écrase sur le quai ! Les coques sont éventrées et les bras cassés.

 

Stupéfaction aussi bien du côté Charentais que Canadien. Pour les Charentais, un catamaran de 25.95 est en cours de construction : Charente Maritime 2. Mais pour les Canadiens tout est remis en question. Gilles Ollier et son chantier, dont le carnet de commande est plein, refuse la commande d'un nouveau plan Joubert/Nivet. C'est finalement en Charente que sera mise en place, en urgence, la construction de Sofati-Soconav.

 

1982 : 1er du Trophée des Multicoques

1982 : 1er de La Rochelle/La Nouvelle Orléans

1982 : Tentative de Record de l'Atlantique Nord en équipage échouée petit temps à l'arrivée

1982 : Route du Rhum 18ème après une escale 

1983 : Trophée des Multicoque 2ème

1983 : 1er de la Transat en Double

1983 : Multicup à la Baule 3ème

1983 : Grand Prix de la Rochelle

 

Philippe Pallu de la Barrière 

1983 : 1er de La Baule/Dakar

041982 CM1 6.jpg
press to zoom
CM1.jpg
press to zoom
Charente brise.jpg
press to zoom
CM1 4 071982.jpg
press to zoom
CM1 3.jpg
press to zoom
Charente 1.jpg
press to zoom
CM1 2 1983.jpg
press to zoom
1983 Transat en double CM.jpg
press to zoom
1/1