Prince de Bretagne en Diam24 OD

 

Se rapprocher du public.

 

Après Spindrift Racing et Team Sodebo Voile, c'est au tour de Prince de Bretagne et Lionel Lemonchois d'annoncer leurs arrivées sur la série Diam24. Le programme sur Maxi80 Prince de Bretagne reste en cours de définition. Il faut dire que le bateau n'est même pas rentré de son Défi Martinique qui avait suivit la Route du Rhum (ETA mardi 9/12), mais le team annonce dès à présent son engagement sur la série très en vogue actuellement. 

 

Le circuit Diam24 permettra de compléter un programme en solitaire, pour un coût extrèmement réduit et au plus près du public, surtout grâce à son épreuve phare que sera le Tour de France à la Voile qui passe pour l'an prochain sur ce support.

 

Lionel Lemonchois : "J'ai découvert ce petit bateau cette année et disputé quelques épreuves sur le trimaran de Géry Trentesaux ou celui du chantier (ADH Inotec). Cela faisait longtemps que je n’avais plus fait de voile légère et j’ai trouvé ça sympa. Le fait de tous jouer avec le même bateau est la garantie de belles régates, surtout que du monde et du beau est annoncé. e vais apprendre à naviguer en flotte, au contact, sur des petits parcours, mais aussi refaire un peu d’équipage réduit, ce qui, après la Route du Rhum en solo, sera forcément intéressant. apidement, nous allons entamer les entraînements en Diam24. Arnaud Aubry et Matthieu Souben, qui travaillent avec moi, ont récupéré le bateau lundi dernier. La décoration est en train d’être posée sur les coques et devrait être bientôt terminée. Pour moi, c’est un peu Noël avant l’heure !  l n’y a pas de secret et c’est vrai quel que soit le support. Pour travailler les fondamentaux et les réflexes, il faut être en mer, d’une manière ou d’une autre !"

 

Emmanuel Descloux, Directeur marketing de la marque :  "Le Diam 24 reste un trimaran, ce qui « nautiquement » et sportivement est très intéressant. C’est d’autant plus vrai que de très nombreuses équipes ont choisi, comme nous, d’évoluer sur ce nouveau circuit en 2015. Cela promet des régates de très haut niveau et c’est parfait pour la préparation de notre skipper"

 

Source : Voile Prince de Bretagne