PACA  / Paul Ayasse

 

 

 

Caractéristiques :

 

Longueur : 22.80  m  

 Largeur : 20.00 m

Poids :  8.70 t

Hauteur du mât : 27.00 m

Corde du mât :  m

Tirant d'eau : 1.50 m

Matériaux : Sandwich verre epoxy / balsa/Carbone

Surface de voile au près : 310 m²  

Surface de voile au portant :    m²

Architectes : Gilles Vaton

Chantier :  ATCr - Mât : alu Antibes Mât - Voiles :  Sobstad/Gateff/Elvström

Mise à l'eau : septembre 1987

92

Histoire et palmarès :

 

PACA pour Provence Alpes Côte d'Azure, a été une arlésienne, pendant plus de deux ans on a parlé du projet lancé par la région PACA pour et avec des acteurs locaux. Paul Ayasse, ancien équipier de Marc Pajot sur le elf aquitaine 1, et de François Boucher, équipier lui aussi de Marc Pajot, sur Ker Cadelac, se retrouve aux commandes du foiler. 

Gilles Vaton a conçu le bateau. Il s'appui sur ses recherches sur Charles Hedseick IV, en simplifiant le concept et en minimisant le poids. Enfin sur le papier, car annoncé à 7.50 tonnes, il sortira du chantier plus près de 9... Toujours pas bon pour voler. D'autant qu'a sa mise à l'eau, il est équipé d'un espar classique en aluminium, plus lourd en attendant un mât aile en carbone. Mais le bateau montre de réelle qualité de vitesse durant le peu de temps qu'il a navigué.

En 1987, le bateau doit participer au Tour de l'Europe, mais le chantier à pris du retard, il ne rejoindra même pas la course sur une des étapes comme prévu.

Il est ensuite inscrit à La Baule/Dakar, mais là encore, il ne sera pas au départ suite à des problèmes techniques.

En janvier 1988, le bateau est enfin près et un magazine voile organise une confrontation entre le recordman du monde de vitesse en planche  à voile, et le maxi foiler. Les vitesses sont époustouflantes, des pointes à 33 noeuds pendant plusieurs minutes pour le bateau de Pau Ayasse qui vole de vague en vague et qui s'envole voir la photo dans la galerie. Le planchiste remporte le duel de peu.

En mars 1988, avant la saison des courses, le bateau part tenter un record de la traversé de la Méditerranée entre Marseille et Tunis. Après deux heures de course, le bateau qui navigue à plus de 20 noeuds dans 25/30 noeuds de vent et une mer formée, chavire. Un des foils semble avoir été pris dans un filet ou un grand plastique, le stoppant net. Le bras sous la force cède. L'équipage est sain et sauf arrive à remonter sur le bateau et à se mettre à l'abri à l'intérieur de la coque centrale. Les 6 homes d'équipage seront hélitreuillés par un super frelon de la Marine Nationale avec un vent à 60 noeuds. La tempête va durer plusieurs jours et toute l'équipe du Team PACA aura bien du mal à retrouver le bateau qui est finalement ramener à quai, mais jamais réparé.

chantier paca.jpg
press to zoom
1987_09_CàL_Paca.jpg
press to zoom
Qpaca.jpg
press to zoom
duel planche paca.jpg
press to zoom
planche duel paca 2.jpg
press to zoom
paca cabré.jpg
press to zoom
chaviré.jpg
press to zoom
1/1