• Ultim Boat

L’hydroptère : un nouvel envol 2.0

Rachat et découverte

En avril dernier nous vous faisions l’écho de la mise aux enchères à Hawaï, de l’Hydroptère abandonné par son dernier propriétaire, véritable précurseur dans le vol hauturier et suite du travail entrepris par Eric Tabarly et son Paul Ricard: un monument en quelque sorte.





Lors de cette mise aux enchères le 28 juin dernier par l’Etat d’Hawaï, Chris Welsh déjà impliqué dans la reconversion de l'ex PlayStation/Cheyenne et Gabriel Terrasse spécialiste en logistique internationale, sont devenus les heureux propriétaires de ce qui restait du trimaran volant. En effet, après 4 années resté à l’abandon dans le port, pas toujours très bien fréquenté de Keehi Lagoon, l’Hydroptère 2.0 son nouveau nom, avait été dépouillé de tout ce qui pouvait être revendu (accastillage, électronique, gréement, etc). Heureusement, la structure, les appendices, construites en carbone, kevlar et titane, sont-elles en très bon état.


L’histoire a même failli mal tourner, puisqu’une fois l’enchère attribuée, le port de Keehi Lagoon a tenté de saisir de nouveau le trimaran qui était un peu long à quitter son mouillage. Il a fallu l’intervention du consul de France Honoraire à Hawaï, Guillaume Maman présent sur l’île depuis 30 ans, pour que les choses se calment.



Un gros travail avant le convoyage


Avec une petite équipe: Adrew, Sam et Patrick (entre autres), les nouveaux propriétaires sont en train de préparer le trimaran, à quai au port de Kewalo dans de bonnes conditions, pour un retour vers le continent Américain et plus précisément pour le chantier de Chris Welsh. "Un job de fou, une vraie épopée" dixit Gabriel Terrasse. Une fois au chantier en baie de San Francisco, le trimaran subira un refit total. Le convoyage, car le retour va s’effectuer par la mer, devrait débuter d’ici trois semaines. L’accastillage, le gréement, les voiles, le moteur et les instruments de navigation sont arrivés à Kewalo Harbour et sont en train d’être installés à bord. Pas question de vol pour le retour, un retour tranquille pour préserver le bateau. L’équipage expérimenté "trépigne d’impatience" nous indique Gabriel Terrasse.



Un refit complet et des navigations avant un retour en France ?


Une fois de retour en Californie, le trimaran sera mis en chantier pour être entièrement révisé et optimisé. Pour les deux nouveaux propriétaires, les capacités de l’Hydroptère n’ont pas été utilisées au maximum des possibilités du concept. Une fois le foiler prêt à naviguer de nouveau et surtout à voler, des tests seront menés en baie de San Francisco et Gabriel Terrasse espère pouvoir un jour voir revenir le trimaran en France.



Une équipe de passionnés expérimentés


De gauche à droite une partie de l'équipe, Gabriel Terrasse, Andrew, Sam et Patrick.

Si l’équipe est 100% nouvelle, elle n’est pas pour autant coupée de certaines personnes ayant déjà travaillées sur le projet Hydroptère par le passé. Notamment l’architecte Philippe Roulin, 15 ans chez VPLP, mais aussi auteur de nombreux projets composites dans le nautisme, l’automobile, l’aéronautique, et les énergies renouvelables.



Pour suivre le nouvel envol


Pour retrouver toutes les infos sur l’Hydroptère 2.0 : site internetpage fbInstagram Twitter



315 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout