top of page
  • Writer's pictureUltim Boat

Clap de fin sur le Pro Sailing Tour 2023

A peine débuté, déjà terminé, le Pro Sailing Tour 2023 s'est achevé le week-end dernier à Brest, avec The Final Rush remporté par l'équipage de Thibaut Vauchel Camus sur Arsep.


Durant l'intersaison, la classe Ocean Fifty a connu beaucoup de changements, contrairement aux autres classes très stabilisées (Ultime, Ultim' 32X23, MOD70), ou en fortes progressions (Mini 6.50, Class40 ou IMOCA60).


Sont restés en place l'équipe de Erwan Leroux sur Koesio et celle de Thibaut Vauchel Camus sur ARSEP. Pour le reste, le grand chamboule tout, puisque Sébastien Rogues qui fait construire une V2 de l'ex Arkema chez Multiplast, à vendu son trimaran à Luke Berry et son Team Lamotte, Gilles Lamiré à vendu son trimaran à Christopher Pratt et son team Marsail, le Team Leyton de Sam Goodchild, qui est passé à l'IMOCA60, à vendu son trimaran au Team Viabilis Ocean et la barre à été confié à Pierre Quiroga. Enfin Quentin Vlamynck et le Team Lalou Multi ont perdu leur sponsor et le trimaran est maintenant en vente.

Armel Tripon à mis son Ptits Doudous en vente pour son projet d'IMOCA60, Eric Péron à mis à louer son trimaran qu'il vient de remettre à l'eau à Loctudy, il recherchait des partenaires pour l'Arkéa Ultim' Challenge Brest.



Deux trimarans sont actuellement en construction Primonial donc et un sister-ship de Koésio, pour Fabrice Cahierc, celui-là même qui avait fait construire à l'origine Koésio ! Le sponsor est Réalités, ex partenaire de Sam Goodchild et le co-skipper sera Aymeric Chappellier ex Team Manager et co-skipper de Sam Goodchild. Le trimaran est en finition chez CDK. De plus, la Classe à décidé de limiter le nombre de bateau à ceux existants ou en cours de construction, tout le temps qu'il restera deux bateaux en ventes pour ne pas voir leur prix baisser.


Car il y a toujours des skippers qui souhaiteraient rentrer sur le circuit pour 2024, à l'image de Thomas Rouxel qui recherche des partenaires pour acheter ou louer l'un des trois bateaux encore disponibles.


Le Pro Sailing Tour a été lui aussi revu à la baisse pour cette troisième saison, plus d'Inshore, seulement des ronds dans l'eau avec des VIP à bord, mais simplement des courses offshore en équipages réduits. Limitation des coûts visiblement. Un Pro Sailing Tour avec trois évènements qui se sont enchaînés en Méditerranée, tellement enchaînés qu'on avait du mal à savoir si on n'était pas toujours sur la même course !


Le 12 mai, le premier épisode se déroulait à La Seyne sur Mer et la course entre La Seyne sur Mer et Bonifacio, avec une victoire de l'équipage d'Erwann le Roux sur Koésio, devant Pierre Quiroga sur Viabilis Océans, ARSEP de Thibaut Vauchel Camus, Wind of Trust Marsail de Christopher Pratt et Lamotte de Luke Berry. Les 5 trimarans terminent en 1 h 25.


Le deuxième épisode se tenait à Bonifacio et le départ de la course avait lieu le 17 mai, direction cette fois Alghero en Sardaigne. Victoire de Koésio, devant Lamotte, Viabilis, ASEP et Wind of Trust Marsail.


Enfin le troisième épisode était le final Rush, départ le 21 mai d'Alghero, direction Brest. Très rapidement Wind of Trust Marsail abandonne, Viabilis est obligé de relâcher en Espagne pour réparer et c'est l'équipage de Thibaut Vauchel Camus sur ARSEP qui s'impose devant celui d'Erwan Le Roux sur Koesio, Luke Berry sur Lamotte monte sur la troisième marche du podium et Pierre Quiroga sur Viabilis est le dernier classé.



Le lendemain à Brest remise des prix pour le classement final du Pro Sailing Tour, dont le vainqueur est Erwan Leroux sur Koesio, devant Thibaut Vauchel Camus sur ARSEP, Pierre Quiroga sur Viabilis, Luke Berry sur Lamotte et Christopher Pratt sur Wind of Trust Marsail.



Tout ce petit monde va se retrouver sur la Rolex Fastnet Race en juillet, car 9 des 10 trimarans Ocean Fifty y sont inscrit. (Seul l'ex Arkéma ne figure pas sur la liste du RORC) et un peu plus tard dans la saison, au départ de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.




Comments


bottom of page