• UltimBoat

IMOCA60 : Retour sur la victoire de Gitana 16

C'est en 10 jours 5 heures 18 min et 17sec, sur la distance de 3773,79 milles à une vitesse moyenne de 15,38 noeuds, que Sébastien Josse aura remporté hier soir la Transat St Bart / Port La Forêt.


Première victoire de l'IMOCA60 Gitana 16, le skipper et le bateau étant qualifiés pour le Vendée Globe 2016.





Questions / réponses avec Sébastien Josse, skipper du Mono60 Edmond de Rothschild

Victoire + qualification


SJ : "Compte tenu du contexte dans lequel je prends le départ - après un abandon sur la Jacques Vabre et avec seulement 48h de pause à Saint-Barth entre les deux transats - je dois dire que je partais plus pour me qualifier et voir comment le bateau allait se comporter que dans un pur objectif de performance. Après de faire les deux, ce n'est pas désagréable et je prends."


La course, ses conditions météos et passages clés


SJ : "C'était une course pour métronome ! Il fallait toujours être dans le timing pour que les phénomènes s'enchaînent bien : et ça a été le cas ! Au niveau météo, il y avait une route qui était un peu idéale, où on arrivait à rattraper une dépression sans trop perdre de temps dans l'alizé à contourner l'anticyclone et qui nous permettait de traverser la moitié de l'Atlantique, jusqu'aux Açores. Avec Paul, nous avons été les seuls à accrocher cette dépression et à pouvoir l'exploiter correctement. Puis, j'ai été le seul à être dans le timing pour pouvoir enchaîner sur la deuxième qui arrivait par le Sud des Acores. Cette deuxième dépression était un ticket pour la Bretagne, quasi sur un seul bord. La transition entre la première et la deuxième dépression n'était pas facile mais il fallait aussi avoir un peu de réussite. Etre en avant du front était une position plus confortable que celle dans laquelle s'est retrouvée SMA. Même si le trou était déjà fait avec la première dépression. Les routages me donnait alors Paul à plus de 200 milles de moi à l'arrivée à Port-la-Forêt. Au maximum, j'ai relevé 58 nœuds c'était dans la nuit de lundi à mardi et au minimum 5-6 nœuds quand on faisait le tour de l'anticyclone au départ de Saint-Barth."


Premier test grandeur nature


SJ : "En plus d'être une belle transat, cette course était un super test pour le bateau comme pour moi. C'est exactement ce que l'on venait chercher. Depuis la mise à l'eau, le 7 août dernier, nous courons un peu après le temps. La Jacques Vabre ne nous a pas souri et c'était important de repartir très vite pour faire des milles et accumuler de l'expérience avec ce nouveau bateau. Rentrer en chantier sans avoir pu valider les choix n'était pas pensable et pas très gratifiant que ce soit pour l'équipe ou pour moi . Le fait d'avoir fait deux transats en moins d'un mois et d'arriver avec un bateau en parfait état c'est beaucoup mieux pour passer les fêtes et aborder 2016 avec plus de certitudes. Nous avons eu très majoritairement du portant et du reaching, seulement quelques heures de près, mais c'était très instructif. Le bateau est bien né, très agréable avec cette grande casquette sous laquelle on se sent en sécurité, il va vite et à certaines allures le plus des foils est vraiment impressionnant."


La suite sur le site du Gitana Team