• Ultim Boat

Final Rush


Le grand final du Pro Sailing Tour s’élancera dimanche de Toulon à 15 h. Une course, appelée le Final Rush, de 2200 milles, depuis Toulon, à travers la Méditerranée et l’Atlantique Nord, pour rejoindre 7 ou 8 jours plus tard le port de Brest. Brest où tout a commencé pour les Océan Fifty cette saison.

Avant cela, les six trimarans encore en course, Gilles Lamiré et son équipage à bord de Groupe GCA, ne seront pas de la partie suite à un problème technique sur le gréement de leur trimaran, vont rejoindre la rade de Toulon ce jeudi. Au programme des RP et course en baie vendredi. Les équipage de trois se prépareront ensuite pour cette 4ème épreuve du Pro Sailing Tour, qui devait en compter cinq initialement (L’épisode 3 à Marseille ayant été annulé sans plus d’explication).

Cette course au large, avec un coefficient plus élevé que les épisodes précédents, peut encore tout remettre en cause au niveau du classement général. Un classement général dominé par Sam Goodchild et le Leyton Sailing Team. Ces derniers ayant remportés les trois premiers épisodes de Brest, La Rochelle et Gran Canaria. Leyton a depuis le début de saison été très à son aise au large, le trimaran est même plutôt axé sur ce type de course. Mais Sam Goodchild devra se méfier du tout nouveau Arkema 4 qui vient de battre un record sur les Griffes du Lion et de Ciel Village. Sans oublier tous les passages à niveaux que seront les Baléares, le détroit de Gibraltar…

Le victoire finale sur cette première saison du Pro Sailing Tour se jouera au large sur cette dernière épreuve.

Le Classement avant le Final Rush :

1 Leyton - Sam Goodchild - 22 pts

2 Arkema 4 – Quentin Vlamynck - 18 pts

3 Ciel Village – Erwan Le Roux - 15 pts

4 Primonial – Sébastien Rogues - 12 pts

5 ARSEP - Thibaut Vauchel Camus - 11 pts

6 Groupe GCA – Gilles Lamiré - 8 pts

7 The Arch - Armel Tripon / Benoit Marie – 3 pts

Il sera temps alors pour les équipes, de se focaliser sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, avec un passage par un chantier d’été pour reconfigurer les trimarans en version double et transatlantique.